XALIMANEWS : Après le face à face d’hier du premier ministre d’avec les chefs de files des syndicats de la santé, d’importantes mesures ont été retenues pour la bonne marche du système sanitaire sénégalais.
Seulement ces promesses sont prises avec des pincettes du côté des frondeurs. Car, selon le secrétaire générale du syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale, l’Etat est habitué à des engagements jamais tenus, livre l’Observateur. C’est pourquoi, ils attendent des actes.

Et si rien n’est fait d’ici le 28 février, date calée le Pm pour la matérialisation des actes posés, Mballo Dia Thiam et Cie comptent entamer le combat, à travers tout le pays.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here