Le retrait du projet de loi n°12/2018 portant modification du code électoral, introduisant le parrainage, est une absurdité si c’est juste pour y apporter des réaménagements. La constitution et la loi organique portant règlement intérieur de l’assemblée nationale donnent une possibilité au gouvernement, tout comme aux députés, de faire des amendements durant le processus d’examen d’une loi.
Cette histoire de retrait, qui sera suivi d’un nouveau dépôt (comme l’a confirmé le président du groupe parlementaire de la majorité) est une opération de communication qui cache mal un inconfort, de la part du Président de la république, face au forcing inacceptable qui a abouti à la récente modification de la constitution pour l’instauration d’un système de parrainage.
Le fait de vouloir présenter cet acte de retrait comme une volonté de prendre en compte certaines exigences de l’opposition est tout simplement ridicule.
Ce que l’histoire retiendra, c’est qu’il a fallu gazer des membres de l’opposition et de la société civile pour pouvoir faire passer cette forfaiture.
La mise en place d’un système de parrainage à quelques mois de l’élection présidentielle est et demeure une stratégie politique du candidat Macky Sall au détriment du respect des acquis démocratiques du peuple sénégalais.

Thierno Bocoum
PRÉSIDENT AGIR

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here