XALIMANEWS – Sans surprise, la Fédération d’Afrique du Sud a annoncé qu’elle va contester la décision de la FIFA de faire rejouer le match éliminatoire du Mondial 2018 face au Sénégal (2-1). Lui aussi présent dans ce groupe de qualification, le Burkina Faso envisage également de déposer un recours.

La décision de la FIFA concernant le match éliminatoire du Mondial 2018 joué le 12 novembre 2016 entre l’Afrique du Sud et le Sénégal (2-1) ne fait pas que des heureux ! Mercredi, l’instance a annoncé que la rencontre doit etre rejouée en raison des forts soupçons de manipulation qui pèsent sur la partie. Au sifflet ce jour-là, le controversé arbitre Joseph Lamptey s’était en effet signalé par plusieurs décisions incompréhensibles.

Officiellement, la Fédération sud-africaine (SAFA) a simplement affirmé jeudi dans un communiqué qu’elle “étudie le contenu du rapport de la FIFA et fera une déclaration sur ses intentions de remettre en cause cette décision.” Mais de son côté, l’avocat de l’instance, Norman Arendse, s’est montré plus bavard. “Nous cherchons des réponses et nous les avons demandées à la FIFA. La SAFA ne peut pas accepter (qu’on dise que le match a été manipulé, ndlr), parce que nous n’avons absolument aucun détail au sujet de cette manipulation présumée, quelle est sa nature et ce qu’elle impliquait”, s’est étonné l’homme de lois. “C’est la chose la plus dure à avaler pour nous. (…) Nous n’avons jamais été appelés pour donner notre version des faits.” En d’autres termes, les Bafana Bafana ne comptent pas en rester là… et ils ne sont pas les seuls !

Duarte veut saisir le TAS !

En effet, les autres équipes engagées dans ce groupe éliminatoire, le Burkina Faso et le Cap Vert, pourraient également passer à l’action. Surtout que ces deux sélections occupent actuellement la tête et que les Lions les dépasseraient en cas de succès… “Suite à cette notification, la Commission des affaires juridiques de la Fédération Burkinabè de Football est en ce moment en train d’analyser la suite à donner à cette décision”, indique ainsi la Fédération burkinabè (FBF) dans un communiqué.

“On va discuter cette décision devant le TAS, ou devant la FIFA”, a ajouté le sélectionneur des Etalons, Paulo Duarte, au micro de RFI. “Cela m’inquiète. Pourquoi la décision a-t-elle été rendue uniquement après notre match (2-2 contre le Sénégal mardi) ?”. Autant dire que cette affaire est loin d’être terminée.

Source: Afrik foot

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here