XALIMANEWS : Le secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (Cnts), n’a pas manqué hier au rassemblement des centrales syndicales du Sénégal (Cscc).
Prenant la parole, Mody Guiro soutient que les salaires des fonctionnaires doivent faire l’objet d’une révision car il n’y a pas de transparence ni d’équité. Selon lui, « la grève est une arme fatale que les travailleurs ne doivent pas utiliser tout le temps au risque de saper l’économie ».
« Nous avons énormément de revendications parce que cette fête est commémorée dans un environnement de crise sociale ponctuée par des grèves récurrentes dans le secteur de l’éducation, de la santé, du nettoiement. Et pour une revalorisation des salaires minimums, les syndicats vont toujours aller en grève. On ne s’amuse pas avec la grève en tant que centrale syndicale. C’est une arme fatale toujours utilisé en dernier recours », tance-t-il, avant d’ajouter que l’Etat ne doit pas attendre que le problème arrive au summum pour essayer de trouver une solution.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here