XALIMANEWS: Omar Sarr, Babacar Gaye, Me El Hadji Amadou Sall, Ameth Fall Braya et plusieurs responsables libéraux en colère contre Karim, ont lancé l’alliance « SUQALI Soppi ». Ces libéraux frustrés accusent Karim Wade d’être derrière la crise du PDS.
« Le frère Karim Wade, après avoir dit, écrit et annoncé aux Sénégalais qu’il mettrait un terme à son exil et viendrait affronter le président candidat, a malheureusement choisi le confort de Doha au détriment des espérances d’un peuple en quête de délivrance. Pourtant notre parti, ses dirigeants, ses militants et sympathisants ainsi que les citoyens s’étaient organisés, mobilisés et avaient tous pris la ferme décision de venir, par centaines de milliers, peut être des millions, à pied, en voitures, en motos, en camions et même en charrettes ou à dos d’ânes, accueillir leur candidat Karim Wade. Ferme était également la volonté de se constituer en bouclier hermétique et de le protéger de toute tentative de l’écarter du scrutin par des artifices juridiques ou de l’emprisonner. Que de tournées organisées sur toute l’étendue du territoire et qui ont suscité un exceptionnel enthousiasme chez les Sénégalais qui se sont mis à espérer une nouvelle alternance pour parachever enfin l’œuvre entreprise par le président Abdoulaye Wade ! »,déclarent-ils.
« Faux  bon », tel est le donné à Karim par la bande à Omar Sarr. Ils assurent: « ce faux bond, que rien n’est venu justifier ou expliquer jusqu’à présent, a surpris et déçu des millions de compatriotes et altéré la confiance que tout un peuple avait placée en notre parti et en notre candidat », confient-ils avant de déclarer: « avec ce faux bond, suivi d’un mot d’ordre de boycott actif de l’élection présidentielle, en l’absence du candidat et sans réunion d’aucune instance du parti, la désorientation et la confusion ont fini par s’installer dans nos rangs, laissant ainsi les militants et les électeurs dans un écart entre une attente particulièrement forte et un résultat finalement décevant. Toutes choses qui ont brouillé les cartes et favorisé le candidat sortant Macky Sall

8 Commentaires

  1. C’est malhonnête de dire que Karim a choisi de rester à Doha alors que nous savons que son passeport dont la validité avait été malicieusement réduite à quelques jours lors de sa confection, ne peut être renouvelé par les services du ministère de l’intérieur. Karim Wade ne peut voyager avec des documents Qataris ,cela serait inconvenable pour l’état du Sénégal, vis à vis du Qatar.

    • faux ! même sans passeport, il peut voyager avec un sauf-conduit, délivré par notre ambassade à doha ! si l’ambassade refuse de lui délivrer un sauf-conduit, c’est une autre histoire !
      renseignez-vous auprès de vos contacts au ministère des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur au lieu de raconter des balivernes !

  2. Je suis contre ces gens, de leur façon de faire car c’était eux qui défendaient wade fils hier si aujourd’hui ils veulent le dénigrer pour d’autres raisons qui leurs est propres on doit les considérer comme des menteurs des traitres car entre les deux positions celle d’hier et aujourd’hui forcement il y a mensonge quelques part ce qui les décrédibilise totalement. Mais ce qui me dérange le plus dans cette fronde c’esr Me el hadji amadou sall que je considérait comme le dernier à quitter le PDS tellement je l’ai vu depuis la chute de wade défendre avec conviction le PDS et Karim Wade. Je l’ai entendu dire que karim wade n’a signé aucune grace venant de macky sall, donc qui ment ici? Karim wade aussi n’est pas exempt de reproche puisqu’il ne se défend pas et personne ne peut défendre quelqu’un qui ne se défend pas. depuis 2012 il n’a jamais daigné ouvrir sa bouche pour se défendre de toutes les accusations qui pèsent sur lui. Meme à doha avec les moyens technologiques actuellement, il pouvait faire une conférence de presse et expliquer de sa bouche le pourquoi et le comment il a été gracié au lieu de ns envoyer une lettre, c’est un manque de respect total envers les gens qui l’aiment et qui le soutiennent et qui le défendent dans les grand places et autres lieux. il avait dit à tout le monde qu’il allait revenir pendant les élections pourquoi il ne l’a pas fait et pourquoi ne l’a t il pas expliqué comme il l’avait annoncé c’est tjs le manque de respect. je me demande comment on veut etre président sans ouvrir sa bouche.

  3. Wade a raté la dévolution monarchique du pays à Karim, il veut la forcer avec le PDS. Mais ce parti historique va vers une disparition certaine car ce sont les sénégalais eux-mêmes qui sanctionneront sévèrement un enfant gâté qui a laissé son père de 90 ans mener tous les combats à sa place… c’est pas dans notre culture…

  4. Prenez courageusement le destin du PDS en mains.L’heure du renouveau a sonné. Toutes les bonnes volontés éprise de justice et de démocratie sont a vos cotés et comprennent la justesse de votre ligne directrice et sursaut responsable et courageux

  5. Attendons de savoir quel sera le projet de société que proposerait le PDS nouvelle formule pour les vingt prochaines années. C’est cela qui doit être l’essentiel et pas de voir quelques individualités créer des problèmes au sein de ce grand parti qui demeure le plus grand au Sénégal. Si demain, le président Wade appelait les Sénégalais pour une marche de démonstration sur dix kilomètres, je suis sûre qu’on verrait ce qu’on aura jamais vu avant au Sénégal.

Répondre à proofreader Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here