Un symbole fort, voilà ce qu’a envoyé Souleymane Camara en inscrivant le seul but de la victoire de Montpellier contre Caen ce samedi à La Mosson, dans un match hommage à Louis Nicollin, décédé en juin dernier. Qui mieux que l’éternel remplaçant, arrivé à la Paillade en 2007, pouvait rendre un meilleur hommage au père du football montpelliérain ? Personne. Tous les joueurs héraultais portaient le nom de «Loulou», le stade s’est levé à la 74e minute pour saluer la date de création du club par Loulou, mais ce but de Camara restera l’hommage le plus fort d’une soirée qui n’en a pas manqué, le plus instinctif, le plus spontané.

L’attaquant de 34 ans, titulaire surprise, a bondi pour reprendre de la tête un centre plongeant du brillant Bérigaud (59e), avant d’inviter tous ses partenaires à lever les doigts vers le ciel. Le MHSC a tenu son avantage avec maîtrise, déterminé à ne pas gâcher un hommageà la hauteur du personnage.

Le film de Montpellier Caen

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here