XALIMANEWS : Le syndicat des pharmaciens privés du Sénégal digère mal la libération, par grâce présidentielle, d’Amadou Woury Diallo, un des mises en cause dans l’affaire des faux médicaments de Touba Bélél. Et ils comptent déversés leurs colères aujourd’hui, à travers une conférence de presse. Condamné à 5ans de prison, le 4 décembre 2018, soit moins d’un an, le Guinéen, qui servait de chauffeur au convoi, à quitter Rebeuss, alors qu’il n’a même pas purgé la moitié de sa peine. Et les pharmaciens sont d’autant plus ulcérés, après cette libération prématurée, que déjà, ils trouvaient très clémente la peine de 5ans dont avait écopé le chauffeur du convoi. Son codétenu, toujours en prison, à écopé de 7ans. C’est le 11 Novembre 2017 qu’ils avaient été arrêtés, avant d’être jugés entre le 11 juillet 2018 et le 04 Décembre 2018, rapporte les échos.

1 Commentaire

  1. Monsieur Amadou Woury Diallo et cie ont certainement les moyens pour soudoyer quelqu’un qui aurait pu glisser le nom de Woury Diallo dans la liste des bénéficiaires éventuels de la grâce présidentielle. La responsabilité s’arrête au niveau de ceux qui ont établi cette liste.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here