Mme Absatou Kane Diop, une brave femme qui allie idées et actions.

Mme Absatou Kane Diop, désignée à Bruxelles « Personnalité de l’Année de la diaspora sénégalaise »

La rédaction du groupe Bitimrew Press ( wabitimrew.net) a décerné, ce 30 décembre à Bruxelles, le titre de personnalité de l’année 2017 de la diaspora à Mme Absatou Kane Diop, surnommée « Badiane Diaspora » ou « madame Diaspora » dans plusieurs pays où elle est quotidiennement au chevet des émigrés sénégalais. Diplômée en comptabilité Commerciale, Mme Diop a longtemps vécu à Washington DC aux Etats Unis où elle a fondé dès 2009, le groupe de presse « Sunudiaspora Magazine » pour promouvoir les valeurs positives des sénégalais de la diaspora. Mme Diop s’est rendue dans plus de 20 pays pour rencontrer nos compatriotes : au Maroc, en Guinée Conakry, en Gambie, en Mauritanie, en Inde, en France, en Suisse, en Belgique etc..
Pour porter le choix sur Mme Absatou Kane Diop, les journalistes de la rédaction se sont surtout appuyés sur des témoignages de sénégalais basés dans plusieurs pays particulièrement aux Etats Unis, en Espagne, en France, en Belgique, en Suisse en Mauritanie, Guinée Conakry y compris au Sénégal.

Cette Saint-Louisienne de naissance a su capitaliser beaucoup d’acquis au cours de son séjour au pays de l’Oncle Sam où vivent encore des membres de sa famille. Consciente des problèmes quotidiens que vivent ses compatriotes, elle s’est lancée très tôt dans les associations en sensibilisant émigrés et autorités sur les vicissitudes de l’éloignement du pays et la réinsertion socioéconomique des émigrés au Sénégal. Mme Absatou Kane Diop demeure la première femme à avoir mis en place un groupe de presse au sein de la diaspora.

Dans certaines familles établies dans la diaspora partout dans le monde, elle est surnommée « Badiane diaspora ». Femme d’actions, elle fait des milliers de kilomètres pour aller au chevet des sénégalais de l’extérieur. En Afrique, tout comme en Europe et aux Etats Unis, elle s’immerge dans les réalités des communautés. C’est les cas récemment en Guinée Conakry où elle a apporté assistance et soutien aux sénégalais de Guinée, confrontés à Ebola. En Mauritanie également, elle est parvenue à faire obtenir des cartes consulaires aux sénégalais s’activant dans la pèche dans ce pays. Mme Absatou Kane Diop s’est également rendue en Gambie pendant la période postélectorale pour aider des familles sénégalaises déplacées.

Dans la même veine, en Europe, elle a assisté des dizaines de sénégalais de l’extérieur à récupérer leurs terrains. Prenant son engagement jusqu’au bout, elle n’a pas hésité d’aller au charbon pour croiser le fer avec les arnaqueurs qui ont floué des émigrés. C’est la raison pour laquelle, elle a incité plusieurs associations de la diaspora à se doter de coopératives d’habitat pour l’acquisition fiable de maisons avec un programme d’habitat novateur dénommé : les Cites de la Diaspora < Un Diaspo Un Toit Un Travail> ou « un émigré, un toit ». D’ailleurs, elle est l’initiatrice d’un grand Forum sur l’habitat et l’investissement en Espagne qui a vu la présence des Ministres de l’investissement, de l’habitat et des sociétés nationales.

Au Moyen Orient, Mme Diop a aidé une jeune fille, partie au Liban pour un travail domestique, à rentrer au Sénégal face à la terreur de ses patrons qui la maltraitaient. Pourtant, interrogée, elle se veut modeste et discrete.

Selon notre personnalité de l’Année, étant toujours membre de la diaspora, ses actions, loin d’être exhaustives, sont normales et logiques. C’est pourquoi, elle envisage pour 2018 de finaliser tous ses projets portés sur l’habitat et de promouvoir l’investissement des émigrés vers sur l’agriculture.

Propriétaire du magazine et du site en ligne SUNU-DIASPORA, Mme Absatou Kane Diop vit actuellement au Sénégal et s’attèle sans relâche à aller à la rencontre des sénégalais partout dans le monde. Son ambition, leur témoigner sa solidarité et son aide. Mais, aussi de consolider les outils déjà mis en place (coopérative d’habitats, œuvres sociales, mutuelles de santé), en collaboration avec les associations de sénégalais et des autorités du pays.

A l’en croire, l’épanouissement économique et social des compatriotes établis dans la diaspora demeure un puissant vecteur de développement du pays.

En outre, la native de St Louis continue de défendre, avec convictions et comme sentinelle de la diaspora, la promesse du président Macky Sall de faire de la diaspora sénégalaise la 15eme région du pays. Cette diaspora a été au cœur des grands changements, politiques et économiques y compris son accession à la magistrature suprême.

wabitimrew.net

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here