XALIMANEWS: A deux jours de sa nuit religieuse prévue ce vendredi au Grand Théâtre, Mâle Mbaye Maye déclare que notre pays à besoin de paix et de stabilité. De son avis, la stabilité morale est indispensable pour le développement de notre pays.  » On sait tous que notre pays a besoin de paix et de stabilité morale. Il s’agit d’un thème d’actualité. Et surtout dans cette période de préélectorale, le choix de ce thème a une importance capitale », nous lance Mame Mbaye Laye.

A l’en croire, les gens marchent souvent sans stabilité morale. Ce qui n’est pas normal du tout pour des citoyens religieux.

A lui d’ajouter que l’on voit maintenant dans ce pays des choses qu’on a jamais remarquées dans notre pays.  » Des choses qu’on a jamais vues au Sénégal sont en train d’avoir lieu. Des gens essayent de se donner la mort sans raison. Et pourtant avec la chance qu’on a avec nos anciens guides religieux, on doit dépasser ce stade », a-t-il laissé entendre.

Mame Mbaye Laye de préciser qu’il a commencé à faire l’éloge du prophète Mohamed (PSL) depuis base âge.
 » J’ai commencé depuis base âge quand je pouvais lire et comprendre. En fait, j’ai hérité ça de mon père qui était un grand chanteur du prophète Mohamed très célèbre, et connu sous le nom de Alhadji Maguoum Keur Diongue. On ainsi hérité cet art de lui. Et en plus de cela, notre maison qui est un daarha nous donnait la possibilité de s’investir dans ce domaine très simplement . On a appris à chanter depuis notre enfance, et heureusement on est devenu célèbre et très convoité. Nous sommes nés dans le milieu et grandis avec ce talent », nous fait savoir Mame Mbaye Laye.

Cinquième édition du genre qui est organisée dans une salle, cette nuit religieuse a en fait déjà été organisée 3 fois de suites dans la Salle Daniel Sorano, avant d’être délocalisée au niveau du grand Théâtre depuis l’année dernière.  » Pour ce que j’ai envie de faire pour Seydina Limamoulaye, la Salle du Grand Théâtre est trop petite pour ma vision. C’est pourquoi j’ai délocalisé l’évènement au niveau du Grand Théâtre », a-t-il conclu.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here