Une déclaration très maladroite qui a failli faire exploser la coalition Benno Bok Yaakaar. L’auteur ? Mahmoud Saleh. La rupture relationnelle entre Macky Sall et celui qui fût l’un de ses plus fidèles lieutenants en l’occurence Alioune Badara Cissé. Le cerveau de la conspiration? Mahmoud Saleh. L’éloignement d’Alioune Badara Cissé du cercle présidentiel et de son bannissement de l’APR. Le conspirateur ? Mahmoud Saleh. Les déboires de Mimi Touré, alors premier ministre, et sa mésentente avec le président de la république. A l’origine, Mahmoud Saleh. La liste des accusations est loin d’être exhaustive. Vraies ou fausses, en tout cas certaines de ces accusations sont proférées par Moustapha Cissé Lô un baron de l’APR par ailleurs vice président de l’assemblée nationale. Selon lui Mahmoud Saleh est tout simplement l’ennemi de l’APR, il agit contre les intérêts de Macky Sall. Dans sa logique de dénonciation des attitudes qui nuisent gravement au président de la république Moustapha Cissé Lô s’en prend, sans les nommer, à des proches collaborateurs du chef de l’état. Il les accuse d’exiger des contre parties sexuelles aux femmes qui demandent des audiences au président de la république. Même si Moustapha Cissé Lô s’est prudemment gardé de citer Mahmoud Saleh il n’en demeure pas moins qu’une lecture entre les lignes de sa dénonciation laisse penser qu’il n’épargne pas ce dernier. Au vu de ses nombreuses bévues, des multiples accusations dont il est victime, du rejet massif dont il fait objet au sein de l’APR, l’on se pose cette question: Pourquoi Macky Sall garde-t-il auprès de lui Mahmoud Saleh?. Pour répondre à cette question nous nous limiteront uniquement à la forme. En effet le fond de la réponse appartient bien au président de la république qui est le seul à savoir le secret de sa volonté de ne pas se séparer d’avec Mahmoud Saleh quand bien même ce dernier nuit gravement à son image. Pour répondre donc à la question, il faut camper la personnalité politique de Saleh. Véritable bête politique Mahmoud Saleh est un battant. Sans base politique et sans grade intellectuel élevé, maître dans le sinistre art de la transhumance l’homme a malgré tout su toujours se tailler une place de choix dans les partis qu’il intègre.
De l’Union pour le Renouveau Démocratique (URD) de Djibo Kâ au PDS d’Abdoulaye Wade il n’ a jamais lésiné sur les moyens pour conquérir une place stratégique auprès des leaders. Il fût un presque numéro 2 de l’URD avant de créer son propre parti, l’URD/FAL qui ne connaîtra qu’une relative durée de vie comme le fût naguère sa propre formation politique portée sur les fonds baptismaux en 1982. Après son départ de l’URD et du trépas de l’URD/FAL il prend alors l’option de migrer vers le PDS où il a fait des coudes pour devenir l’un des plus proches de Me Wade. Sa force c’est sa capacité d’encaissement de l’humiliation pour parvenir à son objectif. On se rappelle de son stoïcisme face aux vociférations véhémentes d’Abou Abel Thiam qui s’en était pris à lui au soir de la victoire de Macky Sall lors du second tour de la présidentielle du 25 mars 2012. Mahmoud saleh n’en avait cure des insultes et autres insanités contre sa personne proférées cette soirée par Mr Thiam. Mr Thiam avait de quoi être furieux. Mahmoud Saleh, dans les derniers jours du second tour de la présidentielle avait eu de sérieux doutes sur les réelles chances de Macky Sall à remporter l’élection présidentielle. Fidèle à ses principes de toujours rester avec ceux qui gagnent il avait fait ses valises pour rejoindre Abdoulaye Wade. Il ne partira pas, retenu par les proches collaborateurs du candidat Macky. C’est Moustapha Cissé Lô qui nous renseigne sur la détermination de l’équipe de campagne de Macky à ne pas le laisser partir. Il détenait beaucoup de secrets dont les révélations à l’adversaire auraient porté atteinte à la dynamique de victoire de la présidentielle. C’est l’autre force de Mahmoud Saleh. Se tailler une place de choix auprès du leader, détenir des secrets pour en faire des armes.  C’est peut être là le secret du fond de la réponse. Mais peut être seulement. Nous l’avons dit, seul Macky Sall détient le secret du fond. Pendant ce temps Mahmoud Saleh mène sa vie. Véritable adepte de la mondanité il croque la vie à pleines dents, dit ce qu’il veut avec ou sans l’aval du président de la république, écarte qui il veut du cercle des proches de Macky Sall. A coup sûr un baron de l’APR doit forcément être dans sa ligne de mire. Moustapha Cissé Lô. Mahmoud Saleh ne lui pardonnera jamais sa sortie télévisée. La batailler sera âpre. C’est l’affrontement de deux  bêtes politiques aux stratégies politiques totalement opposées. Moustapha Cissé Lô incarne la sincérité de l’engagement et la constance dans les convictions et le combat politique. Fort de cette attitude il a gagné et continue de gagner la sympathie auprès des militants de l’APR. Macky le sait pertinemment, Moustapha Cissé Lô n’abandonne pas l’ami. Quant à Mahmoud Saleh malgré sa valse des convictions et son inconstance de l’engagement érigées en principe politique est un proche voire très proche de Macky.
Abdoulaye Mbodji.
Journaliste
PARTAGER

2 Commentaires

  1. Saleh est un fin stratége, n’en déplaise ces pseudos dirigeants qui ne font que subir l’actualité politique. Le débat sur la position du PS vis-à-vis la designation d’un candidat issu de leurs rangs ou le soutien de la candidature du PR Macky Sall pour les élections de 2017 devait se poser et il a eu le courage et la clairvoyance de le porter. L’APR et les souteneurs de la reelection du PR Macky Sall ne peuvent plus attendre pour commencer le travail, et il est plus qu’utile de savoir qui sont ses allies.

  2. Je constate depuis qqes tps, dans la presse une levee de boucliers contre MR. Saleh dircab pol.du PR.
    Je ne le connais pas personnellement mais j’ai eu a discuter avec lui dans un restaurant de New York ou on s’etait rencontres et des connaissances communes nous ont presente.
    Au terme de nos discussions j’ai pu decrypter son msg qui consistait a me recruiter pour soutenir Macky mais je lui ai fait comprendre que je suis militant d’un autre parti politique(dt je suis un des dirigeants aux US).
    Je ne saurai reveler toute la teneur de cet entretien mais j’avoue que c’est un affide de Macky qu’il aime et veut qu’il reussisse.
    Cisse Lo lui est habitue a accuser les gens gratuitement, d’ailleurs il en a fait les frais a Touba.
    Cet article de Mbodji participle de ce qu’on appellee ici aux US, ds le monde politique CHARACTER ASSASSINATION.
    Saleh en tant que vieux routier ne se laissera pas faire, rt je suis sur que Macky abhorre ces pratiques

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here