XALIMANEWS: Isabel dos Santos entend traîner en justice les médias ayant relayé les révélations des « Luanda Leaks », dénonçant l’origine « frauduleuse » de sa fortune. La fille de l’ancien président angolais veut en découdre avec ces allégations « non fondées ».
« Au cours des dernières semaines, j’ai été la cible d’une campagne intensive et concertée, organisée par plusieurs médias », a déclaré Isabel dos Santos dans un communiqué rendu public lundi.

Et tout est parti des révélations d’une trentaine de médias, membres du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) dont BBC, RFI, Le Monde et New York Times.
Ils avaient publié quelque 715 000 documents baptisés « Luanda Leaks » accusant la fille de l’ex-président anglais José Eduardo dos Santos d’avoir « siphonné l‘économie angolaise et accumulé de manière frauduleuse une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars (1,8 milliards d’euros) », ainsi que l’avait rapporté l’AFP.
Les Luanda Leaks, sont l‘œuvre de Rui Pinto, un lanceur d’alerte portugais en détention depuis l’année dernière pour avoir favorisé la fuite en 2016 de plus de 16 millions de documents concernant des contrats, des transferts, des commissions et de l‘évasion fiscale dans le monde du football.

netafrique

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here