Depuis quelques temps, le climat social n’est plus des meilleurs au Crédit Mutuel du Sénégal (Cms). Le nouvel administrateur provisoire imposé par l’Etat risque de faire face à une rébellion qui couve depuis quelques jours. A l’origine de cette grogne ? Le refus de Mamadou Ndiaye de payer les primes de productivité que les employés ont l’habitude de percevoir au mois de février de chaque année. Le nouveau patron du Cms, sitôt installé, a indiqué qu’il ne pourra payer cette prime qu’au mois d’avril prochain. Niet catégorique du syndicat maison dirigé par Oumar Guangué qui s’est fendu d’une résolution pour le sommer de payer les primes avant le 25 février. Sans quoi, les travailleurs se réservent le droit de bloquer l’institution qui se trouve déjà dans une crise profonde depuis le limogeage du Dg et du Pca.

Source: L’As

PARTAGER

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here