« Le dromadaire doit éviter l’endroit où le crapaud à trébuché et s’est fait fracassé les pattes » dit un instructif adage wolof. Tout le monde, y compris vous-même Président, assurément, reconnait qu’il est quasiment impossible de battre le génie WADE sur le terrain des réalisations infra-structurelles physiques. Pourtant, malgré cet empire de réalisations, vous avez réussi à le battre, de façon presque paradoxale.
Vous deviez vous poser alors la question de savoir pourquoi et comment vous êtes arrivés à déraciner un baobab comme Wade ? Qu’est ce que les sénégalais avaient rejeté en lui et qu’est ce qu’ils ont adopté en vous ? Pourquoi les sénégalais, pourtant friands de réalisations, ont fermé les yeux sur cette gigantesque œuvre physique de Wade ? Pourquoi les sénégalais dont Wade lui-même disait qu’ils feront tout ce qu’il leur demandera de faire ont spontanément rejeté celui qu’ils ont adoré plus et mieux que tous les hommes politiques de l’histoire indépendante du Sénégal ? A la lumière de toutes ces réponses, interrogez vos faits, comportements et pratiques politiques ?
Les mêmes causes produisant les mêmes effets, tout autre candidat, sorti de nulle part, pourrait facilement vous battre, comme vous l’aviez fait face au poids lourd Wade, si jamais vous continuez à marcher sur ses traces. Or, tout indique que vous êtes entrain de faire, comme le remarquent certains sénégalais, du Wade sans Wade. En effet, les emprisonnements se sont multipliés, ce qui était souhaitable et pouvait être perçu comme quelque chose de normal et de compréhensible si c’était basé sur la justice et l’équité. Ce que les sénégalais accepteront difficilement c’est le fait d’imaginer que vos actions ressemblent à celles d’un Président qui use et abuse de la force qu’ils ont bien voulu concentrer dans vos mains pour régler des comptes politiques. Nous sommes nombreux à être totalement d’accords pour la traque de tous les délinquants financiers. Mais nous sommes sans doute encore beaucoup plus nombreux à ne pouvoir pas tolérer une discrimination dans l’approche de traitement des dossiers qui doivent être transmis au procureur. Wade avait son Karim, vous avez votre Aliou, Wade avait sa grande coalition (la CAP 21), vous avez votre coalition (BBY), Wade avait ses zones d’ombre constitutionnelle et son débat houleux sur le troisième mandat, vous avez un nuage qui pointe sur la constitution et qui a fini de créer un débat sur un éventuel troisième mandat, Wade avait ses intouchables, vous avez mis le coude sur des dossiers dont les auteurs auraient du subir le même sort que Khalifa et Karim ; Wade avait sa cours ; vous avez ceux qui vous chantonnent à l’oreille de bonnes paroles ; Wade avait son wax waxeet de destruction massif ; vous en avez les vôtres (un sur le cas Aliou Sall, un autre plus retentissant sur l’illusoire diminution de votre mandat en cours) ; Wade avait pris une décision politicienne et démagogique à savoir le payement des chefs de village ; vous êtes entrain de dépoussiérer la mesure pour les mêmes raisons ; Wade alimentait ses compagnons politiques, vous faites de même, à coup de millions ? Wade voulait vous tuer politiquement. Selon une partie importante de l’opinion, vous voulez tuer politiquement certains leaders, sérieux potentiels adversaires pour vous ? Vous êtes quasiment, pas à pas, sur les traces de Wade. Et cela ne peut vous mener que là où elles ont mené ce dernier.
Pourtant aucun leader ne pourrait même peser le poids d’une plume si vous étiez restés en phase avec vos promesses électorales mais aussi avec les aspirations du peuple que vous connaissez parfaitement pour avoir sillonné le pays de coins en recoins.
Excellence, vous n’aviez pas besoin de tout cela. La tâche n’était pas difficile. Le peuple avait déjà fini de vous tracer tout droit la voie. Il fallait simplement y passer sans regarder ni à droite, ni à gauche, encore moins derrière. Il n’est surtout pas trop tard pour rectifier si vous voulez éviter toute réélection hypothétique au premier tour comme vous et vos souteneurs le souhaitent vivement.
Falilou Cissé
Conseiller en Développement communautaire

3 Commentaires

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here