Ma pression politique et sociale a connu ce 03/02/20 une montée spectaculaire,
et pour cause :

  • Un Papy politiquement (populairement parlant) désengagé reproche à Pape Alé
    Niang d’être un journaliste politiquement engagé ! Oh ce papy rustre connaît-il
    Ma-diamb Katu kàni, Serviteur Laadum Balibali, le Père d’Abel de la tour de
    Ciaam, Xamuma ci dara Mbay, Aar-liniu Fàl … « Hàà Lii nak moy bukki buy
    xassé golo Niaaway »
    J’aimerais savoir comment notre papy rustre (intellectuellement parlant bien
    sûr !) aurait qualifié cette cohorte de journalistes dont la plume ou la voix
    enragée a sévi entre 2008 et 2012 sous la fourrure du journalisme.
  • Et pour davantage accélérer la cadence de ma tension, voilà que des rapports
    d’une cour viennent flirter avec les farces d’un Office (le Off de la vache en
    Wolof) qui était pourtant présenté par « SA-dessert » comme un machin contre
    son clan, la GESTAPO judiciaire étant réservée « aux autres ». C’est donc cet
    Off-vache qui vient blanchir le quidam du pétrole, l’autre, je veux nommer le
    faux jumeau sénégalais de Guillaume Soro (ils se ressemblent à tout point de
    vue !).
  • Et voilà que, pour ne rien arranger à ma tension politique, un vizir de « Sa-
    dessert » nous sert « il n’y a aucun scandale au cœur de la république » ! Je crois
    qu’il a finalement raison : c’est la république elle-même qui est devenue un
    Scandale tellement scandaleux qu’il n’y a plus d’espace pour le mot scandale.
    « Ala bonni tubaab » !
    Là je n’en peux plus, je pense que dès demain je vais sortir de la maison la tête
    en bas les pieds en l’air. Et ne croyez surtout pas que c’est pour faire baisser
    cette terrible tension, c’est juste pour mériter pleinement mon statut de citoyen
    de cet étrange pays. Ce pays est vraiment rongé par une maladie mystérieuse qui
    s’apparente à du « Ndiambataan » politik ».
    Lii kèn meusso ko guis !

1 Commentaire

  1. C’est le règne, de l’hypocrisie, du mensonge, du vol des combines et manipulations dont les tenants du pouvoir connaissent les secrets. Ces gens ont vraiment un « mémoire d’éléphant », ils ont déjà oublié le passé tout récent. C’est normale, car ils sont préoccupés par leurs ventres, pareils à des moutons qui cherchent à brouter de l’herbe.Comme leur mentor ils ont trahi la confiance du peuple, et se sont reniés eux memes. Pape Alé est un patriote sincère, il aime son pays et ne verse pas dans la facilité, il a choisi d’être avec le peuple. Le combat qu’il mène est très noble, apprécié et soutenu par tous les citoyens humbles et honnêtes du pays.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here