Ousmane Sonko a révélé qu’il a dit au Président ne pas être d’accord avec les mesures fiscales annoncées. Pour lui, on ne doit pas mettre dans le même sac les entreprises qui doivent légalement au Fisc et celles qui ont été épinglées pour fraude. Il juge aussi insuffisant les 50 milliards de Fcfa mobilisés à l’achat de vivres pour pour l’aide alimentaire d’urgence. Enfin, le leader du Pastef a appelé à une gestion transparence dans la gestion des fonds mobilisés pour combattre le virus.

2 Commentaires

  1. Franchement, je cherche pas à ramer en contre-courant, nous sommes tous derrière les autorités dans cette guerre. Néanmoins, il faut souligner que le président Sall est en contradiction entre son engagement affiché, et le refus catégoriques d’équiper l’hôpital Dalal Diam de Pikine qui a été érigé sous le Mgistère du président Wade à hauteur de plusieurs dizaines de milliards. Ceux qui travaillent dns cet établissement sont choqués que le ministre de la santé et le président MACKY Sall ne veuillent rien entendre de cet hôpital qui demande à être équipé en matériel de sa dimension ! On ne peut prétendre remporter cette guerre sans mettre ce qu’il faut dans les hôpitaux, de la région de Dakar et ds régions. Guerre ou paix les problématiques qui pourraient faire avancer le Sénégal doivent être débattues sereinement mais avec courage !

  2. On ne peur être d’accord sur tout.L’essentiel est de se rencontrer et de partages les points de vue
    Mais n’oublions pas les prisonniers entassés comme des sardines et qui souffrent de faim dans nos cellules.Pour assainir et désengorger,il serait sans doute bienvenue d’accorder la grâce aux cas moins graves et qui ne représentent pas de dangers pour la société

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here