Le recueil de poèmes « Le ciel et les mots » du professeur Mary Teuw Niane, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, retrace la vie de son auteur, un berger peulh dont l’enfance sera fortement marquée par la tendresse et l’affection d’une mère qui a forgé son caractère.

L’ouvrage de 88 pages est constitué d’une trentaine de poèmes répartis dans quatre chapitres, dont deux intitulés « Mutations et secousses » et « Couleurs d’Afrique ».
M. Niane a été poussé à publier ses poèmes nourris par ses souvenirs d’enfance, que ce professeur agrégé de mathématiques n’avait pas la prétention de partager avec le public, selon son collègue de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, Andrée-Marie Diagne Bonané, qui a présenté le recueil.
« L’auteur a mis le temps en avant pour montrer que toute chose subit la loi du temps », a expliqué cette enseignante, qui dit avoir décelé des similitudes entre le style de Mary Teuw Niane et celui du philosophe Emmanuel Kant.
Le bleu et les pélicans évoqués dans les poèmes de M. Niane renvoient au ciel étoilé dont il est question dans les écrits du philosophe allemand, selon Andrée-Marie Diagne Bonané.

nettali.sn

PARTAGER

Repondre