XALIMANEWS : Parmi les leaders politiques présents au rassemblement du organisé par le Collectif Arr Liniou Bokk pour démander la transparence dans la gestion des ressources naturelles au Sénégal, figure Ousmane Sonko. A sa prise de parole, le leader de Pastef a adressé un message au Président Macky Sall et à son frère Aliou Sall. « Je suis prêt à pardonner à Macky Sall, son frère, ses ministres et consorts, en toute quiétude ». Mais, avant cela, il faut que ces deux (2), conditions se réalisent. D’abord, il faut qu’il récupère l’argent des Sénégalais perdu suite à ces contrats. Et pour cela, il faut qu’il prenne l’engagement de renégocier tous les contrats pétroliers et gaziers, qui nous ont fait perdre des milliers de milliards. Que tout ce qui s’est fait au désavantage du Sénégal, soit régularisé », a affirmé le leader de Pastef, en première lieu. La deuxième condition, c’est que les milliers de milliards de dollars issus du pétrole et du gaz et convoyés à l’extérieur soient rapatriés au pays pour peuple; que tous les contrats soient renégociés. Et plus jamais ça. On ne peut pas comprendre qu’une minorité s’enferme dans un bureau, et signe des contrats désavantageux, au détriment du peuple Sénégalais. Ceci tout simplement parce qu’elle a reçu des mallettes d’argent. Nos étudiants ont droit à un avenir. Les femmes qui sont dans le monde rural et qui vivent dans des conditions très difficiles, ont droit à mieux que ça. Les gens qui meurent dans les couloirs des hôpitaux ont droit à mieux que ça ».

6 Commentaires

  1. merci Mon président, moi je n’arrive toujours pas à comprendre comment ce nullard de M Sall a pu être maire d’une ville.
    c’est du jamais vu

  2. Lui, il est prêt à pardonner. Moi, jamais.
    Il faut comprendre que toutes les lois positives du monde, religieuses ou laïques, le pardon n’est jamais adouci, mais il n’est jamais accordé au délictueux volontaire. Ou tous les actes posés par Macky Sall, dans l’affaire Petro-Tim, ont été bien réfléchis, planifiés et exécutés. Macky Salls to exécuted on 100 click to 100 to less our cerveaux of senegalais, espérant qu’il n’a jamais été de sénégalais assez influent pour réveiller les somnambules que ses journalistes ont réussi à lobotomiser.
    Macky Sall doit payer en espèces. Il ne doit jamais y avoir de pardon, pour tous les africains qui sont Macky Sall. il y aura notre avenir de l’Afrique. L’Afrique ne s’est jamais développée avec des fils qui sont des mafieux blancs sont capables de transformer en ses propres ennemis, ennemis de leur continent, de leur race.

  3. Peut-être lui, mais pas moi.
    Lui, il est prêt à pardonner. Moi, jamais.
    Il faut comprendre que dans toutes les lois positives du monde, qu’elles soient religieuses ou laïques, le pardon n’est adossé qu’à des circonstances atténuantes, mais jamais il n’est accordé au délictueux volontaire. Or tous les actes posés par Macky Sall, dans l’affaire Petro-Tim, ont été bien réfléchis, planifiés et exécutés. Macky Sall les a exécutés en comptant sur sa presse des 100 pour réussir un lavage de cerveaux des sénégalais, espérant ainsi qu’il n’y aura jamais de sénégalais assez influents pour réveiller les somnambules que ses journalistes réussiront à lobotomiser.
    Macky Sall doit payer cash. Et il ne doit jamais y avoir de pardon, pour tous les africains qui sont des Macky Sall. il y va pur l’avenir de l’Afrique. L’Afrique ne se développera jamais avec des fils que des mafieux blancs sont capables de transformer en ses propres ennemis, ennemis de leur continent, de leur race.

  4. Salut,
    Institution, Dire je suis prêt a pardonner est déjà un signe de la personnalisation du pouvoir expression des limites des hommes politiques.

  5. Tu as bien vu les conditions du pardon : tout dans l’interêt des populations. Ousmane Sonko n’est motivé que par la préservation des interêts du peuple senegalais. bilaye on est passé à côté de la Solution pour le redressement du pays ! Lolou rek moma metti !

Répondre à Parisienne Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here