On l’aime ou on ne l’aime pas, Ousmane Sonko n’est ni corrompu ni comparable à ses pairs politiciens. Il parle d’aplomb de choses sérieuses et renseigne, de son expertise, sur l’essentiel. Voilà pourquoi il dérange au point que les jeunes de l’APR aient voulu s’en prendre à son intégrité physique ; voilà pourquoi les forces de l’ordre l’ont empêché de tenir son point de presse aux abords de l’Assemblée Nationale. Le rubicond est franchi, mais il faut en être heureux et galvanisé parce que ses adversaires, les tenants actuels du système, sont pris au dépourvu. Leur déconvenue est d’autant plus inattendue et déroutante qu’ils en perdent tous leurs moyens.

Ousmane Sonko tape là où ça fait mal, là où personne avant lui ne s’était aventuré avec autant de précision chirurgicale, jusqu’au fond des chiffres et des lettres, chasses gardées des seuls intendants de la république. Plus question de généralités, il cite et promeut l’enseignement et le modèle de Mamadou Dia, le Maodo. Tout comme lui, il veut s’adresser aux sénégalais avec le langage simple et tranchant du fermier laboureur. Sans détour, il met en évidence  qu’au-delà des modèles économiques imposés, la misère que vit le peuple relève du mauvais mode d’organisation aménagé.

Il ne passe pas par la théorie indigeste de la lutte des classes. Il n’accuse pas non plus l’athéisme hérétique des bolchéviques. Il propose un nouvel ordre interne qui s’appuie sur une politique d’autodétermination adéquate et entrainante. Il veut que les sénégalais en aient pour leur argent et qu’ils soient gratifiés de dignité et de distinction à juste titre. Il leur parle de préférence nationale, de justice fiscale et d’égalité devant la loi. C’est sa marque et c’est une orientation originale en ceci qu’elle s’adosse sur la simplicité des valeurs familières de pudeur et de probité. En cela, elle se distingue de toutes les autres qui s’inspirent des préceptes d’ailleurs puis s’insinuent dans le circuit des dominants distingués d’ici.

À l’assemblée des domestiques, les jeunes de l’APR, porteurs d’ambitions particulières, lui ont barré la route vers l’hémicycle. Leurs bras armés, agents ordonnés aux caprices des seigneurs élus, lui ont empêché de s’exprimer face aux journalistes. C’est faute de trouver mieux en arguments et en salissage. La vague de frustration et de dépit vient de trouver locomotive en la personne d’un brusque objecteur de conscience. Tout le prédisposait à une carrière de haut fonctionnaire, conservateur et cautionnaire de la cabale des corsaires. Il a choisi le chemin le plus difficile, ou bien par quête de notoriété ou bien par quête de sens, c’est sa force. D’une manière ou d’une autre, sa vision et son engagement rejoignent et traduisent l’idéal commun du renouveau, qu’importe l’origine de sa flamme.

Ousmane Sonko n’est pas un homme politique exempt de reproches. Il lui arrive aussi de se planter ou de s’acharner vraisemblablement par orgueil ou par dédain. Qu’importe! Il arrive à convaincre et à vaincre du seul fait de son parcours exemplaire et de ses sacrifices salutaires. Ni messie ni magicien, le turbulent homme politique parvient à rassurer les désabusés encore à la recherche de messager et d’éclaireur. Parce qu’il tient un discours savant, parce qu’il n’a pas de prix et parce qu’il brise la routine des mimes, Sonko inquiète l’establishment, le pouvoir et ses opposants contingentés.

Birame Waltako Ndiaye

[email protected]

   

PARTAGER

19 Commentaires

  1. L’agitateur c’est bien vous M. Ndiaye. Qu’est-ce que M. Sonko a dit de pertinent depuis son aventure dans la politique? Ce mec a annoncé sur sa page facebook qu’il se rendrait à l’Assemblée nationale. D’accord, parce qu’il est citoyen. Mais il ajoute qu’il va faire face à la presse après pour dire ce que le PM aura volontairement omis. Il n’est pas député, il n’est pas ministre encore moins membre de l’administration, les acteurs qui étaient directement concernés par cette rencontre. Alors pourquoi faire face à la presse? Comment peut-on qualifier cela si ce n’est rechercher du buzz et attirer les caméras? Et pourquoi, c’est cela être un bon opposant? Sincèrement vous décevez! Ce mec va bientôt s’essouffler, les combattants qu’il engage sont sans intérêt, c’est de l’arrogance pure. D’ailleurs on peut le remarquer dans son discours: tout le monde est nul sauf lui. Au nom de quoi? Qu’est-ce qu’il a de plus que les autres. Il a d’abord traité Oumar sarr de cancre, alors qu’il fut son prof. Ensuite il a répété la même chose concernant Moustapha Diakhaté; récemment il a dénigré Abdou Mbow dans un débat. Avant hier, je l’ai écouté à Walf, il disait que Macky ne peut rien contre les populations de la ville parce que ces derniers sont intelligents et qu’il est parti leurrer celles du monde rural. Cela signifie que ces dernières ne sont rien à ces yeux que des moutons. Ce mec est dangereux et nul à la fois. Vous verrez bien dans l’avenir. Il sera descendu à mort!

    • Faux arrêtez de blablater Sonko est désormais un grand homme de part sa façon de faire et sa pertinence que toi seul le faux ne vois pas car tu ne vois que du faux.

    • Tout est dit dans votre texte mbok
      Un pur affabulateur ce mec. Le réveil sera douloureux nuit gni liguey nagnou gueum pas politique et ça vous ne l’avez pas compris

    • c’est bien toi qui refuse de voir qu’il fait jour. il faut être d’une malhonnêteté intellectuelle poussée pour de demander ce sonko a dit. allez poser cette question a Niasse.

  2. rafett na, biram. on voit que sonko n’est qu’un prétexte pour toi de parler du caractère ringard de la classe politique senegalaise. il faut de la modernité dans notre rapport au politique. sonko est le modèle de ce qu’il nous faut comme hommes politiques nouveaux. il n’est ni farba ngom ni cissé lô ni moustapha diakhaté.

  3. Si quelqu’un fait l’éloge de Sonko c’est qu’il n’aime pas ce pays.
    Monsieur N’Diaye, voilà la liste non exhaustive des mensonges de Sonko que tout celui qui est honnête peut vérifier :
    – FAR a découvert du pétrole depuis 2001 alors que FAR n’était même pas présent au Sénégal en cette période,
    – KOSMOS ÉNERGY a versé 200 milliards à Petrotim pour rentrer dans ses contrats, Alioune Gueye qui avait enfourché la même chanson et a été obligé de publier un démenti sur Xalima,
    – l’État a renoncé à 90 milliards d’impôts sur la transaction entre Kosmos Énergy et Petrotim alors que tout celui qui sait lire sait que le code pétrolier exonère les transactions en phase d’exploration,
    – L’État a donné deux puits à Tender sans verser 22 milliards au trésor, là on voit que Sonko confond permis d’exploration et permis d’exploitation, engagements de travaux et revenus pétroliers, ce que même un lycéen ne ferait pas

  4. Anti-desinformation: tu ne peux pas nous convaincre parceque tu es paye une minable somme d’argent pour desinformer les Senegalais. On s’est deja fait notre religion. In Sonko we trust. God Bless Sonko.

  5. @Faux, tu as tout dit. Rien à ajouter ! Il arrive a l’assemblée nationale en citoyen et en sort en politichien. C’est ça les contradictions de ce bonhomme. Il ne peut tromper que les ignorants.

  6. Ce texte bien pompeux procede a une
    diabolisation du sieur Sonko .
    Oh timisards , soldats de l obscurite
    En quoi , Ousmane Sonko peut il etre
    Encombrant ou perturbateur ?
    Encombre par rapport a une dictature mediatique ?
    Ou bien par rapport aux preoccupations de bonne gouvernance ?
    Si ,vous avez la replique ,
    Epargnez de vos injures quotidiennes”ignorant ,imbecile ,nigaud,cretin ,bassesse ,ane , politichien ,nul ,batard ,…” , prechez la
    bonne parole si vous s en etes capables car les
    discours discourtois sont peu convaincants .
    Ce n est pas en insultant que vous convainquerez un senegalais .
    Vive le Senegal

  7. ON DEVAIT AMENER SONKO A L’ASSEMBLEE POUR K’IL DONNE UNE FORMATION AU DEPUTE A COMPRENDRE LA LOI DES FINANCES. POUR LA PREMIERE FOIS DANS L’HISTOIRE ON A UN POLITICIEN KI CRITIQUE AVEC DES ARGUMENTS..AVEC TOUS LES OPPOSANTS K NOUS AVIONS EU NI IDRISSA SECK “LE SAVANT”, ABDOULEYE BATHILY, DANSOKHO, LANDING SAVANE N’ONT SOULEVE DES PROBLEMES TECHNIQUES COMME SONKO. JE SUIS SUR K BEAUCOUP DE CHOSES SE SONT PASSEES DANS SES PROJECTS DE LOI DE FINANCE SANS K PERSONE NE RENDE COMPTE.

  8. Tu as raison, Lass24, le titre est inapproprie et je pense que c’est fait expres pour decredibiliser Sonko….J’ai l’habitude de lire les contributions de ce gars, mais j’ai l’impression que c 1 manipulateur….
    Anyway, on a apprecie la presence de Sonko a l’assemblee nationale hier….le fait qu’on l’a empeche de parler a sa sortie lui donne beaucoup plus ce popularite.

    • Ousmane, tu as l’habitude de lire ses contributions, donc ses écrits t’intéressent. Secundo tu dis qu’il manipule. J’ai du mal à comprendre ton raisonnement. Manipuler en disant que Sonko est dans ses droits, il est intègre et qu’il a un avenir en politique? Qui compte t-il manipuler? Un peu de sérieux et de discernement quand même. Bayilène wakh lou niaw si kou nguèn khamaloul dara.

  9. Si vous aviez bien écouté sa conférence de presse hier vous allez vous rendre compte que Sonko est manipulateur et un hypocrite.
    Pourquoi Sonko tisse des lauriers a Abdoul Mbaye aujourd’hui alors que ce qu’il reproche au premier ministre actuel qui est loin d’être la réalité c’est ça que réellement Abdoul Mbaye a fait . Si vraiment il est honnête il devait condamner publiquement Abdoul Mbaye mais il ne le fait pas parceque c’est des copains . Il doit savoir que le patriotisme est très loin de son comportement qui est trop nul et négatif . Je connais d’avance la réponse que les
    agresseurs de Talla Sylla et de Barthelemy Diaz allaient me donner face à un cas comme Sonko mais bon heureusement pour lui aujourd’hui il fait face à des gens intelligents .

  10. De quelle democratie parle t-on alors dans ce pays. N’est pas de dire ce que l’on pense dans le cadre de la legalite. Qu’est ce qui est illegal dans tout ce que Sinko a fait? Sans etre partisant, je trouve en cette personne de la conviction et des methodes qui le separent des politiciens traditionels. Ce que j’apprecie a plus d’un titre. Je comprend egalement qu’on ne peut operer sous ce registre qu’avec un certain degre de “imaane”. Je pense que c’est ce qui deroute. J’ai la conviction que Allah Soubhana Watahallah a Sa haute protection sur le Senegal. Ce qui ne le comprennent pas iront de facon ineluctable vers leur perte…Wassalam

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here