XALIMANEWS: La belle vague Orange de la présidentielle du 24 février dirigée par Idrissa Seck commence à se disperser. Des leaders qui avaient dit « oui » à « Ndamal Kadior » et son riche programme chiffré: 1,3,15,45, quitte le navire.
C’est le cas du leader du Mouvement Tekki. Mamadou Lamine Diallo, face à une consœur hier, a confié que lui et le candidat malheureux de la Présidentielle dernière, ont beaucoup de divergences.

« Idy et moi n’avons plus rien à nous dire. Nous ne nous sommes pas vus depuis le jour où je l’ai accompagné à Touba, au lendemain de la présidentielle. C’est juste des circonstances politiques qui nous ont unis mais nous avons beaucoup de divergences », dit-il.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here