Repère, liant, boussole!
Trois mots qui résonnent
En moi chaque fois que ton
Illustre départ vers les cieux est
Rappelé depuis ce
14 septembre 1997,
jour sombre drapé d’un
voile de poussière macabre,
À ce 14 septembre 2019,
Mame Abdou Aziz Sy Dabaax Malick.

Me viennent toujours en tête
vos mots contres les maux
du monde et du pays.
Vos messages justes et vrais!
Votre carrure emblématique
de Modestie!
Vous fûtes un Repère!
Vous fûtes un liant!
Vous fûtes une boussole !

Menant le combat de la cohésion,
Amenant partout la parole-paix,
Même face aux riches et puissants,
Empêchant les dérives sur le peuple!

Avenant avec les pauvres et petits
Bien des fois tu sauvas ce pays
De bien de mauvaises passes.
Oubliant ta position devant les Êtres,
Urbi et orbi tu célébras la Justice !

Avec vérité tu alertais avec, ce brillant
Zeste de retenue empreint de vraies
Invectives à tous les Êtres déviants
Zigzaguant dans la vaine tortuosité.

Sans te lasser, sans nous lasser,
Y a-t-il un Être qui ta mort ne pleure?

Dis encore à ce peuple qui se perd
Avec ta suave voix de saint sincère
Bénie de Dieu et bien dans sa vérité,
Avec ton érudition sans voile de haine,
Avec tes vérités sans taches ni fadeur,
Xanthénes de sens, le mal du mal!

Mame Mawdo est fier de toi
Ahmadou Bamba l’est aussi de toi
Limamoulaye est fier de toi
IBrahima Cheikhal Islam aussi
Comme tous les autres saints.
Kaolin humain, tu as vécu sans tâche!

Dr Massamba Gueye LBA

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here