XALIMANEWS: Après l’adoption de la loi sur le parrainage, les commentaires continuent d’enfler dans l’espace public. C’est ainsi que le Secrétariat Politique Exécutif (SPE) de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP), s’est réuni hier mardi 24 avril 2018, sous la présidence de Moustapha Niasse, Secrétaire général, autour d’un ordre du jour comportant un point unique, à savoir le Parrainage. «Tous les observateurs soucieux de l’avenir de notre démocratie s’accordent sur l’impérieuse nécessité de rationaliser la vie politique de notre pays, en particulier les partis politiques et les candidatures», ont ils martelé, dans un communiqué. Selon ces derniers, le parrainage, qu’il soit citoyen ou celui des élus est une pratique courante dans les démocraties, à travers le monde. C’est d’abord une étape démocratique de légitimation, « un garde-fou salutaire, pour prévenir notre pays contre les aventuriers de tous poils. » Ils ont rappelé la pléthore de listes constatée aux législatives de 2017 et que parmi toutes ces dernières, seules 13 des 47 ont obtenu des députés dont plusieurs grâce au système du plus fort reste. «Est-il juste que ceux qui ont été incapables d’avoir le quotient électoral et même le plus fort reste, polluent les rendez-vous électoraux, avec toutes les nuisances que cela entraîne ? », se demandent les partisans de Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale.

Selon le SEP de l’Alliance des forces du progrès, la manipulation fascisante qui a tenté d’assimiler la loi sur le parrainage à la forfaiture avortée du 23 juin 2011, a montré toutes ses limites. «Face au peuple sénégalais qui a fait preuve, une fois de plus, de sa grande maturité. La surprenante volonté de falsifier une histoire plutôt récente, en inversant les rôles, ne saurait prospérer. Pour terminer le SEP de l’Afp a tenu à réaffirmer sa volonté de s’engager dans le combat démocratique pour la réélection du président Macky Sall», indique le communiqué.

2 Commentaires

  1. AFP et tous ceux qui prennent les législatives passées comme justification du parrainage sont de très mauvaise fois. D abord nous savons que ce nombre a été augmenté par les partis telecentres financés par le pouvoir,
    2. Il s agit d élection présidentielle ici et non de législatives et ce n est pas la même chose,
    3. On ne peut pas considérer les résultats de ces législatives pour mesurer la performance des partis vue le sabotage etatique des-dites législatives.
    Par rapport au pléthore de partis politiques pourquoi ne pas appliquer la loi ou si vous avez peur que l afp disparaisse de la scène politique pourquoi ne pas appliquer le bulletin unique qui non seulement va régler le nombre de partis politiques mais aussi faire économiser l argent du contribuable sénégalais. Moustapha Niak Fayda Niasse, vous arrive t il de vous regarder dans le miroir pour vous rendre compte combien vous vous êtes rabaissé sur le plan moral et éthique. Vous aurez beaucoup d explications à donner à votre créateur pour avoir vendu votre âme à SEYTAN rien que pour le matériel de ce monde très éphémère. J ai juste pitié de vous.

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here