XALIMANEWS: Dans la ville carrefour du Sénégal, Kaolack, le candidat de la mouvance présidentielle Macky Sall a informé, hier, que ce sont les mêmes personnes qui organisaient les élections avant l’alternance de 2000 qui sont toujours là.

Macky a été accueilli dans la ferveur à Kaolack par des militants survoltés. Le stade Lamine Gueye de Kaolack est plein comme un œuf. Le président sortant s’est réjoui de la forte mobilisation et en remerciant encore Moustapha Niasse pour son soutien infaillible pour sa réélection.  » Je remercie Moustapha Niasse encore qui a accepté de nous soutenir. C’est un homme de bien », déclare-t-il d’emblée. Ainsi, devant des militants surexcités, il revient sur les réalisations et son ambition pour cette ville.  » Je ne vais pas revenir sur tout ce qu’on a fait à Kaolack en termes de réalisations. Pour mon second mandat s’il plait à Dieu, je veux redonner à Kaolack sa vocation de ville carrefour, une ville entre le Nord et le Sud, l’Est et l’ouest du Sénégal, une ville qui deviendra ferroviaire à nouveau, remettre le rail de Dakar à Bamako. Mes prédécesseurs avaient dévié le rail. On mettra la gare à Mbadacoune accompagné de jolis bus pour vous transporter. Cela fait partie de la nouvelle civilisation appelée celle de l’émergence », promet-il. Avant de poursuivre :  » Nous allons donc, réhabiliter les rails de Kaolack. Kaolack sera le hub d’hydrocarbures. On reprendra aussi l’aéroport de Kaolack en le rendant moderne. C’est le même projet dans les autres régions. L’Université Elhadj Ibrahima Niasse a aussi ouvert ses portes. L’Université aura des antennes partout ».
Par ailleurs, il soutient avec véhémence que ses adversaires peuvent peu et passent leur temps à pinailler sur des choses qu’ils ne peuvent pas tenir.  » Je ne fais pas semblant de travailler. Je travaille dur pour redresser le pays. Mon ambition pour le Sénégal, il faut vraiment être un bosseur pour pouvoir le faire. Les populations ont montré leur attachement à notre Plan Sénégal émergent. Notre ambition c’est aussi trouver de l’emploi des jeunes », dit le président sortant candidat à sa propre succession.
C’est ainsi qu’il est revenu sur les événements douloureux de Tamba.  » Pour ceux qui sèment la pagaille en attisant la violence dans cette campagne paieront de leurs actes. La justice fera son travail. Aucun crime ne sera impuni. Quand je parle, ils viennent dire que le président a encore menacé. Alors que je rappelle juste ce que la justice prévoit sur les gens qui commettent des bêtises pareilles », lance Macky Sall.
Conséquemment, il est revenu sur le fichier électoral. « Nous avons un système démocratique qui n’a pas démarré aujourd’hui. Je n’ai jamais changé les personnes qui organisent les élections. C’est les personnes qui étaient là avant 2000 et 2007 qui sont là et organisent les élections », précise-t-il. Avant de conclure :  » Ils avaient dénoncé le fichier et nous avons fait un nouveau fichier clair audité en 2017 avec la demande de l’opposition. Ils savent que le combat est terminé. Je vous demande juste le 24 février prochain de voter massivement à votre candidat ».

2 Commentaires

  1. Avez-vous vu la mobilisation ?? Mais quelle déferlante ! Du jamais vu en attendant l’apothéose de Dakar ! Rien à voir avec les foules squelettiques qui suivent « la bande des 4 incapables » ! Certains candidats doivent même raser les marchés pour avoir un peu de monde ! D’autres ne sont suivis que par des bandes d’élèves et de badauds qui n’ont même pas de pièce d’identité… Affaire bi yagga toul…

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here