C’est un Papiss Cissé effondré, en larmes, la voix à peine audible, signe de sa profonde affliction, qui a vanté les prouesses et la magnanimité de son ancien coéquipier de Newcastle. « Tioté Cheick Ismaël était mon frère, mon ami, mon compagnon et aussi un adversaire farouche sur le terrain. J’ai du mal à me faire à l’idée de sa disparition. Sa famille était ma famille. Sa femme était ma sœur. Je connais bien ses enfants. Il restera toujours dans mon cœur », a-t-il promis.

L’international sénégalais venu apporter son soutien à la Côte d’Ivoire pour la perte de l’un de ses dignes fils, forcé à s’exprimer à l’occasion, a fait savoir que Tioté Cheick Ismaël était un fervent croyant et bon musulman.« Sa foi en Dieu était inébranlable. Il priait beaucoup. De là où il est, je prie qu’il soit au paradis. Paix à son âme », a-t-il imploré le Seigneur.

fraternitematin

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here