Le président sortant Macky Sall a mis la barre au plafond avec l’objectif d’un million d’emplois. Sur les 500 mille qu’il avait promis, le candidat à sa propre succession a révélé en avoir créé 491 mille emplois formels. Une annonce qui a été accueillie par des applaudissements dans un stade Alassane Djigo de Pikine qui avait pour l’occasion refusé son trop plein de militants. Sur sa promesse de créer un million d’emplois, il souligne que cela n’a rien à voir avec le secteur informel. Pour Pikine que le chef de l’Etat voudrait transformer en une ville moderne toute scintillante, il promet de lui doter de 5.000 lampadaires avec le programme de 50 mille lampadaires. L’épineuse question du dépotoir d’ordures de Mbeubeuss s’est aussi invitée dans le discours du président Sall qui promet de le traiter avec diligence pour un environnement sain. Terreau de la délinquance , le candidat Sall compte lutter contre l’insécurité avec la construction de 12 nouveaux commissariats de police qui seront érigés entre Pikine et Guediawaye . Pikine, c’est également les inondations « Nous avons beaucoup fait à Pikine dans les domaines de l’assainissement et du cadre de vie. En prenant le pays en 2012, il y avait des dizaines de milliers de populations qui avaient quitté leurs maisons à cause des inondations. Au bout de quatre ans, on a réglé ce problème grâce au plan décennal de lutte contre les inondations. On a aussi lancé le plan de modernisation de Pikine avec le promoville (pavés, routes, voiries et éclairages publics et assainissement) » dit-il. Sur le Ter, il annonce sa volonté de rapprocher la banlieue du centre- ville avec le projet de Bus transit rapide avec un programme de 260 milliards pour Pikine et Guediawaye. Pikine est également un de ses programmes tests sur le plan zéro bidonville. « On va construire 100 mille logements et Pikine aura sa part malgré la difficulté du foncier » , a-t-il conclu devant des militants qui , dit – il, lui ont réservé un accueil jamais réservé à un président en exercice.

3 Commentaires

  1. Qui peut encore croire au président macky sall qui n’ a respecté aucun, aucun de ses engagement, aucune de ses promesses qui ont pourtant fait son élection.
    Entre autres promesses non tenues, les 500.000 emplois en 7 ans, non tenus bien sur, maintenant, c’est 1.000.000 d’emplois en 5 ans.
    CELA DEVIENT MÊME RIDICULE….

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here