Monsieur le Maire, il est de mon devoir de citoyen, de surcroit évoluant dans le milieu médical, de vous écrire.
Je vous écris cette missive suite à celle que vous avez adressée à Madame l’infirmière chef de poste.
En fait, vous l’avez adressée à Madame l’infirmière chef de poste ou à Madame la sage – femme d’état ? Pouvez- vous répondre à mon interrogation ?
L’objet de cette question tourne autour de l’installation d’une unité de maternité dans le poste de santé de Raffenel.
Dans votre missive, vous faites part de votre opposition quant à la mise en place d’une unité de maternité avec la prise en charge des accouchements. Une maternité est un établissement ou un service hospitalier où s’effectuent les accouchements d’après le petit Larousse. Pourriez-vous enlever « avec la prise en charge des accouchements » ?
Pourtant, le 25 mai 2017, votre adjointe Marie Père Paye et la secrétaire municipale étaient allées féliciter la mère du premier bébé né dans cette maternité. Est-ce que vous les aviez notifiées votre opposition en cette période?
Vous évoquez dans votre missive de : « la pyramide sanitaire du Sénégal et du fait que le poste de santé n’a pas le droit d’hospitaliser des patients car ne disposant ni d’une unité d’obstétrique ni d’une unité de néonatologie encore moins d’une unité de réanimation néonatale ». J’ose espérer cher Maire, que votre secrétaire, en saisissant cette lettre, n’avait pas pris son café si elle en prend d’habitude. Maintenant la maternité accueille des patients!!! C’est le monde à l’envers cher Maire.
Trop d’amalgames : une unité d’obstétrique, une unité de néonatologie et encore une unité de réanimation néonatale. L’obstétrique est la technique de l’accouchement d’après le petit Larousse donc elle s’exerce dans une maternité cher Maire. Une unité de néonatologie est une unité qui s’occupe des bébés de 0 à 28 jours de vie. Toute unité de néonatologie a une réanimation. Savez- vous que tout bébé qui nait, qui ne respire pas et ne crie pas, a besoin de réanimation ? Si on attend cette fameuse unité de réanimation néonatale, beaucoup de nouveaux nés vont mourir dans nos maternités. Ceci ne contribuera pas à la diminution de la mortalité néonatale cher maire. Un bébé ayant crié à la naissance et bien rose n’aura pas besoin de votre fameuse unité de réanimation néonatale.
Vous parlez dans votre missive de : «référer à la structure adaptée et compétente les cas de grossesse qui vous viennent, même si vous assurez uniquement des activités prè et post natales.» Savez-vous que si les cas de grossesse qui viennent à la sage-femme sont référés à la structure adaptée et compétente », toutes ces structures vont être débordées cher Maire. C’est pour désengorger toutes ces structures que les autorités sanitaires ont pensé à cette pyramide sanitaire. En respectant cette pyramide, elles ne doivent recevoir que les grossesses à risque ou les césariennes.
La sage-femme peut exercer des activités pré et post natales mais elle ne peut pas faire des accouchements. Sachez que, toute sage-femme d’état est formée pour faire des CPN (consultations pré-natales), des accouchements, des consultations post-natales, des activités puériculturistes et de planning familial.
Vous parlez dans votre missive du fait de : « ne plus continuer à exposer les populations et le poste de santé de Raffenel en y pratiquant des actes non autorisés par le statut de l’établissement et du fait de respecter strictement l’organisation de la pyramide de santé ». Pouvez-vous me dire les actes autorisés par le statut de l’établissement ?
Monsieur le Maire, à lire votre missive, on comprend aisément que l’accouchement ne doit pas être fait dans cet établissement. C’est vous maintenant le médecin chef du district sud pour prendre une décision allant dans le sens d’interdire à la sage-femme de faire des accouchements dans le poste de santé de Raffenel.
Monsieur le Maire, s’il vous plaît, arrêtez vos injonctions. On n’est pas à l’armée.
Je suis un des plus autochtones de Dakar Plateau pour vous dire de reprendre cette lettre, de la déchirer et de la mettre à la poubelle. Cette brave sage-femme d’état est formée à la bonne école. Elle est le pur produit d’un de nos professeurs émérites. Nous qui avions côtoyé ce professeur, savons de lui un maître vigoureux et consciencieux de son travail. Il ne formera point de médiocre. Tous les actes que pose cette sage-femme d’état sont d’ordre à donner la vie. Elle est formée pour cet objectif. Elle n’est pas formée pour exposer les populations.
Que la population de Dakar Plateau sache que cette dame est un fonctionnaire de l’Etat. Monsieur le Maire, vous oubliez sans doute qu’elle n’est pas payée par la mairie de Dakar Plateau.
La population de Dakar plateau vous demande solennellement de rénover cette maternité et de l’équiper comme un conseiller municipal de Dakar plateau vous l’a demandé. Avec nos milliards qui dorment au trésor public, vous devez être capable d’arriver à une telle réalisation.
L’histoire retiendra qu’en pleine pandémie de coronavirus, vous avez osé demander qu’on ne fasse pas accoucher de braves dames dans une maternité. Nous sommes en état de guerre contre cette pandémie. Pourriez-vous me dire ce que vous avez fait pour les populations de Dakar Plateau afin de les protéger ?
Mon cher collègue Médecin Chef du district Sud vous dira qu’il n’a pas votre temps.
Je ne saurai terminer cette missive sans vous rappeler ce que Beaumarchais disait : « sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ».
Veuillez recevoir, Monsieur le Maire de Dakar Plateau mes salutations les plus chaleureuses.
Dr Waly Ndiaye
Médecin généraliste
Médecin urgentiste
A/Monsieur Alioune NDOYE
Maire de Dakar-Plateau
Ampliations :
Habitants Dakar Plateau
Médecin chef district Sud
Sous – préfet de Dakar Plateau

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here