XALIMANEWS : C’était le ballet des candidats à la présidentielle, à la Maison d’arrêt et de correction de Rebeuss, pour rencontrer Khalifa Sall.

Le Président du Parti Rewmi, Idrissa Seck y a précédé Me Madické Niang, puis Bougane Gueye Dany et Ousmane Sonko.

Tous ces leaders ont confié brièvement l’objet de leur visite à Khalifa Sall à l’exception d’Ousmane Sonko.

Le président de Pastef n’a pas voulu entretenir avec la presse de la teneur de ses discussions avec l’ancien maire de Dakar, livre l’As.

3 Commentaires

  1. Le plus important pour Sonko, c’est de garder le même discours et le même état d’esprit, afin que les électeurs de Khalifa comme moi, puissent s’identifier à lui.
    Connaissant le sens moral de Khalifa, il soutiendra IDY, comme ce dernier l’a toujours fait pour lui. Même si Khalifa me demandait de reporter ma voix sur une autre personne que Sonko, je ne le ferais pas.
    Selon moi, il existe deux pôles au Sénégal. 1er pôle composé des gens de BBY et des anciens libéraux dans leur grande majorité, le second pôles est composé de Pastef et PUR. L’association du Pur et de Pastef (deux organisations dignes de ce nom), est la solution pour un Sénégal de paix et de prospérité

  2. moi khalifa je l’estime en politique mais je sais qu’il n’osera jamais poser la vrai question qui e pose au senegal et à tous les pays africains: la question de la souveraineté nationale. Désolé mais, il n’y a qu’une seule personne qui la pose: c’est belle et bien Ousmane Sonko. Sans souveraineté nationale aucun développement n’est possible. Donc je vote Sonko à la présidentielle et aux législative aussi.

Répondre à Diaspora Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here