Macky Sall a l’obligation de revoir son entourage immédiat. Il doit aussi se séparer de son Premier ministre Abdoul Mbaye et de son ministre de l’Economie Amadou Kane. Propos du Coordinateur du Mouvement d’action et d’alerte au Peuple sénégalais (Maap).

Le Coordinateur général du Mouvement d’action et d’alerte au Peuple sénégalais (Maap) est dans tous états. Selon Mamadou Kani Béye, le «duo de banquiers à la tête du gouvernement va mener le pays dans des zones de turbulence». «L’économie nationale sénégalaise risque de sombrer en raison de leur incompétence avérée car gérer une banque et gérer l’économie d’un pays sont diamétralement opposés comme l’est de l’ouest», renchérit notre interlocuteur. Béye soutient que Macky Sall va droit au mur s’il ne se sépare pas d’eux. «Le président ne doit pas hésiter un seul instant à prendre une décision sinon, il va s’apercevoir bientôt de son erreur». Ce responsable du Parti socialiste dans la région de Diourbel soutient que les banquiers ont pour principal objectif la recherche permanente d’intérêts, de profits. Ce qui ne milite pas en faveur d’une bonne gouvernance «en ce moment précis où on clame partout la rupture». Cela est d’autant plus vérifiable aux yeux de Béye qu’il rappelle que le Premier ministre Abdoul Mbaye a lui-même reconnu qu’il a géré l’argent du dictateur tchadien Idriss Déby. «Ce qui a provoqué l’ire des épris de justice et d’équité», pense-t-il.
Mamadou Kani Béye dénonce par ailleurs ce qu’il appelle «un parti pris flagrant pour la France au détriment des autres partenaires du Sénégal». Sur un autre plan, le coordinateur du Maap, est convaincu que si Maky Sall compte sur l’Alliance pour la République (Apr) en 2017 pour gagner, «il plongera dans l’univers de la déception. Pour lui, «l’Apr et Macky 2012 et tous les autres petits partis et mouvements ne pourront même pas lui donner un pourcentage de 10% en 2017». «Cette formation politique est composée de responsables à la base sans étoffe donc incapables de mobiliser les Sénégalais. «Ils n’ont pas la capacité d’être utiles sur le plan électoral», laisse entendre notre interlocuteur. Aussi demande-t-il au Chef de l’Etat de ne pas écouter ceux qui sont dans son entourage et qui ne cherchent que leurs «petits intérêts». «Le président Sall doit essayer de connaître ses vrais amis et se méfier de ceux qui ne font que le leurrer», ajoute-t-il.

2 Commentaires

  1. Es ce que vous vous êtes représentatif dans votre fief , personne ne vous connait.Vous êtes manipulé et vous ne le savez même pas .Personne ne peut influencer Macky , il est plus futé que vous ne le pensez.N ‘est ce pas qu’il a surpris tous ces vieux politiciens de BENNO et Wade himself et leur ravir la vedette a l ‘election présidentielle . Réfléchissez un peu avant d’avancer quoi que ce soit ,

Réagissez à cet article