Comment faire de la publicité sur xalima.com ?


Publie le: Samedi 15 février, 2014

Ne baissez pas le prix du loyer par Medoune M. Seck?

Imprimer Envoyer a un(e) ami(e)
Partager
Tags

A la suite de ma première note?:?«??La baisse du prix des loyers, une mauvaise initiative?»? vous avez été nombreux à demander des alternatives afin de soulager les populations. Il faut de prime abord être clair?: il n’existe pas de solution miracle et la nature structurelle du problème nécessite une multitude d’actions sur le long terme. Ensuite, il est clair que l’Etat à lui seul ne peut pas répondre à la demande de logement. Sur la base de ces deux évidences, nous allons ici dégager des pistes qui, bien mises à profit, pourront soulager les populations tout en évitant les effets néfastes d’une baisse du prix des loyers.

L’Etat devrait plutôt subventionner les locataires. Cette option ne sapera pas l’incitation à l’investissement dans l’immobilier par le secteur privé. En subventionnant le prix du loyer les acteurs privés y trouveront leur compte car la rentabilité de leurs investissements restera intacte. Par un tel programme, l’Etat pourra élargir, du reste, son assiette fiscale. Pour toucher aux subventions les locataires devront fournir à l’Etat des informations sur les logements qu’ils occupent. L’Etat mettra à profit cette initiative pour exiger des rénovations sur les logements actuels et faire prévaloir des normes de constructions qui permettront aux locataires de vivre dans des logements décents.

De même, le gouvernement doit donner des directives à la SICAP et la SNHLM pour construire dix mille logements sociaux d’ici 2019. Le financement peut se faire par un emprunt obligataire sur 20 ans et les revenus locatifs permettront au gouvernement de rembourser l’emprunt. L’investissement dans le domaine de la construction a un effet multiplicateur, ainsi des milliers d’emplois seront créés sur le court et moyen terme. L’Etat lancera un appel d’offre pour équiper tous les logements avec des panneaux solaires. Il faut exiger un transfert de connaissance et de technologie de la part de l’entreprise qui gagnera cette offre. La main d’œuvre devra être locale et sénégalaise.

Des initiatives sur le long terme sont également nécessaires et devront être orientées dans le sens d’une sensible amélioration du pouvoir d’achat des ménages sénégalais, en créant des emplois dans les régions.

Pour cela le pays a besoin de deux choses, il faut ipso facto avoir un plan pour augmenter la production électrique en utilisant les énergies renouvelables telle que le solaire, l’hydraulique et l’éolienne. Nous devons en outre construire des infrastructures routières et ferroviaires qui permettront de déplacer les personnes et les marchandises entre les régions et le port de Dakar.

La combinaison d’une production énergétique abondante et compétitive avec une politique de réalisation d’infrastructures de communication, fera de notre pays une destination privilégiée des grandes industries manufacturières.

Et nous sommes dans un contexte économique mondial très favorable, car la production manufacturière industrielle n’a jamais cessé de se déplacer et d’être à la recherche de pays à bas coûts de production. C’est ainsi qu’elle a quitté l’Europe de l’Ouest pour se retrouver en Europe de l’Est, de l’Amérique elle s’est dirigée vers l’Asie et aujourd’hui elle est en train de se déplacer vers l’Afrique. Le Sénégal doit avoir une stratégie pour accueillir cette production.

La stabilité politique et sociale, la démographie, notre port qui s’ouvre sur l’Europe et l’Amérique, le système préférentiel général (SPG) dont jouis notre pays avec l’union européenne dans le cadre des accords de partenariat économique (APE), vont faire du Sénégal un pays très attractif. Voilà ce qui pourra relever le pays en offrant du travail aux jeunes dans les régions ou les zones industrielles et les logements sociaux seront installés. L’effort national devrait donc être dirigé dans ce sens.

Il est vrai, nous devrons nous garder de condamner nos économies à ce seul destin. L’exploitation opportune de ce contexte peut, néanmoins, permettre de générer des ressources importantes à investir dans les secteurs de la santé, de l’éducation et surtout de la recherche. J’invite donc le gouvernement et nos partenaires au développement, à se mobiliser pour créer les conditions que je viens d’énumérer avec des échéances pour chaque objectifs et expliquer aux sénégalais les sacrifices auxquels ils devront consentir afin que nous puissions relever le défi du développement. Et ce dernier est la seule solution viable sur le long terme pour nos problèmes de logement à Dakar.

Medoune M. Seck?: Professeur d’économie?: John Abbott Collège (Montréal-Canada) Diplômé de Sciences Economique?: Option Monnaie et Finance de L’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, Master of Arts?: Economie –George Mason Université (Virginie-E.U)
Follow me on twitter @medoune

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter de Xalima!!!
Votre e-mail: :
Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

Pour vos besoins publicitaires, Contactez nous


A propos du site ou journal

11 Commentaires
Participer au forum
  1. Badiane dit :

    Subventionner les locataires? Deja le riz est subventionne à outrance, au point de creuver le budget annuel de l’Etat. Soyons serieux tout de meme. A ce que je sache, Ceux qui veulent vivre en Coree du Nord sont libres de prendre la tangente….

  2. Xeme dit :

    Pourtant Macky a la solution entre les mains. La commission qui a fait l’étude pour la baisse du loyer n’a pas déposé chez Macky un rapport avec une seule mesure: baisser. Non, le rapport a listé des mesures à prendre pour arriver à la baisse. La commission a demandé de baisser les impôts sur les maisons en location, de baisser les prix des matériaux de construction, de faciliter l’accès aux terrains à usage d’habitation, de faire construire des logements sociaux par les HLM et SICAP. Mais Macky a ignoré toutes ces mesures pour n’appliquer qu’une et une seule: un décret pour la baisse, suivi d’un numéro vert. La raison est simple, il veut gagner les élections locales, et cette mesure ne coûte aucun franc à l’état, au contraire, elle coûte de l’argent à une partie de la population.
    Franchement il faut être aveugle pour ne pas voir que c’est de la politique.

  3. Lerlou dit :

    Médoune c’est vraiment ce que tu apprends aux petits canadiens. Je doute fortement que tu sois un professeur d’économie. Tu n’as pas idée plus lumineuse à proposer que celle de subventionner le loyer. Le courant et le gaz sont déja subventionnés et coûtent à l’Etat plus de 120 milliards par année pour un impact qui reste à être déterminé. Des absurdités et évidences du genre « amélioration du pouvoir d’achat des ménages sénégalais, en créant des emplois dans les régions », ou « Nous devons en outre construire des infrastructures routières et ferroviaires qui permettront de déplacer les personnes et les marchandises entre les régions et le port de Dakar », Médoune je doute même que tu sois étudiant en économie au Canada. Si réellement tu l’es cela veut dire que meunga gnibissi

  4. Abdou dit :

    Quel que soit l’angle d’analyse, il apparait clairement de manière nette que le Président Macky SALL et son régime font dans le pilotage à vue et dans un populisme dangereux, graves et honteux.
    Cette triste affaire de baisse forcée (on se croirait en Corée du Nord justement Badiane !!!)du prix du loyer dans un pays, le Sénégal, où les taxes sont les plus élevés du monde, montre de manière éloquente toute l’inconséquence du Gouvernement Macky SALL car c’est un très mauvais signal d’un régime qui n’a aucun respect vis-à-vis des Entrepreneurs et Investisseurs…
    Un mois après, ce même Gouvernement lance son Plan Sénégal Emergent en sollicitant l’Investissement privé !!!
    La logique la plus élémentaire aurait été la baisse des prix par une baisse directe des Taxes très et trop élevées sur de nombreux produits de première consommation.
    Ce qui fait que l’Etat sénégalais est malgré les apparences d’un pays sclérosé un Etat très liquide.
    Par exemple sur l’Essence : 25% de tout achat vont directement dans les caisses de l’Etat…
    Le gros problème du Sénégal est l’énorme dette laissée par le Régime WADE, dette dont les 9/10 ont été tout simplement détournées.
    Et si le Peuple reste là encore à dormir, il y a fort à parier qu’il y ait tout simplement Re-belote !!!!
    Li Tchi Kanam Rawoul Ay Gët…(Wait and see…)

  5. Badiane dit :

    Peu-etre que si l’on subventionait aussi les cars rapides et les Jakarta, le prix du transport urbain aurait baissé. N’est-ce pas Mr le Professeur d’Economie?

  6. Abdou dit :

    Il n’est point besoin d’être Economiste pour savoir que la subvention est un moyen de faire baisser les prix. Quel que soit le domaine.
    Techniquement parlant, une subvention par l’Etat du loyer serait bel est bien possible mais aurait nécessité beaucoup de travail…
    Mais est-ce là ce que l’on attend d’un Etat en ce 21 ème siècle !!!
    D’autre part, la subvention sur le riz du fait de la crise alimentaire de 2008 a été supprimé depuis DECROIX Ministre du Commerce du fait des nombreux cas de fraudes avec les pays voisins. Il est inexact et mensonger de dire que l’Etat subventionne le riz…
    Ce qui m’amène à dire que dans ce pays TOUT est à auditer sérieusement et efficacement car le Paatioo (le partage du gateau)au plus haut niveau de l’Etat est manifeste et c’est le malheureux Peuple qui continue de trinquer.
    Un seul exemple : dans tous les domaines où il y a importation sur le marché international où il y a toujours des fluctuations (hausses et baisses)les baisses ne sont jamais répercutées sur les prix au niveau national alors que les hausses sont presque toujours à la solde des pauvres consommateurs sénégalais…

  7. Sadaga Diop dit :

    Cette affaire est vraiment derrière nous ! On n’a beau dire, mais il faut reconnaitre qu’il fallait du courage pour la faire passer! Je suis très frustré que mon Président n’ait pas eu le courage politique de cette baisse . Les locataire ne pouvaient pas continuer à se laisser plumer comme si notre pays était plus riche que beaucoup d’autres dans le monde. C’est le moment d’investir dans la construction d’appartements pour démontrer à ces suceurs de sang que c’est possible d’être bailleur, mais bailleur honnête ! Le gouvernement devrait maintenant lancer un concours à tout entrepreneur qui serait capable de construire une villa moderne, en tuiles à moins de 5 millions hors terrain, en parpaings ou en briques cuites et les lauréats seraient attributaires de marchés scindés en plusieurs lots sur une nouvelles ville d’au moins 200.000 habitants, entre Bayakh et Sao Mékhé vers Notto-M’BORO et en moins de cinq ans après avoir fait installer l’assainissement l’électricité et l’eau!

  8. Vraiment moi qui suis même pas allé à l´ecole, je rêflechis mieux que vous. j´ai dit à mon locataire (salon + 2 chambres a 100 000f) que j´ai besoin dans 6 mois de renover ma maison. Dans 6 mois, je louerai inchaAllah cette maison a 130 000 et le tour est joué… wala dou nonou …dem len diagui wat economie

    • Sadaga Diop dit :

      Mais, Modou, si votre maison remplit toutes les conditions pour vous permettre d’avoir beaucoup plus, il n’ y aura pas de problème ! C’est inutile d’enfoncer une porte déjà ouverte, tout est prévu et ce sont des gens assez intelligents qui ont participé à la mise en place de cette réforme dont l’application exigeait beaucoup de courage politique qui n’est pas donné à tout le monde ! Si vous trouvez normal que dans un pays où des employés qualifiés, bac+2-3 gagnent moins de 200.000 FCFA LA LOCATION D’UN F3 puisse aller au-delà de 100.000 FCFA, je m’étonne. Dans un pays normal, tout ce qui s’achète, se loue doit être calculé en fonction de ce que gagne la moyenne de la population (pouvoir d’achat moyen) sinon pourquoi alors réguler le commerce, chacun vendrait comme il veut. La jungle en quelque sorte! Pour la première fois de ma vie, j’envisage de faire construire deux appartement F3 pour participer à la solidarité et confirmer que les prix envisagés sont correctes !

  9. Abdoun dit :

    Si tu restes 6 mois sans locataire c’est 600.000 de manque à gagner crétin.

  10. tim dit :

    cette affaire est derriere continuer de commenter la loi sera appliquée dans toute sa rigueur .au moins pour la premiere fois les papas dormiront separes de leurs enfants dans au moins deux chambres separes dans une intimite parfaite.les enfants recevrons une education parfaite.monsieur seck savier vous que dans ce pays ilya des salaires de moins de 100000fcfa.ces braves pers de familles sont vraiment soulages et cette mesure n’est pas poliques

Poster un commentaire

XHTML: You can use these html tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Comment faire de la publicité sur xalima.com ?

XALIMA SUR FACEBOOK

XALIMA ON FACEBOOK
Lire les articles précédents :
Luc-Nicolai-triste
Liberte conditionnelle pour Luc Nicolai: Le promoteur libéré en pleine fête de St Valentin

Le Juge vient de prendre la décision. Serigne Falou Luc Nicolai bénéficie d’une liberté conditionnelle. La baraka est tombée du...

Fermer

Ne baissez pas le prix du loyer par Medoune M. Seck?