Des démarches citoyennes ont été entreprises afin que la compagnie d’aviation sénégalaise puisse intégrer le Pulaar comme langue de service. Ces sollicitations et requêtes sont malheureusement tombées dans des oreilles sourdes. On peut dire sans risque de se tromper que, les autorités restent campées dans leur position, qui est de servir la clientèle de notre compagnie nationale dans seulement 3 langues que sont l’anglais, le français et le wolof. Quelques bonnes volontés se sont également rendues au siège de la compagnie à Dakar, mais elles n’ont pas pu rencontrer le directeur général qui est l’autorité supérieure. Ce refus de la part des autorités du pays de faire plaisir à sa clientèle, ne s’explique pas et manque de logique dans un monde où la concurrence est féroce. Pour quoi cette résistance à servir ses compatriotes dans une des langues qui sont parmi les plus parlées de la CEDAO et en dehors ?

Air Sénégal serait-elle sécuritaire en pratiquant une politique d’apartheid contre le Pulaar ou le fulfulde ?

La communication est un facteur ultra important. Elle est principalement orale et se déroule le plus souvent sans contact visuel et elle peut avoir une incidence sur la sécurité des passagers. La majorité de clientèle de la sous-région est plus à l’aise avec le Pulaar ou le fulfulde et de ce fait, elle doit être servie tout bonnement dans cette langue. De plus, l’équipage s’exprimant dans une seule langue locale et dans 2 langues étrangères avec des accents linguistiques est parfois incompréhensible par les passagers. En cas de panique ou de n’importe quel problème, les voyageurs comprendraient mieux cette langue internationale (le fulfulde) tout en se réfugiant dans leur religion en récitant leurs prières protectrices. Comment quelqu’un qui ne parle pas le Pulaar peut venir efficacement en aide à un peul du Burkina Faso ou du Niger ou d’autres pays ? Ce problème linguistique incommode les voyageurs et leur sécurité intérieure est fortement ébranlée.

C’est d’ailleurs à se demander si notre compagnie nationale d’aviation respecte les règles de l’aviation civile internationale (OACI) basée à Montréal au Canada ?  Dans tous les cas, cette situation catastrophique fâche et met mal à l’aise des millions de citoyens et de citoyennes à travers la planète toute entière, surtout nos compatriotes de l’Europe où cette compagnie tire un grand nombre de pèlerins ou de vacanciers. Néanmoins, notre revendication d’intégrer le Pulaar dans notre compagnie nationale d’aviation reste sur la table même si les autorités n’ont pas encore bougé d’un iota. Heureusement que notre BOYCOTT a déjà reçu et continue de recevoir beaucoup d’adhésions et de sympathisants de partout.

D’autres problèmes poussent les voyageurs à déserter la compagnie

Le vol de la compagnie Air Sénégal du vendredi 06 septembre 2019 est reparti de Paris presque vide. Mais les couacs notés dans la gestion interne poussent les voyageurs à prendre les autres compagnies. Sans oublier les mésaventures de voyageurs. Il y a quelques jours, 19 Passagers ont été abandonnés à l’aéroport de Diass avec une mauvaise prise en charge.

 Quelle serait la meilleure solution ?

La langue Pulaar doit être une des langues de communication de la compagnie nationale d’aviation du Sénégal afin de répondre aux besoins de sa clientèle majoritaire et c’est logique. Le contraire serait incompréhensible, injustifiée illogique et irréel. Telles sont tout simplement les règles de bonne conduite, de toute organisation appelée à servir adéquatement ses consommateurs, ses acquéreurs, ses acheteurs et autres. Ainsi, on appelle à maintenir et à renforcer le BOYCOTT D’AIR SENEGAL jusqu’à ce que le fulfulde soit intégré comme langue de service de cette compagnie et qu’elle y soit également une langue d’usage. De plus, qu’elle soit utilisée également dans tous les aéroports du Sénégal à l’instar de toutes les autres langues du pays. A cet effet, la DIASPORA SENEGALAISE vous invite à venir manifester devant une des missions diplomatiques sénégalaises en France, à une date qui sera communiquée, contre cette apartheid linguistique. Il est également demandé à tous les organismes de défense de droits de l’homme et de protection de patrimoines mondiaux tels que l’UNESCO, de nous appuyer dans cette démarche citoyenne et légitime. Nous remercions d’avance celles qui ont accepté de nous accompagner dans ce combat et d’en faire le leur.

 Gondiel Ka

Secrétaire administratif 

Kisal Deeyirde Pulaagu, 

Montréal, Canada

8 Commentaires

  1. MONSIEUR LA FOUDRE VIENT DE TUER….PLUSIEURS PERSONNES.. ET; NE LEUR AVAIT DEMANDER DE QU’ ELLE LANGUE IL S’EXPRIMAIENT…. NATURELLEMENT ET EN PUR HASARD…, LA FATALITÉ A ÉTÉ OBSERVE…SERTE; VOUS POUVEZ REFUSER, COMME EUX….« « La fatalité est l’excuse des âmes sans volonté », disait Romain Rolland . » CEPENDANT…. » La vérité est que nous récoltons les fruits amers du manque de sagesse dont nous avons fait collectivement preuve. Pierre Mendès France avait il y a longtemps déjà observé que «les comptes en désordre sont la marque des nations qui s’abandonnent » LE SENEGAL, DIEU MERCI ;EST EN DEHORS DE CES NUAGES COLORÉS ET RACIALISTES QUI ONT CRÉER TOUS LES FEUX DE HAINE ET DE XÉNOPHOBIE EN AFRIQUE PRÉSENTEMENT MONSIEUR,DE GRACE QUI VOUS EMPÊCHE DE PARLER VOTRE LANGUE……? ARRETE LA FABRICATION ARTIFICIELLE DE VOTRE CUMULONIMBUS (« LANGU »SS »E »).D’ EGO MAL AFFIRMÉ.. ET LES AUTRES N’ONT ELLES EUX AUSSI DROIT MONSIEUR ENCORE A COMPRENDRE ;QUAND DÉJÀ ON VOIT L’ÉCLAIRE,FOUDRE EST PASSÉ..LE DANGER EST AILLEURS……! MERCI…… »DE VOTRE COMPRÉHENSION « GAMOU »

  2. MONSIEUR LA FOUDRE VIENT DE TUER….PLUSIEURS PERSONNES.. ET; NE LEUR AVAIT DEMANDER DE QU’ ELLE LANGUE IL S’EXPRIMAIENT…. NATURELLEMENT ET EN PUR HASARD…, LA FATALITÉ A ÉTÉ OBSERVE…SERTE; VOUS POUVEZ REFUSER, COMME EUX….« « La fatalité est l’excuse des âmes sans volonté », disait Romain Rolland . » CEPENDANT…. » La vérité est que nous récoltons les fruits amers du manque de sagesse dont nous avons fait collectivement preuve. Pierre Mendès France avait il y a longtemps déjà observé que «les comptes en désordre sont la marque des nations qui s’abandonnent » LE SENEGAL, DIEU MERCI ;EST EN DEHORS DE CES NUAGES COLORÉS ET RACIALISTES QUI ONT CRÉ TOUS LES FEUX DE HAINE ET DE XÉNOPHOBIE EN AFRIQUE PRÉSENTEMENT… MONSIEUR,DE GRACE QUI VOUS EMPÊCHE DE PARLER VOTRE LANGUE……? ARRETE LA FABRICATION ARTIFICIELLE DE VOTRE CUMULONIMBUS (« LANGU »SS »E »).D’ EGO MAL AFFIRMÉ.. ET LES AUTRES N’ONT ELLES EUX AUSSI DROIT…? MONSIEUR ENCORE A COMPRENDRE ;QUAND DÉJÀ ON VOIT L’ÉCLAIRE,FOUDRE EST PASSÉ..! LE DANGER EST AILLEURS… MERCI…… DE VOTRE COMPRÉHENSION ….« GAMOU »

  3. Le gars là est ce qu’il est sain d’esprit wala c’est l’hiver canadien qui s’en vient que lui donne des hallucinations. Son idée est certe pertinente mais il est très tribaliste. Il aime trop les affaire de langue et d’appartenance puular. Nous avons d’autres préoccupations plus importantes et urgentes

  4. M. Kâ je commence a croire que tu es un vrai con ! D’où tires-tu que les peuls sont la « clientèle majoritaire » de AS ?? Sois un peu sérieux et abandonne cette cause ridicule ! Personne n’est contre le pulaar, mais tout sénégalais doit être fier d’avoir une langue nationale qui s’appelle le wolof, même si la majeure partie de la population n’est pas d’ethnie wolof y compris moi-même !! C’est ça la magie d’une langue vivante : réunir des gens de différentes origines ! Mais toi tu restes arc-bouté sur ton pulaar et veut nous l’imposer dans la compagnie aérienne. Pourquoi tu ne demandes pas en même temps d’intégrer le diola, le sérère, le mandiack, le sarakholé, le ndiaago ? Tu es simplement ridicule d’appeler au boycott ! Si ça te chante prends Air Gambie…

  5. Mr La vous êtes tellement limité que je vais limité mon post. Moi basmati qu’est ce que ça peut bien me fourré qu’ AS ne communique pas en Pulhar? Réagissez en sénégalais et arrêtez de nous pomper l’air avec ces débats ridicules

  6. bah ! Monsieur Kâ peut toujours prendre air canada pour venir au Sénégal ! dans cette compagnie, si elle existe, on y parle l’anglais et le français ! au fait, les inuits (populations indigènes), dans quelle langue s’expriment-ils ? et pourtant, les européens les ont trouvé sur place ! morale de l’histoire : œuvrer plutôt à rassembler les sénégalais pour perpétuer le legs de nos ancêtres !

  7. C’est plutôt Air Sénégal qui devrait boycotter les gens comme vous monsieur Kâ. Heureusement que le Canada ne prône pas le même communautarisme linguistique que vous…. De plus 85% de la population sénégalaise « pratique le wolof » qui n’est même pas la langue officielle du pays selon l’article premier de votre constitution (que vous devriez relire je pense). Heureusement que la majorité des sénégalais ne partage pas votre ethnocentrisme. (Relisez également les pourcentages concernant la répartition linguistique au Sénégal qui vous permettrons d’effacer cet article qui ressemble plus à un poisson d’avril qu’à du travail de journalisme). Je pense d’ailleurs, pour ricocher sur vos propos, qu’il faudrait introduire l’arabe dans les consignes de sécurités de Air Sénégal puisque cela représente la majorité des confessions religieuses qui décollent depuis le Sénégal et pour retarder encore un peu plus le décollage un peu de latin pour les chrétiens.

  8. C’est plutôt Air Sénégal qui devrait boycotter les gens comme vous monsieur Kâ. Heureusement que le Canada ne prône pas le même communautarisme linguistique que vous…. De plus 85% de la population sénégalaise « pratique le wolof » qui n’est même pas la langue officielle du pays selon l’article premier de votre constitution (que vous devriez relire je pense). Heureusement que la majorité des sénégalais ne partage pas votre ethnocentrisme. (Relisez également les pourcentages concernant la répartition linguistique au Sénégal qui vous permettrons d’effacer cet article qui ressemble plus à un poisson d’avril qu’à du travail de journalisme). Je pense d’ailleurs, pour ricocher sur vos propos, qu’il faudrait introduire l’arabe dans les consignes de sécurités de Air Sénégal puisque cela représente la majorité des confessions religieuses qui décollent depuis le Sénégal et pour retarder encore un peu plus le décollage un peu de latin pour les chrétiens.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here