Mbagnick Ndiaye ne savait pas si bien dire lorsqu’il affirmait en pleures que c’est par la grâce de Marième Faye Sall que Matar Bâ et lui sont devenus ministres. En effet, le second gouvernement de Mahammed Boun Abdallah Dionne regorge de protégés de la Première dame.
Selon Walf Quotidien qui en a fait le constat, ces deux hommes originaires de Fatick, fief du président Macky Sall, restent dans le gouvernement malgré des résultats mitigés. Mbagnick Ndiaye change de poste et devient ministre de l’Intégration africaine, du NEPAD et de la Francophonie. Au même moment, Matar Bâ reste aux Sports.

Et, il se suivent sur l’ordre protocolaire. Mais, l’entrée la plus remarquée dans le gouvernement et qui intrigue le plus, est sans aucun doute celle de la femme de Pape Dieng (ex-Senelec), Ndèye Saly Diop Dieng, qui occupe le ministère de la Femme, de la Famille et du Genre. Qui serait, selon le canard, l’une des meilleures amies de la Première dame.

Mais, ils ne sont pas les seuls à avoir bénéficié des grâces de la Première dame. Le nouveau ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang est lui aussi un protégé de l’épouse du président de la République. Comme l’est également, Abdou Latif Coulibaly.

Pape Gorgui Ndong dont Thérèse Faye avait dit qu’il ne pouvait pas aligner deux phrases correctes en français,, est nommé ministre de la Jeunesse. Mais, comme charité bien ordonnée commencepar soi-même, Mansour Faye, frère de la Première dame, reste inamovible. Il conserve son poste à l’Hydraulique et à l’Assainissement.
C’est peut-être la raison pour laquelle Youssou Touré, qui n’a pas été reconduit, persiste et signe qu’ « il ne sera jamais d’accord qu’une famille contrôle le pays, quels que soient ses pouvoirs ».

leral

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here