Xalimanews : Lors de la cérémonie officielle, le porte-parole du Khalife général des Layénnes n’a pas fait dans la langue de bois pour dire ses vérités à l’endroit des membres du gouvernement. Mamadou Lamine Laye, a invité le Chef de l’Etat Macky Sall a plus de retenue. « Il n’est pas possible de répondre à tout le monde à chaque fois que l’on vous attaque. Un président doit avoir le sens du pardon et regarder droit devant et dans l’intérêt de la nation », lance-t-il. Revenant sur l’incident des jeunes de Cambérène lors de la visite du Chef de l’Etat, ce dernier interpelle le gouvernement à faire preuve de grandeur d’âme à l’endroit de ces jeunes qui manifestaient leur mécontentement avec la construction du mur dans le cadre des travaux du prolongement de la VDN. « Ce sont vos enfants et il faut trouver une solution afin de créer un juste milieu », invite le porte parole de la famille. Aux politiques, il les invite à se fier au Tout Puissant « qui détient le pouvoir et le monopole de nommer qui il veut à la tête de ce pays. Celui qui s’empresse de récupérer sa place risque d’avoir sa surprise une fois élu. »

5 Commentaires

  1. Le pardon ne peut exister qu’après la justice.
    (1/ reconnaissance de la faute. 2/ réparation de la faute 3/ pardon éventuel de la part de la victime.)

  2. Franchement, sauf à faire usage d’un langage diplomatique, nous, nous n’avons jamais demandé à Macky Sall de pardonner, mais de ne pas inventer, de ne pas mentir.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here