Le protocole de coopération pour l’exploration de l’offshore profond signé en décembre dernier lors de la visite du président Macky Sall à Paris, Total vient de signer deux (2) accords avec le Sénégal pour explorer le potentiel du pays en offshore profond, ce mardi. Une signature qui coïncide avec le limogeage par décret présidentiel de Thierno Alassane Sall du gouvernement.

Selon Patrick Pouyanné, PDG de Total, il s’agit de «deux (2) nouveaux accords pour pouvoir explorer et rechercher s’il y a du pétrole et du gaz dans l’offshore du Sénégal».

Le premier accord est un contrat de recherche et de partage de production d’hydrocarbures sur le bloc Rufisque Offshore Profond d’une superficie de 10 357 km2. Le second porte sur la réalisation d’une étude de la zone en mer très profonde, au-delà de 3.000 m d’eaux, en vue d’en déterminer le potentiel d’exploration et de devenir opérateur d’un bloc d’exploration.

Interpellé sur le départ du ministre de l’Energie et du Développement des Energies Renouvelables au moment de la signature, Patrick Pouyanné souligne qu’il «a le représentant du ministre à ses côtés».
«Je ne pense pas qu’il a été un obstacle parce que vous voyez, j’ai le représentant du ministre qui est présent à côté de moi. Nous avons lancé les discussions un peu avant décembre pour les équipes lors de la visite du président Macky Sall à Paris. Nous avons signé ce protocole d’accords et Monsieur le ministre (Thierno Alassane Sall) était présent à ce moment-là à l’Elysée. Le président Macky Sall avait lancé un pari qui était d’être capable de signer ces accords avant mai, nous avons travaillé d’arrache-pied, nous avons amélioré notre offre, il y a eu négociations avec le ministre, avec Petrosen qui nous ont forcés à améliorer notre offre et cette offre a été retenue. N’attendez pas de ma part que je fasse des commentaires, je découvre le Sénégal, c’est la première fois aujourd’hui, je rencontre les autorités, j’ai pu signer avec un Premier ministre, ministre de l’Energie, cet après-midi», a-t-il dit.

pressafrik.com

PARTAGER

11 Commentaires

  1. Thierno Alassane aurait il donc refusé de tomber dans le piège au fond duquel se trouve Aly Ngouye Ndiaye ? Et du coup on comprend le fameux voyage officiel de Macky en France, convoqué.

  2. yup. comme l’ex ministre guineen des mines, actuellement empetre jusqu’au coup dans des litiges judiciaires dans les juridictions de New York pour des contrats sombres qu’il aurait signe avec une compagnie americaine prise en flagrant delit de corruption; aly ngouye ndiaye aura son tour. “Di na sedda ngouye” a son tour.
    Des tocars qui n’ont aucun sens de la dignite. Le noir n’est respecte nulle part dans ce monde a cause de nos imbec… de dirigeants. Ceci etait vrai aussi des chinois et coreens, mais leurs dirigeants ont travaille dur pour meriter leur respect d’aujourd’hui.

    • C pourquoi il faut signer avec les américains, leurs lois anti-corruption s’étendent aux activités aux USA aussi bien qu’en dehors. Cela permet de protéger la population des pays d’accueil. Je ne connais pas de grandes compagnie française qui ait été inculpée pour les innombrables cas de corruption en Afrique à moins qu’il y ait un adversaire politique à éliminer la-dedans. Président Macky se comporte en esclave, je me demande comment il devait être quand il était simple gorgorlou.

      • Vous avez tout à fait raison ! Malheureusement les dirigeants qui pensent à s’enrichir rapidement ne veulent pas des sociétés Américaines !

  3. L exemple de l’Egypte: lancement d’un appel d’offres international pour l’exploration de 11 blocs pétroliers

    Jeudi, dans un communiqué de presse signé de Tarek El Molla, l’Egypte a annoncé le lancement d’un appel d’offres international pour l’exploration pétrolière de 11 blocs situés dans le désert occidental et le canal de Suez.

    Il s’agit de 5 blocs dans le canal de Suez et de 6 dans le désert occidental. Ceux du canal de Suez sont situés au nord-est d’Octobre, au nord-est d’Al Hamd, au nord-est de Ramadan, à l’est de Badri et au Nord d’Esran. Les six autres du désert occidental sont situés au nord-ouest de Razak, au sud-est de Maleeha, au nord d’Um Baraka, au sud d’Allam Al Shaweesh, à l’ouest de Badr Eddin et au sud-est de Siwa.

    Cet appel d’offres intervient alors que la désormais deuxième économie d’Afrique cherche à attirer les investissements dans un secteur pétrolier meurtri par des années de bouleversements politiques suite à l’insurrection de 2011.

    Entre novembre 2013 et janvier 2016, 64 accords pétroliers, d’une valeur de 14,3 milliards de dollars, ont en effet été signés. 977 millions de dollars ont été investis dans des projets d’exploration pétrolière pour le seul canal de Suez.

    En plus d’être un hub sous régional en matière de production gazière, l’Egypte veut accélérer sa production pétrolière pour réduire sa dépendance vis-à-vis des importations.

  4. Moi je pense qu’il vaut mieux retourner à la colonisation. Parceque je pense qu’il vaut mieux exploiter nos ressources au profit de tout le pays qu’une minorité de personne au pouvoir. Car nous avons des dirigeants incapables, incompétents, voleurs en plus ils travaillent pour les occidentaux. autant donc retourner à la colonisation et laisser les occidentaux nous administrer au profit ou au dépend de tout le monde, puisque les africains sont des incapables. Pour de bonnes études c’est dans les universités européennes, pour mieux se soigner c’est dans les hôpitaux occidentaux, pour construire une usine une centrale ce sont les européens etc… les jeunes se meurent dans l’océan et dans la méditerranée pour fuir la pauvreté avec toutes les humiliations qu’ils subissent en Europe pour ceux qui y sont. avec tout cela mieux vaut retourner à la colonisation.

    • Vous avez raison. Voici la preuve: Les territoires de la France d’outre mer, citoyens français et faisant partie intégrante de l’administration Française, comme ce fut le cas du Sénégal de la France coloniale, vivent bien dans des conditions décentes, comme le Sénégal de la France coloniale vivait bien dans des conditions décentes: Palais de la république construite par la France coloniale, assemblée nationale construite par la France coloniale, la capitale Dakar et tous les édifices de Dakar Plateau construits par la France coloniale, la ville de Saint-Louis et tous ses édifices construits par la France coloniale, Pont Faidherbe construit par la France coloniale, réseau ferroviaire et trains construits par la France coloniale et disparus avec l’indépendance, les routes nationales construites par la France coloniale, les autres grandes villes du Sénégal avec leurs édifices construits par la France coloniale, population sénégalaise de la France coloniale bien nourrie rassasiée sans aucune famine, éducation sénégalaise de qualité de la France coloniale avec des enseignants Français pure souche, institutions de la république héritées et copiées de la France coloniale. Les dirigeants locaux de l’indépendance n’arrivent même pas à la cheville des dirigeants de la France coloniale. Après tout, pouvons-nous comparer un Président Général De Gaulle ou un Roi Louis IV à la tête d’une puissante puissance coloniale d’un peuple avec des valeurs profondes à un président néophyte copieur Senghor ou Diouf ou Sall à la tête d’un peuple avec des valeurs profondes? Demandons le retour de la France pour nous administrer puisque nos soit disant présidents locaux sont de piètres incapables à l’épreuve de 60 ans d’expérience.

    • HÉLAS…..TRISTE VÉRITÉ…CONSTAT AVÉRÉ ET LE PLUS GRAVE EST QU’ON AIT CONSCIENCE….BONJOURS DEMAIN……….!

  5. Les pays d’Afrique ne sont pas les seuls pays au monde à avoir le même potentiel en gaz et en pétrole ! On aimerait bien savoir comment cela se passe quand il s’agit de pays du Maghreb(Algérie) et même d’Amérique du Sud et Latine ! J’ai l’impression que d’autres peuples gagneraient plus que les pays de nègres d’Afrique ! J’espère me tromper en attendant que des experts nous édifient !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here