XALIMANEWS : Le président du parti PASTEF, Ousmane Sonko, a révélé le contenu de son audience avec l’ancien chef de l’Etat Abdoulaye Wade. C’était ce dimanche à Guédiawaye lors d’une rencontre avec ses militants.

En effet, selon le journal Les Échos, Sonko a confié que Wade lui «a donné beaucoup de conseils». Et l’un des principaux conseils, c’est qu’un homme politique doit être riche.

 

«Vous avez un bon profil, un bon discours, mais si vous n’avez pas d’argent, non pas pour acheter des consciences, mais pour faire une bonne tournée nationale dans le pays, ça ne va pas aller», aurait suggéré Wade à son hôte.

 

Sonko affirme que l’ancien chef de l’État a longtemps souhaité le rencontrer. «À plusieurs reprises, dit-il, il avait eu le souhait de me rencontrer à Paris, à Dakar…, mais cela ne s’est pas concrétiser. J’ai beaucoup apprécié cette rencontre, parce que c’était une discussion ouverte.»

8 Commentaires

  1. Regardes bien ou tu mets les pieds jeune homme.Demandes à Idy Seck qui est Wade et ce que signifient ses conseils.
    Il ne pouvait pas te donner autres conseils car pour lui les senegalais ont un prix malgré ton profil et tes beaux discours.Faut voler les deniers de ce peuple et les attirer avec.

  2. A chacun de faire son examen de conscience plutôt que récriminer et gesticuler comme à l’accoutumée. Une vérité crue du cultivateur à ses enfants au soir de sa vie: la course aux trésors parce que nos deniers publics c’est un gâteau convoité par des chasseurs de primes

  3. Je croyais Sonko plus intelligent que ça ! Il a de l’avenir en politique c’est vrai, mais à condition de ne pas commettre d’erreur de calcul et de toujours garder un discours républicain hors de lobbys confrériques et maraboutiques. C’est ça que les Sénégalais apprécient chez lui. Les cas de Idrissa Seck, Abdoul Mbaye et Khalifa Sall doivent lui servir d’exemples. Il faut respecter les Sénégalais, bien lire leurs choix et leurs attentes, et ne pas les prendre pour des cons ou des vendus. Il faut surtout t’éloigner d’Abdoulaye Wade qui ne mène son dernier combat que pour l’unique bien de son fils Karim. S’il voit que tu es un potentiel adversaire de Karim, il te tendra un piège mortel en chemin. Déjà plusieurs observateurs avertis à Dakar disent que Wade ne s’oppose plus à l’emprisonnement prolongé de Khalifa Sall jusqu’après 2019…
    Concernant Sonko, pendant la dernière campagne électorale des législatives, C’est lui qui a fait les propositions alternatives les plus intéressantes et qui a mené le débat d’idées le plus pertinent, mais c’est Abdoulaye Wade qui a complètement noyé sa compagne avec son populisme habituel et sa démagogie. Et au final, il n’est même pas allé siéger à l’Assemblée, alors que Sonko lui n’a eu qu’un élu. Attention Sonko, Wade n’en a pas encore fini avec toi…

  4. sil te suit, il de depassera pas 4% en 2019. ila un bon discours il est bien. son discours ne capte pas la masse. wade a parfaitement raison. il sera comme cheikh Anta il nas jamais deja depasse 3% malgre son discours.

  5. Il fallait lui répondre qu’en 2000, avec sa pauvre caravane bleu faute de moyen il avait battu Diouf avec ses milliards et que lors des locales de 2009, Karim Wade avait été battu à plate couture avec ses milliards. Cela démoli donc son assertion.

  6. Sonko est un pur produit du Senegal,de l école à l administration via des concours.
    Il a été raide par par le régime en place et une partie du peuple l a recruté .
    Qui est Karim Wade pour en faire un duo?Son père lui a bien conseillé ce qu il a dit à Sonko,et on connaît ses résultats depuis 2009.
    Arrêtez de nous imposer vos choix .

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here