Il n’y a pas de hasard dans la vie. Après près de 60 ans d’indépendance, le Sénégal peut et doit prendre en main son destin. L’ancienne génération qui est encore aux commandes, a lamentablement échoué. Elle n’a pas réussi à procéder aux transformations nécessaires pour  développer le pays. Il y a eu des changements de gardes de Senghor a à Macky Sall en passant par maître Abdoulaye Wade, mais le système est resté le même : corruption, amateurisme, népotisme, clientélisme, prévarication de nos ressources, justice aux ordres..etc.

Aujourd’hui ce qui se joue c’est l’avenir du Sénégal et celui de nos enfants et petits-enfants. Demain, c’est aujourd’hui. Le régime de Macky Sall (accident) est entrain de vendanger les terres du domaine national  à des privés étrangers qui transforment nos agriculteurs en ouvriers agricoles, les marchés publics sont octroyés aux firmes étrangères et sans contrepartie au moment où nos entreprises locales font faillite. Il n’y a plus d’industries. L’école publique sénégalaise est en lambeau et la santé n’en parlons même plus (il suffit de voir les difficultés d’accès aux soins, le nombre de morts dû à la non prise en charge des malades pour se rendre compte du désastre). La justice s’est affaissée et reste à la solde du Président Macky Sall. Les rares magistrats qui se tiennent debout  sont diabolisés et mis au placard. Nous n’avons pas besoin de disserter longuement pour constater que ceux qui nous gouvernent n’aiment pas ce pays. Sinon comment comprendre leur attitude vis-à-vis de nos ressources naturelles, de nos deniers publics? J’ai le sentiment qu’Ils sont au pouvoir pour se servir, servir le capital étranger au détriment du pays.

Un nouveau Leadership pour un nouveau Sénégal 

Sans risque d’être démenti, je peux affirmer que le Sénégal regorge de dignes fils et filles, de ressources humaines compétentes capables d’opérer les changements qui s’imposent. Promenez-vous dans n’importe quelle partie du monde, dans n’importe quel pays de la planète, dans n’importe quelle grande organisation, vous trouverez des patriotes sénégalais qui font la différence et la fierté, et cela dans tous les domaines. De l’artiste qui honore le Sénégal à Genève ou à New York (Ousmane Sow, Ousmane Dia) aux scientifiques dans les plus grandes universités, le Sénégal peut compter sur un vivier de qualité. Pourquoi ces talents éclosent si difficilement au Sénégal? (Sonko est un talent de l’intérieur ainsi tu évites de prêter le flanc à la critique) Comme si nous sommes condamnés à être médiocres chez nous?

Ce qui nous manque c’est un nouveau type de leadership, qui à mon avis se trouve en Ousmane Sonko, le Leader de Pastef les patriotes. Il incarne cette nouvelle race de leader dont le Sénégal a besoin.

Avec Pastef et Ousmane Sonko une nouvelle offre politique basée sur le patriotisme est née. Le patriotisme, ce seul mot, cru et vécu, suffirait à façonner un autre Sénégal et à fédérer toutes les forces pour mettre le Sénégal sur les rampes de lancement du développement.

Donnons la chance au coureur. NON TOUS LES HOMMES POLITIQUES NE SONT PAS LES MÊMES. Je comprends que « chat échaudé craint l’eau froide », mais  faisons confiance au Président Ousmane Sonko et à l’équipe qu’il mettra en place. Nous ne devons pas rater ce rendez-vous de l’histoire. Au-delà du parti Pastef et de son Président, cette nouvelle offre politique  vient à son heure. Elle devra être le réceptacle et le lieu de convergence pour toutes celles et tous ceux qui aiment le Sénégal; pour toutes celles et tous ceux qui n’aimeraient plus voir des embarcations de fortune remplies de sénégalais et d’africains échouées sur les côtes méditerranéennes. Non l’émigration clandestine n’est pas une fatalité, nous avons la terre, nous avons l’eau et les ressources, notre jeunesse bien formée, doit pouvoir en jouir. Les compétences de l’intérieur comme celles de la diaspora devraient pouvoir contribuer au développement du Sénégal.

Quant à l’argument du manque d’expérience du Président Sonko avancé par certains, je suis tenté de reformuler la question autrement : les politiciens à qui on prête de l’expérience (Ousmane Tanor, Moustapha Niasse et autres Macky Sall,…etc) ontils transformé positivement le vécu des sénégalais? Est-ce que la pauvreté  a reculé avec ces politiciens « d’expérience »? La réponse est non. Aujourd’hui de grandes démocraties sont dirigées par des hommes politiques dans la quarantaine. Le Premier ministre du Canada a 46 ans, le Président français Emmanuel Macron a juste 40 ans (et pourtant ce dernier impose ses vues à notre Président soit disant expérimenté!). L’âge ou l’inexpérience est un faux débat, qui plus est Ousmane Sonko a démontré sa compétence partout où il est passé jusqu’à l’Assemblée nationale où il fait aujourd’hui un travail remarquable. De plus, si les sénégalais font confiance à notre parti, notre Leader travaillera avec avec tous ceux et celles qui aiment le Sénégal. Toutes les compétences seront les bienvenues dès lors que ces personnes sont mues par un patriotisme agissant.

Soutenons Ousmane Sonko à mettre en œuvre sa vision (lire sa vision dans son livre solution a paraître) et son leadership pour le bien du Sénégal. C’est l’un des rares leaders politiques sénégalais (faites le tour, vous n’en verrez pas beaucoup) qui ose mettre le doigt sur certains sujets sensibles de peur de se mettre à dos la France et l’Occident en général : qu’il s’agisse des APE, du Francs CFA, du patriotisme économique …etc.

Pastef est l’un des rares partis qui fait la politique autrement : nous déposons nos comptes au ministère de l’intérieur comme le veut la loi. Demandez au Président Macky Sall et à ses alliés de l’AFP et du PS s’ils ont déjà satisfait à cette exigence légale. Pourquoi donc, on devrait continuer à leur faire confiance?

J’en appelle aux hommes et femmes de mon pays, J’en appelle à la jeunesse de mon pays (victime de toutes les politiques publiques depuis l’indépendance) à se mobiliser, à faire de Ousmane Sonko leur candidat, à se mobiliser pour recueillir les signatures requises par cette loi inique de parrainage. Allons dans les quartiers, mobilisons les villages et les villes pour élire Ousmane Sonko, pour enfin opérer les ruptures nécessaires à la construction d’un Sénégal nouveau. Nous n’avons pas le droit de fuir notre responsabilité historique. Frantz Fanon nous rappelait a juste titre que : « Chaque génération a le choix entre trahir ou accomplir sa mission ». Nous n’avons pas le droit de trahir notre mission pour le bénéfice des populations sénégalaises.

Moctar Fall

Pastef Canada

12 Commentaires

  1. Les partisans de Sonko font toujours l’erreur de comparer leur candidat à Macron et à Trudeau. Le premier fut, après avoir été conseiller à l’Elize et ministre de l’économie, le candidat de l’Establisment. Je veux les grands patrons du secteur privé français, les patrons des organisations de presse…Même le PNF roulait pour lui.
    Au Canada, Justin Trudeau fut le chef du troisième parti fédéral et a été élu député plus de deux fois avant d’être promu à la tête du pays. Je ne parlerai pas de la différence des systèmes politiques et de la maturité des pays que sont la France et le Canada.
    Malheureusement le système politique sénégalais est pour l’instant incarné par les politiciens de métiers qui ont détruit la nation par leur incapacité à produire un cadre efficace de management des affaires publiques. L’éducation sera le seul canal par lequel les changements attendus proviendront. Bonne chance à Sonko et surtout du courage.

  2. Amar19, Sonko est plus compétent que Trudeau et Macron réunis Masha Allah. Lui il était dans le systéme le plus pourri de l’administration publique mondiale DGID Sénégal où des fonctionnaires publics sont devenus milliardaires en moins d’une decennie. Lui, plus brillant de tous n’a connu que son salaire. Il n’a jamais été soutenu par une aristocratie elitiste comme Macron et Trudeau ce dernier est un fils de son nom l’a déjà amené très loin je me rappelle de la visite de son père à Cuba dans les années 70 qui le tenait par la main il était un tout pétit bonhomme. Les Senegalais ne mesurent même pas la chance qu’ils ont avec SONKO, ce gars rien qu’à voir son visage, sa silhouette, sa morphologie inspire totale confiance. Je prie Dieu d’ouvrir l’esprit, le coeur et les yeux des Senegalais pour cet homme.

  3. Le jour où les partisans et militants de ce Sonko reviendront à la réalité, ils arrêteront de nous pomper l’air. Ils ont fait tout un tintamarre lors des Législatives pour élire ce plouc. Fatou Thiam qui décriée présentement a juste le tort d’être de la mouvance présidentielle. Mais les gens éclairés savent qu’elle a raison. Si le parti de Sonko organise présentement une tontine dénommée Bokna, c’est juste pour mieux camoufler l’origine douteuse de l’argent qui servira à financer leur campagne. Le pouvoir actuel doit fouiner dans ce sens. La plus part des fondateurs de ce parti sont des anciens membres de ce machin qu’on appelle AEEMS. Tous des intégristes de la première heure, à commencer par Sonko lui même que je connais très bien. Une bonne lecture du monde islamique au Sénégal vous permettra de comprendre les connexions entre PASTEF et des associations intégristes telles que Jamra. D’ici très peu, vous verrez les masques tombés. Ne soyez pas étonnés de voir les frères Niasse se rapprocher de Sonko, quid du professeur Malick Ndiaye et de bien d’autres dont le combat contre la laïcité au Sénégal n’est plus à démontrer. Je serai le porte parole des autres Sénégalais qui croient en une République unie. Penser une seule seconde que le petit fils d’Arfang Bessire Sonko le traître, celui qui obligeait même des femmes enceintes au travail forcé rien que pour plaire aux Colons ses maitres s’est dévêtu du manteau de la compromission hérité de son grand-père, est une pure lubie!
    Pour terminer, j’aimerais bien comprendre pourquoi au Sénégal tout le monde est Président? Patef fait pire. Ainsi, s’ils appellent Sonko Président machin, pourquoi ils aimeraient en faire Président? C’est à ne rien comprendre des Sénégalais : Président de parti = Président, Président parlementaire = Président. Ils sont tous devenus Présidents! Il y en a qui ne rêve que de ça.

  4. Monsieur Fall, on aime bien votre Sonko qui est tout beau et tout gentil, mais avouez qu’il traîne d’importantes lacunes pour quelqu’un qui a fait de la revanche l’argument central pour entrer en politique. Sa radiation de la fonction publique est justifiée et même ses propres pairs ont soutenu la décision : on ne peut pas recycler des documents administratifs confidentiels à des fins politiques. C’est un délit grave. Deuxièmement, Sonko donne à l’opinion l’image d’un politicien populiste, amateur et arrogant. Il y a des exemples à la pelle : comment peut-on promettre tout et son contraire dans un pays très sous-développé comme le Sénégal ? Sonko ne donne aucun programme alternatif détaillé, étalé dans le temps et chiffré secteur par secteur, département par département. Mais dans tous ses discours il joue au messie. Or, je l’ai déjà dit ici et je le répète : s’opposer n’est pas gouverner. Et Sonko ne tient que des discours d’opposant. Car comment peut-on promettre 150 milliards de deniers publics à des familles religieuses ? Dans quel but ? Pour quoi faire quand on sait qu’il y a des secteurs vitaux qui ont grandement besoin de cette manne ? Comment peut-on faire de la politique en ayant que des menaces, des injures, de la désinvolture et de l’irrespect à l’endroit des principales institutions du pays ? Quand je dis ça vous pensez que je suis contre Sonko, mais pas du tout, je trouve même qu’il présente un profil intéressant pour le futur de ce pays, mais il doit cesser son populisme, son arrogance et son amateurisme. Les Sénégalais ne voteront pour personne de ce genre ni en 2019 ni après ! Ils ont des doutes sur Sonko et commencent à le dire, écoutez-les bien dans la rue et dans les maisons…

    • LEMZO, je crois sincèrement que tu es atteint de la pathologie de Macky Sall, l’incompétence ajouter de la paranoîa.
      1. PASTEF n’appartient pas à SONKO contrairement à l’apr qui est pour le nullard Macky Sall,
      2. Sonko a fait rentré des milliards dans les caisses de l’etat durant son services au DGID et son patrimoine est identique à celui du Sénégalais lambda. Contrairement à Macky Sall, à 8 ans au service public, il est devenu miltimilliadaires, du jamais vu dans le monde.
      3. en 2 ans Sonko a publié 2 ouvrages de qualité supérieurs.Il a fait comprendre aux Sénégalais comment les magouille se font dans l’administration, le pétrole, le manque de rigueur dans la gestion administrative de ces présidents et ministres que nous continuons a voter depuis l’indépendance. si c’est ça l’arrogance de que tu parle, ben je te conseille d’aller te soigner , ton cerveau n’est pas loin de celui d’un oiseau.
      4. Puisqu’un Homme c’est un discours et un parcours, la constance et la cohérence de Sonko entre ces paroles et ces actes (de la DGID à l’AN en passant par le social…),permets nous d’esperer sur cet Homme de valeur.

    • Lemzo, tu es un grand menteur. Peux tu nous dire quels sont les documents administratifs recelés par Sonko? Il est aussi curieux de voir un partisan de Macky Sall s’intéresser à la bonne utilisation de l’argent public. N’est ce pas ce même Macky Sall qui a saccagé les caisses de l’etat pour se faire multimilliardaire, alors que ce pays est un des plus pauvres au monde.

      Youngenn, ne lis pas les salopries de ce dégénéré qu’est Lemzo. C’est un partisan de Macky qui parcoure les forum pour s’attaquer aux opposants comme Sonko ou aux citoyens modèles comme Mody Niang.

  5. Le jour où les partisans et militants de ce Sonko reviendront à la réalité, ils arrêteront de nous pomper l’air. Ils ont fait tout un tintamarre lors des Législatives pour élire ce plouc. Fatou Thiam qui décriée présentement a juste le tort d’être de la mouvance présidentielle. Mais les gens éclairés savent qu’elle a raison. Si le parti de Sonko organise présentement une tontine dénommée Bokna, c’est juste pour mieux camoufler l’origine douteuse de l’argent qui servira à financer leur campagne. Le pouvoir actuel doit fouiner dans ce sens. La plus part des fondateurs de ce parti sont des anciens membres de ce machin qu’on appelle AEEMS. Tous des intégristes de la première heure, à commencer par Sonko lui même que je connais très bien. Une bonne lecture du monde islamique au Sénégal vous permettra de comprendre les connexions entre PASTEF et des associations intégristes telles que Jamra. D’ici très peu, vous verrez les masques tombés. Ne soyez pas étonnés de voir les frères Niasse se rapprocher de Sonko, quid du professeur Malick Ndiaye et de bien d’autres dont le combat contre la laïcité au Sénégal n’est plus à démontrer. Je serai le porte parole des autres Sénégalais qui croient en une République unie. Penser une seule seconde que le petit fils d’Arfang Bessire Sonko le traître, celui qui obligeait même des femmes enceintes au travail forcé rien que pour plaire aux Colons ses maitres s’est dévêtu du manteau de la compromission hérité de son grand-père, est une pure lubie!
    Pour terminer, j’aimerais bien comprendre pourquoi au Sénégal tout le monde est Président? Patef fait pire. Ainsi, s’ils appellent Sonko Président machin, pourquoi ils aimeraient en faire Président? C’est à ne rien comprendre des Sénégalais : Président de parti = Président, Président parlementaire = Président. Ils sont tous devenus Présidents! Il y en a qui ne rêve que de ça.

  6. Brillant article Mr Fall! Ca me fait rire de constater que quelques baboins mal eleves n’arrivent encore pas a rester sur un sujet et preferent se refugier derriere l’insolence et l’affirmation gratuite.
    Aux yeux de la gueunon, la beaute du petit singe est absolue. Tout comme un enfant mal eleve n’est pas coupable car on ne choisit pas ses parents…Le petit maure repete ce qu’il a entendu sous la gente…

    Bravo Mr Fall. Vous avez bien fait d’ignorer les babouins de Macky Sall.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here