XALIMANEWS : La femme d’un émigré et l’ami intime de ce dernier, ont été surpris dans une chambre en train de fumer du yamba. Ils ont ainsi été arrêtés et traduits devant la barre. Dans leur chute, ils ont entraîné leur fournisseur qui a été condamné à deux ans de prison ferme. Epouse d’un émigré vivant en Italie, Awa Mboup (mère de 6 enfants), est aussi une grande consommatrice de chanvre indien. La bonne dame, très dépendante de l’herbe qui tue, ne peut rester une journée sans prendre sa dose. Ainsi, à l’insu de son mari, elle a loué une chambre au quartier Touba Séras et l’a transformée en fumoir de yamba. L’observateur qui donne l’information, nous révèle que ladite chambre dont la fenêtre donne sur une ruelle très fréquentée, est devenue le lieu de rendez-vous des adeptes du chanvre indien.

L’épouse de l’émigré a été arrêtée au moment où elle s’y attendait le moins. En effet, le grappin a été mis sur elle après que les éléments du commissariat urbain de Louga, informés de la présence d’un vaste réseau de trafic de chanvre indien aux abords du quartier périphérique de Touba Séras, ont décidé de le démanteler. C’est ainsi que le 02 mai dernier aux environs de 20 heures, les limiers ont mis en place un dispositif de veille près de la chambre de la dame pour suivre les mouvements. Dès qu’ils se sont approchés des lieux, ils ont senti une forte odeur de chanvre indien.
Fortement armés, ils sont donc entrés dans la chambre et sont tombés sur la dame Awa Mboup en train de griller des joints en compagnie de Babacar Mbaye, l’ami intime de son mari. Appréhendés et conduits à la police où la femme mariée (Awa Mboup) qui avait acheté la drogue, a fini par balancer son fournisseur, le jeune Dame Ndiaye. Déférés au parquet de Louga après la durée légale de leur garde à vue, Awa Mboup, Baba Mbaye (poursuivis pour détention de chanvre indien) et Dame Ndiaye (pour offre et cession), ont été attraits mercredi dernier devant la barre du Tribunal de grande instance de Louga.
Le parquet a requis l’application de la loi. Rendant son verdict, le tribunal a condamné la dame Awa Mboup à 15 jours ferme, son compagnon d’infortune a écopé d’une peine ferme d’un mois. Et Dame Ndiaye quant à lui, déclaré coupable d’offre et cession de chanvre indien, a été condamné à 2 ans de prison ferme.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here