XALIMANEWS : Wade a déclenché le processus de liquidation des frondeurs. Après Babacar Gaye à Kaffrine, tous les responsables fédéraux du Pds qui contestent ses choix seront destitués.

Abdoulaye Wade a décidé de chasser les responsables de son parti, regroupés autour de l’Alliance Suxali Sopiet qui s’opposent à la formation du nouveau secrétariat national, la nouvelle instance dirigeante du Pds. Selon une source interne au parti, le Pape du Sopi a déclenché le processus de liquidation des frondeurs. Ainsi, Bacacar Gaye, un des animateurs de la fronde, a fait les frais de cette liquidation politique. Il a été destitué de son poste de responsable de la fédération départementale Pds de Kaffrine, à l’issue d’une assemblée générale organisée le week-end dernier. «L’Assemblée générale constate que Babacar Gaye a trahi le mandat que la Fédération de Kaffrine lui avait confié pour entreprendre la honteuse et ignoble mission de déstabilisation du Pds de l’intérieur. Il est manifeste que Babacar Gaye a plongé dans la léthargie totale et l’immobilisme les structures horizontales par sa gestion clanique et fractionniste. Son appartenance à l’organisation ‘Alliance Suxali sopi’ dont les intérêts sont concurrents à ceux du parti constitue une flagrante violation des statuts et règlement intérieur du parti», affirment les partisans du Pape du Sopi.

Les autres contestataires devraient également subir le même sort. Une source autorisée dans le parti révèle en effet que les fédérations dirigées par des frondeurs devraient bientôt se réunir respectivement en assemblée générale pour constater «l’auto exclu de faite pour défiance et collision avec l’ennemi car étant en marge de la ligne de conduite du parti» d’abord et ensuite pour remplacer Oumar Sarr à Dagana, son poulain Abdoul Aziz Diop à Richard Toll et le responsable de la fédération Pds de Koumpentoum qui a décliné son poste dans le nouveau secrétariat national. Déjà Ameth Fall Braya, longtemps responsable du parti dans la ville de Saint-Louis, est considéré actuellement par ses «frères» libéraux comme s’étant «auto exclu». «Tous ces responsables seront déchus de leur titre, toutefois, le secrétaire général national n’envisage pas pour l’instant de les exclure du parti», souligne notre source. A noter qu’en dehors de ces quatre responsables de fédération qui se sont exprimés à visage découvert, tous les autres soutiennent «sans réserve» la décision prise par Abdoulaye Wade de remanier leur formation politique pour lui permettre de «faire face aux nouveaux enjeux et de reconquérir le pouvoir». Déjà Moussa Yade, responsable de la fédération départementale Pds de Tivaouane a fait allégeance à Wade.  Joseph Sarr, le responsable du parti à Dakar va exprimer aujourd’hui son adhésion au projet du Pape du Sopi.

walfnet

1 Commentaire

  1. Un responsable de groupe d’hommes digne de ce nom, à l’heure du morne chant crépusculaire, se doit avec force constante de se soucier de l’intérêt général de l’entité existante et jamais ne se faire complice ni acteur d’actes qui lèsent l’équilibre d’ensemble et de susciter d’âpres inimitiés entre les membres. Il se doit de s’ériger en père de tous et non d’un seul par hérédité sanguine, appliquer à toute chose la mesure d’équité et de justice. Avec grandeur d’âme, il se doit de se départir de la bête humaine, de l’instinct pour promouvoir la concorde et ainsi jeter les bases de la survivance d’une œuvre finale impérissable. Rappelons-nous cette règle d’or à méditer :
    «A réussi celui qui purifie son âme,
    A perdu celui qui la corrompt»

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here