Le mois d’octobre est, depuis 1985 aux USA, consacré à une vaste campagne de communication autour du cancer sein qui touche aussi bien les femmes que les hommes. Près de 700 mille personnes en meurent tous les ans.

A ce jour, le dépistage précoce est le meilleur rempart contre cette terrible maladie. Même si le malade sort victorieux du combat, elle finira par le ruiner tellement les soins sont coûteux.

Le Sénégal vient de signer une première historique en ce 1e octobre 2019 : la chimiothérapie est désormais gratuite pour les cancers du sein et du col de l’utérus, et le traitement pour toute autre forme de cancer est diminué de 60%. Le président de la République a décidé de l’allocation d’un milliard CFA dans le budget 2019 juste pour cette cause.

Ceci est plus que salutaire. Un spécialiste de la maladie confiait : « Le cancer est une maladie de riche qui touche les pauvres en majorité dans les pays faibles » les plongeant dans le désarroi et finissant de grever leurs maigres budgets.

Le cancer peut toucher chacun d’entre nous. Il y a plus de dix mille nouveaux cas tous les ans au Sénégal, huit mille morts environ. Le cancer du sein toucherait autour de 1.700 nouveaux patients environ, derrière les 1900 de celui du col de l’utérus. Le cancer du col de l’utérus est le plus meurtrier chez nous avec plus de 1.400 décès, suivi de celui du poumon avec mille morts (avis aux fumeurs!) et le cancer du sein complète ce sinistre podium avec près de 900 morts.

Le président de la République a fait un geste qui ouvre la voie à l’effort et à la solidarité internes. Répondons tous à cet appel et montrons de la solidarité active envers les malades du cancer.

Le cancer nous concerne tous, directement ou indirectement.

Mamadou Sy TounkaraConseiller spécial du président de la République du Sénégal

2 Commentaires

  1. Pour lui rappeler qu’on dit patiente en terme de cancer du sein au lieu de patient vu que c’est une pathologie exclusivement féminine. Ce n’est pas parce qu’il est passé « conseiller machin chouette » qu’il doit se mettre un tel écart de langage. Il faudra la prochaine fois , produire les sources de tes statistiques pour plus de crédibilité. En attendant tu pourras toujours donner des conseils au chef du sale maquis étatisé sur le délabrement excrémentiel des hôpitaux , le manque de soignants toutes spécialités confondues etcétéra etcétéra !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here