Pep Guardiola, manager de Manchester City, a annoncé le départ de Yaya Touré à l’issue de la saison. En fin de contrat, l’Ivoirien partira avec une armoire à trophées remplie de trois Premier League et de plusieurs coupes.
Après la vague de départs de l’été dernier, Manchester City va laisser partir un autre de ses illustres tauliers en juin prochain. Pep Guardiola a annoncé que Yaya Touré (35 ans, le 13 mai) quitterait le club à l’issue de son contrat et huit ans après son arrivée en provenance du FC Barcelone. « Yaya est arrivé ici au début du voyage, a rappelé l’Espagnol. Nous en sommes là aujourd’hui grâce à ce qu’il a fait. » Une jolie marque de respect qui contraste avec les relations houleuses entre les deux hommes lors de l’arrivée de Pep Guardiola sur le banc des Cityzens à l’été 2016.
Accusé « d’avoir humilié » Yaya Touré par l’agent de ce dernier, Guardiola avait demandé des excuses. Le manager avait écarté le joueur jusqu’à ce que ce dernier ne s’excuse finalement au nom de son conseiller. Guardiola l’avait réintégré en le faisant jouer avec parcimonie (31 matches, 7 buts, 3 passes toutes compétitions confondues). Un temps de jeu plutôt honorable comparé à celui de cette saison (16 matches). Le joueur avait même été raillé par Pep Guardiola pour son manque de forme en février dernier.
Troisième fois champion
Cela ne l’empêchera pas de soulever le troisième titre de champion d’Angleterre (après ceux de 2012 et de 2014). Il compte aussi une FA Cup, deux League Cup et un Community Shield. Son influence sur ses titres était évidemment plus prégnante que sur celui de cette saison 2017-18 qui restera dans les mémoires pour le jeu pratiqué mais aussi pour les records de points, de buts et de victoires que les Cityzens peuvent encore battre.
Fêté par l’Etihad dimanche
Ses 142 minutes de jeu et ses titularisations lors des matches de Coupe cette saison n’étaient pas vraiment ce qu’il espérait lors de sa prolongation d’un an l’été dernier. Mais son goût limité pour le travail sans ballon, l’une des clés de la réussite de Guardiola, l’ont empêché de jouer davantage. Il retiendra les souvenirs de ses premières années et de ce titre arraché à la dernière seconde en 2012 par Sergio Agüero. Ou de ses 20 buts et neuf passes décisives qui avaient grandement contribué au sacre de 2014. Il fut l’incarnation de la nouvelle ère de City qui n’avait plus gagné de trophées depuis 34 ans que les nouveaux propriétaires émiratis (2008) avaient pris le contrôle du club. L’un de ceux que les fans n’oublieront pas et qu’ils fêteront dimanche face à Huddersfield (13h30, en direct sur SFR Sport 1).

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here