XALIMANEWS : Le chef de l’Etat Macky Sall a décidé, jeudi, de porter à un milliard de francs CFA la subvention allouée à la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar (DAK’ART).

Initialement de 500 millions de francs CFA, la contribution de l’Etat est désormais passée à 500 millions de FCFA par an soit un milliard sur les deux ans.

« Je saisis cette occasion pour réaffirmer mon ambition d’appuyer la force contributive de la biennale pour le rayonnement de l’art africain contemporain à travers la hausse de la dotation budgétaire allouée à ce rendez-vous phare de la culture », a dit le président dans son allocution.

Macky Sall a présidé la cérémonie officielle marquant l’ouverture du DAK’ART 2018, au Grand Théâtre de Dakar, en présence de plusieurs personnalités, dont le président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng.

Selon le président Sall, « pour renforcer l’écosystème des arts visuels, la biennale est un levier important pour sa réalisation. Notre défi majeur est de valoriser nos ressources créatives, situons-nous donc dans le temps de l’action en apportant des réponses innovantes aux exigences liées entre autre au financement de la culture ».

« Je serais l’avocat de la biennale de l’art africain contemporains de Dakar auprès de l’UA pour que nos organisations communes puisent participer au financement de la culture africaine et de la biennale », a-t-il promis.

Le président de la République a rendu hommage aux nombreux artistes disparus en observant une minute de silence. Il a aussi procédé à l’inauguration des pavillons du Rwanda et de la Tunisie, pays invités d’honneur.

Le pavillon Sénégal avec comme commissaire Viyé Diba a reçu la visite du président Sall.

Le Grand Prix Léopold-Sédar-Senghor de la 13ème édition de la Biennale de l’art africain contemporain de Dakar (DAK’ART, 3 mai-2 juin) a été a décerné à la photographe franco-béninoise Laeila Adjovi.
Le Prix de la diversité, attribué par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et doté de 15.000 euros (environ 9,8 millions de francs CFA), a été remis à l’artiste marocain Souad Lahlou.

Le Prix Spécial de l’UEMOA, doté de cinq millions de francs CFA, est allé à l’Ivoirien Franc Fannie Aboubacar.

Le Prix du ministère sénégalais de la Culture a été décerné au Nigérian Tejuoso Olanrewague pour son œuvre « Oldies and goodies ». Le montant de sa dotation est de 10 millions de francs CFA.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here