XALIMANEWS: L’incroyable militant de l’Apr, avec la gâchette facile, sort encore de sa réserve. Moustapha Cissé Lô, puisqu’il s’agit de lui, affirme qu’il a failli payer cher, son compagnonnage avec Macky Sall, surtout aux dernières heures de l’alternance. Selon le président du parlement de la Cedeao, il a, ainsi échappé à trois attentats majeurs.
Moustapha Cissé Lô l’affirme haut et fort, il a risqué sa vie et ses biens pour Macky Sall. Le tonitruant député a soutenu avoir échappé à trois attentats entre 2009 et maintenant. « Je le dis sans ambages, j’ai échappé à trois attentats. On a brûlé ma maison à Touba, les gens qui ont posé cet acte ont bien voulu attenté à ma vie. Je ne parle pas aussi de l’attaque des Thiantacouanes de Cheikh Bethio et bien d’autres coups fourrés dangereux. J’ai risqué ma vie pour élire Macky Sall. Donc, je ne peux pas accepter aujourd’hui, que des transhumants comme Sada Ndiaye puisse rallier sans tambour ni trompette le camp présidentiel », révèle-t-il.
A lui d’ajouter que «La loi Sada Ndiaye a bouté, Macky Sall, hors de l’assemblée nationale. Vous pensez qu’on doit accepter que ces gens puissent intégrer notre parti ? Si Macky Sall m’avait écouté, il n’allait pas donner les institutions du pays aux alliés qui l’ont rejoint dans l’entre-deux tours de la présidentielle. Moustapha Niass a fait 5 ans, il devait avoir l’élégance de partir pour mettre à l’aise le président Macky Sall », fulmine-t-il sur la Tfm.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here