Penda Mbow

Professeur d’Histoire du Moyen âge musulman et Occidental
à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar

Cette réflexion m’a été inspirée par deux faits. Le premier est relatif aux nombreuses réactions notées au Sénégal- et nulle part ailleurs- après la publication de l’ouvrage de Hela Ouardi[1],et le second plus récent est relatif au débat suscité par les propos d’Idrissa Seck sur Bakka, Makka et Jérusalem, d’une part et d’autre part aux relations entre les Juifs et les Arabes.

Mon objectif dans ce cadre, reste modeste. Il s’agit de proposer une mise en perspective historique pour mieux éclairer certains faits évoqués dans les deux cas. Cependant pour éviter certains malentendus, il est nécessaire d’évoquer quelques préalables :

-Tout d’abord personne ne peut perdre de vue que la société arabe du VIIe siècle qui a vu naitre le Prophète Muhammed (PSL) évidemment ne connaissait pas le degré de sophistication des sociétés contemporaines. En outre, dans l’Arabie antéislamique le mariage obéissait à des normes et valeurs différentes de celles caractéristiques d’une société islamisée.

-C’est dans la péninsule arabique, triangle dont les sommets sont La Mecque, Ta’if et Médine, l’ancienne Yatrib qu’est né l’islam. En raison de la géographie particulière de l’Arabie, les grands peuples conquérants de l’Antiquité ( Egyptiens, Mésopotamiens, Romains) n’ont pas exercé une influence sociale décisive sur elle.

-Dans une perspective historique, la religion préislamique correspond dans l’évolution des religions au stade polythéiste et pandémonique. La sacralité de la Mecque antérieure à l’Islam, repose sur l’existence de trois bétyles, la Pierre noire, ou Kaaba, le Maqqam Ibrahima et le puits Zam-Zam. Ces lieux sont devenus des éléments essentiels du pèlerinage musulman.

-Tout le monde sait aussi que l’Islam ne connait pas l’excommunication. Par contre l’apostasie y fait débat. Les sources disponibles indiquent bien qu’il en était question d ‘abord dans l’Islam des origines. Après la mort du Prophète (PSL), certains avaient pensé puisqu’étant mortel, il n’était pas un vrai envoyé de Dieu. Le phénomène de la ridda ou apostasie et le retour aux croyances anciennes furent farouchement combattus par le khalife Abu Bakr (632-634). Le deuxième moment à partir duquel, l’apostasie est redevenue un important thème de discussion dans le monde musulman a coïncidé avec la Révolution iranienne de 1979 et la montée de l’Islam politique. C’est ainsi que dans plusieurs pays musulmans, furent accusés d’apostasie des intellectuels devenus « gênants » surtout des philosophes, des politiques et des récalcitrants. Certains furent exécutés, d’autres exilés. Cette répression visait à circonscrire toute velléité d’ijtihadj ( effort d’interprétation) et à freiner notamment le développement de la pensée rationalisante, etc. Et pourtant entre le VIIIe et le XIIIe siècle, le monde musulman s’est singularisé par le développement d’une pensée exceptionnelle par sa fécondité, sa puissance et son originalité.

-Dans nos analyses, nous devons éviter l’anachronisme. Il convient surtout de nous éloigner de toute tentative à interpréter des faits qui se sont déroulés depuis plusieurs siècles avec des codes et des registres du XXIe siècle. Par exemple concernant le livre de Hela Ouardi qui a été discuté sans excès ou déferlement de passions dans son propre pays, les seules questions pertinentes me semblent être les suivantes : s’est elle fondée sur des sources ? Si oui, ses sources sont-elles fiables? A t- elle usé d’un esprit critique suffisant? Je soutiens qu’il est impossible de répondre à ces questions de manière conforme à nos traditions universitaires, sans avoir lu le livre. Il faut, au préalable, un examen attentif de ses sources pour, ensuite, les comparer avec celles d’autres auteurs. comme Tabari, Ahmed Amine, Hamidoullah, etc.

-Je vais terminer par le monde de la Prophétie, Judaisme et Christianisme avant l’Islam et avec l’islam, ce qu’on appelle les traditions abrahamiques. il est extrêmement difficile de dissocier ces trois religions qui appartiennent à la même culture. Je vous renvoie aux Sourates du Coran : La Vache (2) et Al Imran (3). Je me souviens encore de ma première leçon de grammaire arabe, en 6e au lycée où mon professeur m’enseignait que la langue arabe est née après une longue histoire de l’Hébreu, de l’Araméen, etc. En plus Moussa, Moise est le Prophète le plus cité dans le Coran. Par ailleurs personne ne peut nier le rôle eschatologique de Jérusalem dans la pensée islamique, même si cette ville n’est pas le lieu de pèlerinage pour les Musulmans, néanmoins le Prophète Muhammad (PSL) y a vécu le Mira’aj ou l’ascension vers Dieu. En outre, ce qu’on appelle les isra’iliyat, les récits d’origine juive ou chrétienne ou en rapport avec les enfants d’Israel ont fait l’objet de discussions dans la pensée musulmane des origines.

Historiquement l’Islam est une religion monothéiste à vision cosmique, concevant un Dieu radicalement Un et transcendant qui dès le début s’est révélé aux hommes par le truchement de La Parole. Avant, la Loi juive et l’Evangile chrétien avaient soutenu les mêmes vues

Ce dévoilement de Dieu par la Parole se produisit dans un cadre géopolitique dénommé depuis toujours, le « monde de la prophétie » s’étendant à peu près de l’Indus au Nil et du Caucase au Golfe persique.

Je pense objectivement que la paix au Proche Orient ne pourra se construire que par le truchement de la culture et le rapprochement des religions . La Sourate sur les Prophètes ( Sourate 2, verset 285) y invite.

12 Commentaires

  1. Bel article malheureusement les nouveaux musulmans sénégalais ont un seul défaut pas tous bien sûr mais un défaut
    L’absence de cervelle
    Ou un cerveau atrophie
    Voilà une réflexion qui devrait mettre tous d’accord

    • La dame est une orientaliste , elle ne connait rien de l’Islam ; comment peut -on discuter avec quelqu’une qui ingore la sounah, nulle part dans son teste elle en fait nulle part référence à la méthodologie du Prophète,Sallahu alayhi wa sallam. Tous les orientalistes se sont cassés les dents en voulant écrire sans les scripturaires de l’Islam.

      Sache que l’islam est la Sunna et que la Sunna est l’islam, et que l’un ne va pas sans l’autre. Fait partie de la Sunna de s’attacher au groupe uni des musulmans (Al-Jamâ’ah). Quiconque s’écarte de Al-Jamâ’ah et s’en sépare a retiré le lien de l’islam de son cou, et il est égaré et cherche à égarer les gens.

      Il y a les intellectraitres ,chevaux de Troie des lobbys maçonniques et juives , mais nous avons des grains pour les poulets

  2. Discussion sérieuse ??? OUI !!!Car de cette discussion sérieuse ne peut jaillir que Lumière et avancement. Du reste c’est ce que font beaucoup d’IMAMS et de OUSTAZ émérites dans ce pays à longueur(s) d’année(s)…
    Mais créer des mensonges avérés, des contre-vérités montées de toutes pièces et vouloir qu’on en discute. Le simple bon sens dit NON !!! Nous avons vraiment des choses plus importantes à faire que de répondre à des personnes qui ne valent pas qu’on gaspille une seule minute de notre temps…
    Prenons un simple exemple : supposons que je connaisse l’histoire sulfureuse de l’aïeul de quelqu’un. Histoire que ce quelqu’un méconnaît totalement car il voue à cet aïeul en question une grande admiration, tout comme toute sa famille. Ai-je le droit de divulguer ce que je sais sous la forme d’un livre ou d’une vidéo et m’attaquer ainsi à l’image, même fausse, que ces personnes ont de leur aïeul ??? Comment réagiraient-ils ???
    Supposons maintenant un groupe de personnes qui ont en commun un aïeul qui a été exemplaire d’un bout à l’autre de son existence et qui vouent donc à leur aïeul une grande admiration légitime. Et qu’un quidam, surement jaloux, invente de toutes pièces des contrevérités pour tacher l’image de l’aïeul de ce groupe de personnes. Que risque d’être leur réaction ???
    Que chacun respecte les croyances et les convictions de chacun !!!
    C’est ainsi et seulement ainsi que nous aurons la Paix. Et que quiconque qui ne respecte pas les croyances et convictions d’un groupe soit remis sans tarder et sans faiblesse à sa place !!!
    Naafékh Baakhoul !!!Bayyi Lène Sou Kène Guénéé Di Fènn Di Saaga Ngène Nane Liberté d’expression !!! Ce n’est que de la tromperie, c’est qu’au fond vous agréez et aimez ce que dit cette personne qui ment et qui insulte gratuitement…
    Idrissa SECK a publiquement et gravement menti et inventé des contre-vérités : il faut avoir l’honnêteté et le courage de le reconnaître et de le lui dire comme l’ont fait beaucoup de OUSTAZ, qui constituent tout de même la référence en matière de religion, de ce pays…

  3. UN DROIT À LA CRITIQUE (ON DOIT POUVOIR DISCUTER DE TOUT) !!! En vérité, l’Islam prône une liberté d’opinion (et de culte) ; oui, il garantit fondamentalement la liberté de croire ou de ne pas croire (109. Les Incrédules : 1-6 – Al-Kâfirûne) ; (2. La Vache : 156 – Al-Baqarah)]. Et c’est cette liberté d’opinion qui permet au Prophète (PSL) de véhiculer son message universel qui peut heurter certains ‘’gens du Livre’’ (les chrétiens et les juifs) et les polythéistes. En effet, le Coran, à l’instar des ‘’Livres Sacrés’’ qui l’ont précédé (Thora, Évangile), renferme des passages qui fâchent. Et donc, n’eût été cette liberté d’opinion admise aujourd’hui par tout le monde, le Coran serait censuré dans tous les pays majoritairement non-musulmans ; ce qui serait un lourd handicap pour une religion qui a vocation d’appeler toute l’humanité à sa Vérité (absolue) – et donc à la conversion, mais sans contrainte [(34. Saba’ : 28) ; (2. La Vache : 256 – Al-Baqarah)]. Et c’est cette liberté d’opinion qui donne au Musulman le droit de remettre en question toutes les idéologies laïques et fausses croyances religieuses. Et à la limite, oeuvrer pour préserver cette liberté d’opinion constitue un véritable ‘’djihad’’ !!!

  4. Bien sûr qu’on peut discuter en Islam ! Sauf que « borom kheel mo meuna wakh ak borom khel » ci walou kham kham ! « KHAM KMHAM » ak « NGEUM NGEUM » dou benna. LES CONNAISSANCES SE DISCUTENT ET ELLES SONT BATIES SUR LA BASE DE FAITS REELS. LES CROYANCES NE SE DISCUTENT PAS ET ELLES SONT BATIES SUR DES FAITS IMAGINAIRES QUI N ENGAGENT QUE CEUX QUI Y CROIENT. Un monde de leebon, liipon, amona’fi, daanan. UN CHERCHEUR, UN SCIENTIFIQUE, UN SAVANT NE PEUVENT DISCUTER AVEC UN ILLUMINE, FANATIQUE, QUI VIT DANS LE MONDE DE L IMAGINAIRE.
    A mon avis professeur, vous ne devez même pas évoquer ce débat, vu le niveau d’arrièrisme, de fanatisme et d’ignorance de la grande masse vis à vis des vraies connaissances religieuses et/ou scientifiques. C’est en fait cela le sous développement, ce n’est pas seulement la précarité des ressources matérielles mais la paupérisation des capacités cognitives intellectuelles de la grande masse que l’on crétinise avec des jeux, la danse et les fausses croyances religieuses.
    Regardez ce qui est arrivé au Professeur Sankaré, que des manipulateurs politiciens pseudo religieux (Ahmeth Khalifa Niass et Bamba Ndiaye et Mactar Guèye de Jamra) ont crucifié et amené à une mort suite à la peine qu’il a endurée. Ce sont les mêmes qui se sont attaqué avec virulence inouïe ‘parce que c’était leur adversaire politique) contre Idrissa SecK !
    C’est malheureux, mais c’est cela, c’est le règne du crétinisme, de l’obscurantisme pour les masses, et de leur assujétions par la classe maraboutique et la classe des politichiens/politiciens/voleurs.

  5. Helas, il est difficile pour des chercheurs de Donner leurs parts de verites face aux inquisiteurs auto-proclames qui preferent s en remettre au vindicte populaire pour Regler leurs carences discursives.

  6. Au Sénégal, nous pensons être les détenteurs de la vérité ! Non, Dieu ne nous a pas confié la responsabilité de veiller sur le coran tel que défini par un groupe de califs arabes après la mort du prophète Muhhammad (psl). Les débats qui ont lieu en Egypte, au Maroc et en Tunisie par exemple seraient impensables au Sénégal à cause du manque de tolérance de nos érudits quand il s’agit de ne pas être d’accord avec la pensée dominante : Un livre : Les derniers jours de Muhammad d’Elia Ourdi a été censuré au Sénégal alors qu’aucun pays musulman ne l’a censuré. Les propos d’Idrissa Seck qui ont déclenché l’ire de beaucoup de Sénégalais musulmans ont été débattus depuis des décennies dans les pays Arabes et personnes n’y a osé dire que ce n’est pas la vérité. Le NET est là pour nous permettre de forger notre opinion sur l’islam hors de ce que racontent nos soi-disant prêcheurs habitués du tub cathodique !

  7. Les ennemis de l’islam ne tarissent pas de stratagèmes pour venir à bout de la grosse bête à abattre. Si quelques uns lui tiennent farouchement les deux cordes, d’autres le tirent par la queue ou la remuent par derrière et d’autres enfin essaient de la faire trébucher avec les cordes dont ils lui ont enlacé les quatre pattes.

    Oui, la bête est tellement grosse et grasse que son abattage promet un festin hors pair auxquelles toutes les hordes de carnassiers, de rapaces et de charognards seront invités.

    D’où toutes ces tentatives acharnées que vous notez, venant de pseudos intellectuels, des hommes et des femmes qui se sont subitement autoproclamés islamologues pour prétendre porter la voix des musulmans.

    Ils s’averent en réalité de vrais loups affamés qui, se drapant de peau de mouton, se trahissent aux discours haineux mais éloquents et mélodieux, pour mieux tromper et amener à se faire croire.

    Les titres et références universitaires réels ou hypothétiques dont ils se font prévaloir, ne sont in fine qu’un surcroît d’orgueil et de prétention déplacée. Ils ne les autorisent ni les habilitent en rien à se prononcer sur le sujet de l’islam dont ils ne maîtrisent ni les contours, ni les tenants, ni les aboutissants.

    Les diables s’unissent et se soutiennent les uns les autres pour venir à bout de la religion d’Allah: apprenez à les dévisager.

    Ils oublient presque que l’is est une religion qui nous vient d’Allah, le Seigneur de l’Univers. Il énonce la vérité et se distancie du faux. Quiconque essaie de remettre en cause cette lumière éclatante, se fatiguera pour rien. Car Allah a promis d’etendre sa lumière aux quarte coins de la planète:
    C’est le sens de Sa parole éminente, sage, juste et louable lorsqu’il dit:

    « 8. Ils veulent éteindre de leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah parachèvera Sa lumière en dépit de l’aversion des mécréants ». (Sourate 61, le rang)

    • @OUSMANE SAMB; Tu fais référence à une « bête » dans ton texte ! Selon toi c’est qui ou quoi la « bête » ? Et si vous réfléchissiez un peu avant de vous épancher dans un discours stéréotypé, ou du « copie coller » qui peut être très dangereux et pourrait être apprécié comme un indice de votre niveau intellectuel ou votre ‘intelligence’ !

  8. @OUSMANE SAMB; Tu fais référence à une « bête » dans ton texte ! Selon toi c’est qui ou quoi la « bête » ? Et si vous réfléchissiez un peu avant de vous épancher dans un discours stéréotypé, ou du « copie coller » qui peut être très dangereux et pourrait être apprécié comme un indice de votre niveau intellectuel ou votre ‘intelligence’ ! Et puis arrêtez de vouloir indexer toute personne posant un débat religieux sur l’Islam comme un « ENNEMI » de l’Islam pour l’intimider ! L ISLAM NE VOUS APPARTIENT PAS ! C EST UNE RELIGION UNIVERSELLE ! Si l’Islam se propose comme système de croyance, alors là nul n’a le droit de s’interroger là dessus, les croyances ne se discutent pas. Mais si l’Islam se propose comme un projet de société, alors l’islam se saurait échapper à la raison critique ! Toutes les religions révélées viennent de Allah ! L’origine ne peut être une raison pour ne pas se questionner surtout sur les aspects de la « sounna » ! De tout temps des questionnements ont été dans l’histoire de cette religion, et la diversité d’opinions a conduit aux différentes écoles et toute la pléthore de voies soufies.

  9. L’irritation de cette dame contre l’Islam, nous la connaissions alors que nous étions étudiants. C’était entre 1985 et 1988. Dans le monde des étudiants de l’UCAD Penda Mbow était connue comme une qui s’étrangle dés qu’on parle du bien de l’Islam.

  10. A L’HEURE DE L’INTERNET, VAUT MIEUX DEBATTRE QUE DE CENSURER, PUISQUE L’ISLAM A TOUS LES MOYENS POUR CONVAINCRE !!! Lors d’une conférence, Hela OUARDI que vous avez évoqué et qui est l’auteur du Livre controversé ‘’Les derniers jours de Muhammad’’ (censuré au Sénégal), a déclaré, entre autre, que l’Islam aurait connu une période particulièrement trouble, à la veille du rappel à Dieu du Prophète (PSL) – une situation chaotique au plan politique et social qui augurait une fin de règne (décadence) ; et selon elle, c’est cela qui permet de comprendre les véritables raisons de la ‘’gravissime crise’’ qui accable actuellement l’Islam, et en rapport avec la prétention messianique qu’il s’était fixée. Et tout se passe comme si ces événements avaient surpris le Prophète (PSL) et son entourage qui, toujours selon elle, étaient obsédés par des préoccupations de succession de leur chef en baisse de prestige et de crédibilité.
    Et à vrai dire, il n’en était rien, car le Prophète (PSL) avait presque tout prédit, à propos du califat, comme en témoigne le Hadith :
    – Safîna a entendu ces paroles du Prophète (PSL) : “Le califat durera trente années, puis s’établira un royaume”. Safîna ajouta : “compte les deux années du califat d’Abû Bakr, les dix années de celui de Umar, les douze de celui de ‘Uthmân et enfin les six de celui de ‘Alî ».
    – ‘Abdallah b. Mas’ûd rapporte ces propos du Prophète (PSL) : “La meule (roue) de l’Islam tournera pendant trente-cinq, trente-six ou trente-sept ans. Et puis si les musulmans sombrent, ils n’auront fait qu’imiter leurs prédécesseurs, mais leur religion sera correctement appliquée soixante-dix années durant ». (Abû Dawûd)

    Je ne rentrerai pas dans les controverses sur la véracité des sources de l’auteur de ce livre controversé, mais, à priori, elles seraient vraisemblablement rapportées par des détracteurs de l’Islam et de son Prophète (PSL).
    Et de rappeler que toute la mission du Prophète (PSL) était balisée avant son rappel à Dieu, comme en atteste explicitement le Saint Coran :
    (3) … Aujourd’hui, les mécréants désespèrent (de vous détourner) de votre religion : ne les craignez donc pas et craignez-Moi. Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait. Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous. … (5. La Table Servie : 3 – Al-Mâ’idah)
    (33) Ils ne t’apporteront aucune parabole, sans que Nous (Dieu) ne t’apportions la vérité [le Coran] avec la meilleure interprétation [le Hadith]. (25. Le Discernement : 33 – Al-Furqâne)
    (10) En vérité c’est Nous (Dieu) qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien. … (15. Al-Hijr : 10-16)
    (82) Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions ! (4. Les Femmes : 82 – Les Femmes)
    L’auteur de ce livre controversé – vraisemblablement commandité par les éternels détracteurs de l’Islam -, semblait ignorer que le message coranique était parabolique et destiné à tous les hommes, toutes confessions et toutes races confondues, jusqu’à la fin du monde.
    (28) Et Nous (Dieu) ne t’avons envoyé qu’en tant qu’annonciateur et avertisseur pour toute l’humanité. Mais la plupart des gens ne savent pas. (34. Saba’ : 28 – Saba’)
    Et en tant que la religion du ‘’Sceau des Prophètes’’ [le dernier prophète apportant une législation], l’Islam était naturellement la ‘’religion de la fin des temps’’ ; mais à la lumière du Coran et du Hadith, l’Apocalypse (fin du monde) ne pouvait pas survenir avant la mort du Prophète (PSL), puis le retour annoncé de Jésus fils de Marie et l’avènement du Mahdi (son vicaire) ; et il ne pouvait pas en être autrement pour une religion qui prétend être le parachèvement du Judéo Christianisme [Avènement du ‘’Fils de l’Homme’’ ou du ‘’Messie’’].
    (40) Mouhammad n’est le père d’aucun homme parmi vous, mais il est un messager d’Allah et le ‘’Sceau des prophètes’’ (khâtama‘n- nabiyyîna). Allah est Omniscient. (33. Les Coalisés : 40 – Al-Ahzâb)
    Et certes, le Prophète (PSL) a été rappelé à Dieu, mais sa mission continue jusqu’à la fin du monde ; c’est ainsi qu’il nous a légué en héritage le Saint Coran et sa Tradition (sounnah) auxquels devront se référer tous les musulmans. Oui, il (PSL) nous a tout dit sur tout ce qui arrivera, jusqu’à la fin du monde – autant les maux que les remèdes ; et entre autres, l’avènement successif des ‘’vivificateurs de la religion’’ (mujaddid) qui sont des missionnaires (mursalina) et donc détenteurs d’une autorisation d’Allah pour appeler les gens et les diriger sur la voie droite :
    Abû Hurayra a rapporté ces paroles de l’Envoyé de Dieu – sur lui la grâce et la paix – : “Au début de chaque siècle, Dieu – Exalté soit-Il – enverra à cette communauté un homme pour revivifier la religion.”. (Sakhawi, al-maqasid al-hasana).
    Et parmi ces ‘’vivificateurs de la religion’’, seul Jésus fils de Marie revenu a une mission légitimée explicitement dans le Coran :
    (156) Nous (Dieu) les avons punis parce qu’ils n’ont pas cru et proféré une horrible calomnie contre Marie ; (157) et parce qu’ils ont dit : “Oui, nous avons tué le Messie, Jésus fils de Marie, le Prophète de Dieu”. Mais ils ne l’ont pas tué ; ils ne l’ont pas crucifié ; cela leur est seulement apparu ainsi. Ceux qui sont en désaccord à son sujet restent dans le doute ; ils n’en ont aucune connaissance certaine ; ils ne suivent qu’une conjecture ; ils ne l’ont certainement pas tué, (158) mais Dieu l’a élevé vers Lui – Dieu est Puissant et Sage. (159) Et il n’y’aura personne parmi les ‘’gens du Livre’’ (les chrétiens et les juifs) qui n’aura pas foi en lui [Jésus], avant sa mort [à son retour, à la ‘’fin des temps’’] ; et il sera un témoin contre eux au Jour de la Résurrection. (4. Les Femmes : 156-159 – An-Nisâ’)
    (57) Et quand on cite l’exemple du Fils de Marie, ton peuple s’en détourne. … (61) Il [Jésus] sera la ‘’connaissance de l’Heure (fin des temps)’’ [wa innahou la(h)ilmou’l– lisâ(h)ati …]. N’en doutez point. Et suivez-moi : voilà un droit chemin. (62) Que le Diable [l’Antéchrist (massih dajjal)] ne vous détourne point ! Car il est pour vous un ennemi déclaré. (43 – L’Ornement : 57 … 61-62 – Az-Zukhruf)
    Le Hadith confirme le retour de Jésus fils de Marie et étaye sa mission :
    – Abû Hurayra rapporte ces propos du Prophète (PSL) : « Les prophètes sont d’un père unique (filiation spirituelle), mais de mères différentes et leur religion est unique. Nul n’est plus en droit de se réclamer de Jésus fils de Marie que moi-même, car entre lui et moi, il n’y’a aucun prophète. Si vous le voyez [à son retour, à la ‘’fin des temps’’], sachez le reconnaître … ; il [Jésus] tuera le porc, brisera la croix, répandra l’argent et Dieu fera périr en son temps toutes les religions, à l’exception de l’Islam [le parachèvement de toutes les religions monothéistes]. Il [Jésus] tuera le ‘’Messie de l’égarement’’, le ‘’Borgne menteur’’ [l’Antéchrist (Massih dajjâl)] et la paix se répandra sur terre … [Une trêve universelle miraculeuse !!!]. Puis, il [Jésus] mourra et les musulmans feront pour lui la prière mortuaire et l’enterreront ».

    Indéniablement, voilà le cahier de charge de la mission du Prophète (¨PSL), en cette ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân). …
    Il est donc temps que les chrétiens reconnaissent finalement que celui qu’ils attendent depuis plus de deux mille ans pour leur délivrance – le ‘’Fils de l’Homme’’, en l’occurence, et dont l’avènement conditionne la survie même du Christianisme (religion messianique par essence) – n’est autre que le Prophète Mouhammad (PSL), le ‘’Verbe de Dieu incarné’’, l’’’Esprit de Vérité’’ et le ‘’Chef du monde’’ dont la venue a été annoncée explicitement par Jésus fils de Marie – lui-même, dans l’Évangile [(Luc 17: 20-37) ; (Luc 21: 9-38) ;(Jean 1: 1-4) ]. Oui, après 2.000 ans d’attente de l’avènement du ‘’Fils de l’Homme’’, il est grand temps que l’Église se rende à l’évidence et se remette en question. Oui, nier, à l’heure actuelle, que Mouhammad est un prophète devient de plus en plus insoutenable pour de plus en plus de chrétiens – même parmi le Clergé ! Comment peut-on se réclamer du Christ et ne pas se réjouir de l’avènement de celui qu’il avait annoncé comme le ‘’Sauveur de l’Humanité’’ ?

    Et pour en savoir plus, suivre ce lien :
    https://docs.google.com/document/d/1jXsD_8ZwtzhZYVxZWUUWiAiFmmnIFJGGpqnuoANROfY/edit?usp=sharing

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here