En voilà, un fait divers qui défraie la chronique à Mbao Un chinois est accusé de viol et d’acte de pédophilie sur une mineure de 14 ans. Ce dernier a nié les faits, lors de son audition à la police et devant le procureur et exige un test ADN. Selon Les Echos, le chinois vivant au Sénégal depuis 2015, a divorcé d’une femme sénégalaise. C’est durant sa vie de couple qu’il a connu la fille de 14 ans. Il a réussi à ferrer la victime en la couvrant de petits cadeaux. Et de fil en aiguille, après plusieurs rendez-vous galants, il a réussi à gagner la confiance de la petite et entretenir des rapports sexuels avec elle, malgré son incompréhension du wolof.

Un fait en amena un autre. La fille finit par contracter une grossesse et déclare que le chinois a abusé d’elle à trois reprises. Elle a rapporté que ce dernier lui remettait la somme de 3000 francs CFA, à chaque rapport sexuel.
Une plainte a été aussitôt déposée par ses parents à la Police. Le chinois est donc accusé de viol et acte de pédophilie suivi de grossesse sur une mineure. Il a été interpellé et conduit au poste de Police de Sicap Mbao, depuis le 30 avril 2017. Il fait l’objet d’une audition libre à la Police.

Source: Les Echos

PARTAGER

2 Commentaires

  1. Peine maxi autorisé par la loi actuellement en vigueur. Autrement nous ouvrons la porte pour d’autre cas et aurons échoué de protéger ce qu’il y a de plus précieux pour toute nation, la jeunesse.
    Aux USA, c’est 25 to life.

  2. il faut lenprionner pour une duree de 30 an comme ils le font et pas de negociation .
    gniakgnen fayda trop le gouvernement senegal .

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here