XALIMANEWS : Le président du Grand Parti n’a pas raté le pouvoir lors de l’ouverture de la précampagne électoral de sa formation politique.
Convaincu que le régime du président Macky Sall rime avec la violation de libertés individuelles. Et de son avis le mal du Sénégal tire sa racine dans l’absence de séparation des pouvoirs.
Raison pour laquelle, le rejet de la requête de l’opposition au sujet du parrainage par le conseil constitutionnel ne l’étonne guère. Concernant l’arrestation du capitaine Dieye dont la volonté est de quitter l’armée pour se présenter à la présidentielle de 2019, le leader du grand parti, qualifie cela « de violation des libertés individuelles ».
« De plus en plus, dans nos pays, les libertés et la démocratie sont bâillonnées. Le pouvoir exécutif fait ce qu’il veut des hommes politiques et des citoyens. C’est pourquoi, nous allons nous battre de toutes nos forces et de toutes nos énergies pour que cela puisse changer », assure Gackou, dans les colonnes de l’As.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here