Le bureau régional en Afrique de l’Ouest et du Centre de la société multinationale d’informatique et de micro-informatique Microsoft a lancé une campagne de sensibilisation “antipiratage”, jeudi, à Dakar.
“Plus de 90 % des ordinateurs vendus dans la sous-région ouest-africaine sont équipés de systèmes d’exploitation piratés ou contrefaits”, a révélé, lors du lancement de la campagne, son directeur régional chargé des ventes en Afrique de l’Ouest, Mark Pritchard.
La circulation des logiciels piratés ou contrefaits a entraîné en 2014 “une perte d’environ huit milliards de dollars” pour la multinationale américaine, selon M. Pritchard.
“Microsoft a donc décidé de se rapprocher des partenaires et de quelques agences du gouvernement du Sénégal, dans sa lutte contre la contrefaçon et le piratage informatiques, afin de sensibiliser, éduquer et lutter contre” ces phénomènes, a-t-il expliqué.
Pour ce faire, le bureau régional de la société d’informatique, basé à Abidjan (Côte d’Ivoire), va dérouler un “plan d’actions”, qui va s’appuyer sur “la formation, la communication, la sensibilisation, l’investigation, la constatation et la répression” du piratage des logiciels, selon Mark Pritchard.
“Pour chacune de ces grandes orientations, des missions seront effectuées. Des actions seront menées” contre les auteurs des actes de piratage, a assuré M. Pritchard

aps.sn

PARTAGER

1 Commentaire

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here