Après l’inauguration tonitruante suivie d’un chaos honteux du nouvel aéroport Blaise Diagne de Diass, éléphant blanc situé au milieu de nulle part, voici donc que Macky remet ça: il lance, ce jour, à grands bruits encore, les travaux de la station Keur Momar Sarr pour alimenter Dakar en eau.
Pour diverses raisons, je ne peux, en cette occasion, rester bras croisés. Je me dois de le saisir et prendre à témoin le peuple sénégalais.
Flash-back. Nous sommes en fin septembre 2013 quand le tuyau de la principale station ravitaillant Dakar en eau est endommagé. C’est le sauve-qui-peut. En tenue…militaire, le président civil du Sénégal se rend sur les lieux comme pour souligner la gravité du moment. Le soir, mon telephone sonne. C’est lui même, Macky, qui appelle. Pour me demander de voir si les partenaires en eau que j’avais pouvaient aider. Parce que la situation était sérieuse, je me mets aussitôt à la tâche, contactant Londres, Tokyo et Sidney pour finir par être mis en relation avec la société Acciona, société espagnole, spécialisée dans l’eau et les infrastructures. Je me rends à Madrid pour y rencontrer son directeur exécutif chargé de l’eau, Monsieur Diaz-caneja, en présence de son Monsieur Afrique, un ingénieur marocain. Après un dîner, ils disent vouloir me mettre en test pour voir si je peux faire la jonction entre eux et les autorites sénégalaises. Sitôt dit, sitôt fait: j’organise un dîner à Paris entre eux et le DG de la Sicap, mon cousin et allié politique de Macky, en même temps que j’alerte Souleymane Jules Diop qui, par écrit, me confirme que Macky est disposé à ce qu‘une rencontre ait lieu, en ma présence, avec lui et la haute direction d’Acciona, qui comprend un partenaire de golf du Roi d’Espagne, Juan Manuel Entracanales, principal actionnaire d’Acciona, et le PDG de celle-ci.
La rencontre a lieu à Davos, en Décembre, en marge du Forum éponyme.
A son terme, la décision est prise de voir Acciona apporter son expertise au Sénégal.
La rencontre avait porté, d’une part, sur le financement et la construction d‘une station de dessalement (que les Japonais finirent par réaliser sur financement de leur agence de crédit à l’exportation), et, d’autre part, sur la réalisation de projets comme Keur Momar Sarr.
Je pense avoir accompli ma mission, utile pour le Sénégal et conforme à mes activités professionnelles…
Rendez-vous est, à nouveau pris, à Madrid. Pour définir le mode de coopération entre Acciona et moi. Ce jour-la, surprise, son directeur exécutif vient avec son cousin, du même nom de famille, pour l’imposer dans la réunion et dans ce qui, jusque-là, était transparent.
Toujours est-il que j’introduis Acciona dans les rouages publics du Sénégal, du Président au Ministre de l’eau, aux DG successifs de la Sones, de l’Onas (d’alors) et de l’assainissement -et je garde les écrits, y compris de Entracanales.
J‘organise même un voyage, tous frais payés, en Espagne, avec obtention de visas, pour 4 autorités sénégalaises de l’hydraulique, dont 3 de la Sones.
Puis, les magouilles commencent. Sones montre son arrogance douteuse. Et Acciona part signer un Accord avec la maison-mere de Eiffage (encore elle!!!) pour soumissionner ensemble sur des marchés d’eau et d’infrastructures notamment au Sénégal.
Je saisis aussitôt un avocat, l’un des plus solides du barreau de Dakar, sans oublier mes relais internationaux.
Il y a escroquerie.
Je me demande même si la visite actuelle de la Reine d’Espagne au Sénégal n’a pas quelque chose à voir avec ce deal surtout quand on sait que la famille royale du pays de Cervantes est devenue tristement célèbre pour un procès en corruption dont l’un de ses éminents membres s’est trouvé impliqué…
Cette histoire que je soulève ici, je le fais pour alerter l’Ocde et le Fcpa afin que les pratiques de corruption soient jugées; j’avertis mon avocat et j’informe le peuple sénégalais.
A Macky Sall, je dis ceci: souviens-toi, en lançant les travaux de Keur Momar Sarr, de cette nuit où, dans la détresse, tu m’as appelé, vers minuit, pour me supplier de faire venir des partenaires pour résoudre le plus grave défi en matière d’eau dans l’histoire du Sénégal.
Senegalais, vous savez !
Je ne me laisserai pas faire. Wassalam.

Adama Gaye
Ps: j’ai découvert que le cousin du directeur eau d’Acciona a fait des deals avec le magistrat Dieng, ancien de l’Anpej.
Souleymane Jules Diop est temoin….pour Le rv Acciona.
Certains agents de la Sones méritent une pendaison publique.

PARTAGER

7 Commentaires

  1. Encore un trahi par Macky Sall , ce qui explique sa colère noire . Au suivant parce que ceux qui osent parler diront : moi aussi il m’a trahi , moi aussi il m’a trahi ….. ils sont combien ceux-là trahis par ce Président , président des traitres et des ingrats ?

  2. Je commencerai par dire à Monsieur Adama Gaya « Massaa » et de l’encourager à continuer à se tenir debout (ce qu’il fait avec courage que beaucoup d’entre nous n’avons pas).
    Je tire plusieurs informations et enseignements de son alerte. À chaud, je livre 3 enseignements que la lecture de son texte m’a inspirés.
    Premièrement, il vient d’administrer une très belle réponse aux répondeurs automatiques de l’APR qui ne cessent de l’interpeller (comme ils le font avec d’autres contributeurs et analystes qui épinglent les prévarications du régime) en lui demandant « qu’est-ce qu’il a fait pour son pays ? », « a-t-il était utile au Sénégal une seule fois dans sa vie ? ». Que le Président Macky Sall prenne son téléphone, l’appelle et le sollicite pour l’aider à régler la crise hydraulique qui sévissait constitue la plus convaincante preuve qui puisse exister sur son utilité et son attachement au Sénégal. Parmi les répondeurs automatiques de l’APR combien ont t-ils eu le privilège de s’approcher de Macky Sall a fortiori de lui parler directement à son initiative ? Aucun ! J’en suis certain. Morale de l’histoire : cessez de traiter « d’aigris », de « méchants » et de « jaloux » ceux et celles qui se prononcent sur les affaires de la Cité, en connaissance de cause, et dont le seul tort est ne pas être des soutiens du régime.
    Deuxièment, on voit tout le manque d’éthique de nos responsables qui voient chaque occasion créée par d’autres, une opportunité de s’enrichir personnellement en les court-circuitant sans état d’âme. Pour nos responsables, la fin justifie les moyens. Concernant Amadou Lamine Dieng, ancien DG de l’ONAS et actuel DG de LANPEJ, je n’ai jamais vu un haut fonctionnaire qui fait autant l’unanimité contre lui. En effet, bien que ne le connaissant pas personnellement, tous ses promotionnaires de Sanar (Université Gaston Berger de St-Louis) et de l’ÉNA que je connais ainsi que ses collaborateurs que j’ai rencontrés (anciens et actuels) ne font pas un bon témoignage sur lui. Je me garde d’écrire les mots, peu amènes, qu’ils sortent de leur bouche à chaque fois que son nom est évoqué.
    Troisièment, on voit la mainmise des français dans tout ce qui peut rapporter dans notre économie nationale. Lorsqu’on parle de « méchanceté » et de « jalousie », c’est aux responsables sénégalais qu’on devrait les attribuer, car ils sont incapables d’imaginer un sénégalais bon teint, comme eux, puisse créer une opportunité d’affaire et en profiter. Tout pour eux et les autres n’ont qu’à crever, quitte à enrichir des étrangers. Demander au Président Macky Sall, à son Premier ministre et au Ministre des Finances Amadou BA combien ils ont payé et continuent de payer aux courtiers d’affaires de tout acabit et relationnistes publics occidentaux pour polir leur image à l’international ou leur ouvrir certaines portes ? (des choses moins importantes et moins utiles que le travail de recherche, de mise en relation, d’organisation de voyages, etc. accompli par Monsieur Gaye).
    Ibrahima Sadikh NDour

    • Ibrahima Sedikh Ndour, merci, encore merci, par la pertinence de vos écrits, par votre présence, vous faites œuvre utile. Et mettez du Beaume au cœur de ceux que les insultocrates et Répondeurs, sans arguments, et courageusement cachés dans un lache anonymat, tentent, en vain de salir. En plus du pétrole, de l’eau, et d’autres choses, je n’ai pas besoin de lister ici ce que je fais pour mon pays, pour le continent.
      Celles et ceux qui sont honnêtes le savent.
      Certains, genre ce Sy que tu as démasqué et que j’ai bloqué dans mon espace virtuel, le rendant moribond, style croque-mort, resteront toujours des cafards ambulants au service de tous les pouvoirs.
      Quant à l’histoire de KMS3, ce que j’en dis suffit à alerter toutes les agences mondiales de lutte contre la corruption. Croyez-moi, les polices idoines attendent de pied ferme…
      Macky, lui, sait pourquoi il la boucle.
      Quiconque s’agite pour lui le fait en petit télégraphiste non-mandate…Wassalam.

      Ps: il n’est pas question de se servir de moi, de mes relations, et de compter sur mon silence. Il en a été ainsi du pétrole. Idem de l’eau. J’ajouterai de la sauce, avec du couscous.

  3. Mon cher Adama
    je suis très surpris que de telles déconvenues se produisent de manière récurrente dans les différentes affaires où tu joues un rôle d’intermédiation. Tu aimes bien rappeler ta probité. Pas de problème. tu aimes bien démontrer une certaine hauteur dans ta démarche intellectuelle et un esprit transcendantal par rapport aux autres négro que nous sommes. tu as incontestablement beaucoup d’entregent. Mais au lieu de t’en prendre de manière insolente et irrévérencielle à toute personne qui selon toi t’aurait empêché de closer tes deals, t’arrive t il de te demander si tu ne manques pas de professionnalisme ou si tu n’es pas trop enthousiaste, voire un peu trop naïf au point d’engager des frais, d’effectuer des voyages, des missions sans jamais avoir un document écrit permettant de corroborer tes mandats. Pour toi, tu as toujours des témoins mais jamais rien d’écrit. Ton sort me préoccupe beaucoup sans aucune condescendance car tu as du mérite mais par moment la frustration dont tu fais montre me paraît éloquente de la situation de quelqu’un qui a du potentiel mais qui n’est pas structuré. Tes grands avocats et ténors du barreau de paris, de montréal ou de Dakar devraient de donner des conseils à l’entame d’une affaire pour que tu évites de telles déconvenues à chaque fois en ne leur donnant pas les moyens de te défendre autrement qu’en faisant appel à des témoins qui ne confirmeront jamais tes arguties.
    un ami

    • Monsieur
      Vous avez parfaitement psychanalysé le bonhomme. Chaque fois qu’il écrit c’est pour insulter des décideurs qui ont omis de prendre en compte ses intérêts alors qu’il serait à l’origine de l’opération. Il préfère toujours des menaces sans suite bien évidemment. Il n’a jamais tort. C’est toujours la faute des autres. Il doit manifestement aller prendre des leçons de gestion de projet., prendre des conseils au lieu de croire qu’il sait tout faire. Je reste persuadé que le jour où un de ses coups fumeux sera couronné de succès il dira que Mscky Sall est le meilleur chef d’État du monde.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here