XALIMANEWS : Arrêté pour avoir insulté des dignitaires religieux, Assane Diouf a trouvé un défenseur en la personne de Me El Hadj Diouf. L’ancien député qui était ce matin l’invité de l’émission Grand Jury de la RFM a déclaré que cette arrestation n’est pas fondée puisqu’elle est basée sur des délits inexistants.

«Serigne Bassirou Abdou Khadre n’a jamais porté plainte contre Assane Diouf. Les délits qui lui sont reprochés sont : injures envers une personne et cette personne n’a pas porté plainte ; outrage à un ministre du culte, et aucune personne n’est venue se plaindre pour dire que telle religion ou telle culte a été attaquée; et diffusion de fausses nouvelles ». Ces sont les trois infractions que l’on reproche à Assane Diouf.

Et de poursuivre : «C’est léger. Ils ont voulu l’arrêter et ils l’ont arrêté, c’est tout ! Mais il y a des choses plus graves pour arrêter Assane Diop comme “offense au chef de l’Etat…” pour l’arrêter. Mais on l’a poursuivi pour des délits inexistants »

Cet acte, selon l’avocat, fait la promotion de la justice privée d’autant plus que l’ «agresseur » d’Assane Diouf «qui est de Touba Tv», n’a pas été arrêté. «En laissant des gens aller dans des maisons pour exercer une justice privée, l’Etat est en train de favoriser des conditions punitives pour la liquidation d’un adversaire politique et cela est extrêmement grave».

 

Avec pressafrik

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here