Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Dimanche 27 janvier, 2013

Mbouloukhténe : Lamine Sow, chargé de projet Koica.

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

Nous savons que dans le département de Thiès; Plan/Thiès et la coopération Sud Coréenne renforce l’accès aux services sociaux de base des populations vulnérables, en les assistant considérablement sur plusieurs plans. Raison pour laquelle, le projet Koica a effectué la réception provisoire du poste de santé de Mbouloukhténe, qui est un village situé dans la zone d’intervention de plan Sénégal à Thiès. A 11 kilomètres environ de Ndiayéne Sirah, il est distant du centre de santé de Khombole, qui est la référence; de 15 kilomètres. Il couvre 10 villages d’une population totale de 6647 habitants, dont 1528 femmes d’âge et de 1262 enfants âgés de 0 à 5 ans.

Bien que disposant d’un poste de santé, mais vétuste construit en 1953 et qui n’est pas du tout adapté aux exigences de couverture et de soins de qualité souhaitée. « Le but de la construction de ce poste de santé; c’est de réduire la morbidité et la mortalité relatives au paludisme, à la tuberculose, à la bilharziose, aux maladies diarrhéiques aux infections respiratoires aigües, aux parasitoses, aux affections courantes et à la malnutrition. Renforcer la disponibilité de soins de qualité dans les 10 villages que polarise le poste de santé. Les activités de construction du poste de santé, dont la superficie est de 01 hectare, ont été assurées par l’agence régionale de développement pour un cout total de 28.980.000frs caf ».
Les populations ont exprimé leur gratitude à plan, au PCR ainsi qu’aux autorités sanitaires pour avoir satisfait une doléance vieille d’une vingtaine d’années. Après ce joyau, les populations ont émis la construction d’une maternité, qui viendra encore régler une demande longtemps convoitée. Si ces populations sont exposées aux maladies et à la malnutrition, c’est parce que la zone qu’elles occupent est dépourvue d’infrastructures sanitaires, d’une insuffisance sanitaire notoire, d’un déficit en eau potable, de la surpopulation, de la promiscuité, de l’insalubrité, de l’ignorance et de la pauvreté. Avec tous ces facteurs, si elles ne sont pas aidées, où iront-elles ? Mais heureusement que Plan Sénégal et la coopération Sud Coréenne sont toujours prêts à mettre la main dans la poche.
Frédéric Diallo Xalimasn Thiès.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK

Mbouloukhténe : Lamine Sow, chargé de projet Koica.