Certes, le Coran précise par le verset 230 de la Sourate 2 que trois divorces successifs mènent à la licitation par un tiers époux. Cependant la démarche de l »Islam pour l’ application de ces règles est la suivante
1.En terre d’Islam, c’est à dire là où il y a une justice Islamique qui applique les règles coraniques c’est la règle du « Manistata ». Sourate 3, Verset 97. C’est à dire celui qui a le pouvoir ou les moyens.
2.En terre où il y a absence de cette justice c’est le fameux « Faman lam yajid.. » Verset 4 Sourate 58 « Celui qui ne le peut ». Absence de moyen ou de pouvoir. Ou les deux.
Le premier cas ne pose pas de problème parce que la Justice peut ainsi se prononcer et appliquer la séparation du couple.
Dans le deuxième cas le couple peut volontairement s’auto appliquer les dispositions du verset 230 de la Sourate 2.
Reste maintenant le cas du couple qui ne veut ou ne peut supporter les souffrances dues à la séparation.
Nous devons, alors, chercher une « solution » du côté du pécheur qui a volontairement coupé la règle du jeûne pendant le Ramadan.
Il lui est proposé par le Coran soit d’expier par deux mois de jeûne successifs un jour d’infraction. Ou, alors, de libérer une personne de statut captif. En dernier ressort distribuer, distribuer 60 repas à Autant de nécessiteux.. C’est à dire, sous nos cieux, deux grands boolis de riz ou 60 sandwiches.
Cela étant l’expiation qui efface définitivement le pècher commis.
Peut on s’en imprégner pour que la règle de la « Kaffara » soit applicable aux divorces excessifs ?
La question est posée pour un débat.
Parce que les faux divorces et les non divorces ou considérés comme tels font des ravages.. Au détriment des enfants qui sont souvent les seules victimes.
Sans compter le chagrin qui, quelques fois mène à la tombe ou à l’enfer des vivants que nous sommes. Celui d’être séparé de la personne aimée malgré soi.
En tout cas les divorceurs par excellence s’ouvrent ainsi une place de « choix » à l’enfer. Car l’Islam n’aime pas que l’on sépare, par de simples interprétations mal fondées, des êtres dont l’amour jaillit du cœur. Cet amour qui, comme un volcan, s’avère incontrolable.
À moins de pouvoir se placer entre la lave et le magma. Et c’est cela que Dieu réserve aux divorceurs dont les raisons avancées sont souvent, si ce n’est pas toujours le cas, mal fondées. Comme, jadis, les Byzantins, ils dissertent sur des allocutions, des malentendus, des colères saisonnières ou, même, des quiproquos.
Que ceux-là apprennent une chose importante. La réconciliation de ceux qui ne veulent pas appliquer un divorce lapsus est un acte par lequel on empêche le pire d’advenir. Et non point un constat de divorce.
Or, comme tous les actes, l’intention, même prononcée, ne peut être substituée à l’acte lui-même. Comme disent les Wolofs ce n’est pas parce que l’on prononce le mot feu que la bouche se met à brûler.

Dr Ahmed Khalifa Niasse

3 Commentaires

  1. Depuis que j’ai entendu Ahmet- Khalifa Niasse dire face caméra que mon vénéré marabout Ahmadou Bamba a pu bénéficier d’un retour du Gabon grâce à la clémence du gouverneur, ami de Cheikh Ibra Fall, je ne lis plus les articles de ce monsieur. Ahmeth Niasse promet de révéler la vérité sur le retour de Ahmadou Bamba, qui aurait bénéficié d’un retour de bons procédés, parce que le gouverneur dont l’épouse ne pouvait avoir d’enfant depuis des années, eu la bénédiction de Cheikh Ibrahima Fall. Après la naisance de l’enfant tant désiré, selon Ahmeth Niasse le gouverneur demanda au Cheikh ce qu’il pouvait faire pour lui de gradiose, et ce dernier lui demanda le retour rapide d’Ahmadou Baba. Monsieur Niasse serait-il de mettre par terre un des points importants du mouridisme ? Qu’il s’explique rapidement ! Ce monsieur est un f………. de m……. dans la religion, l’islam.

    • Sokhna maimouna dans tout acte il y’a le zaireu et le batine. Cheikh Ahmadou Bamba désiré cette exile pour, et Dieu a réalisé son souhait à travers l’autorité colonial. Le fameux procès à saint-louis. Donc par la suite il fallait que cette décision d’exile soit annuler. En résumé disons que Mame Cheikh Ibrahima a fait de son mieux pour que son maître puisse revenir au Sénégal. C’est long à expliquer.

      • En tout cas je vais adresser une missive à Niasse pour qu’il cesse ses manipulations qui pourraient lui causer des ennuis, même s’il proclame partout que le Cheikh est le meilleur! Niasse ne peut avoir déclaré cela partout et revenir dire des contrevérités pareilles. Je vous remercie pour vos éclaircissements . Bamba toujours, partout !

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here