Le Coordonnateur du Collectif citoyen des usagers de l’autoroute à péage (Ccuap) a été auditionné pendant plus de deux heures par les agents de l’Office national de lutte anti-corruption (Ofnac) suite à la plainte déposé par ladite structure contre la société Eiffage-Senac. Cheikh Oumar Sy a salué le professionnalisme des officiers de l’Ofnac et réitéré son engagement à continuer le combat pour une exploitation transparente des infrastructures autoroutières du Sénégal.

« J’ai longuement été auditionné par l’OFNAC, en tant que Co-coordinateur, dans le cadre de la plainte qui a été déposée par le Collectif Citoyen des Usagers A Péage (CCUAP) pour diligenter une enquête afin d’éclairer les contribuables sénégalais quant à l’exploitation de l’autoroute par la société Eiffage-Senac et la publication dudit contrat de concession. 

Pendant plus de deux heures j’ai eu à être écouté par les officiers de l’OFNAC qui ont fait montre d’un niveau de professionnalisme irréprochable. Le combat menait par le Collectif continue de faire son bonhomme de chemin et j’ai espoir quant à son impact sur les futurs projets autoroutiers afin les dirigeants puissent tirer les leçons d’une telle injustice économique. » 

Le Coordonnateur du Collectif citoyen des usagers de l’autoroute à péage (Ccuap) a été auditionné pendant plus de deux heures par les agents de l’Office national de lutte anti-corruption (Ofnac) suite à la plainte déposé par ladite structure contre la société Eiffage-Senac. Cheikh Oumar Sy a salué le professionnalisme des officiers de l’Ofnac et réitéré son engagement à continuer le combat pour une exploitation transparente des infrastructures autoroutières du Sénégal.

« J’ai longuement été auditionné par l’OFNAC, en tant que Co-coordinateur, dans le cadre de la plainte qui a été déposée par le Collectif Citoyen des Usagers A Péage (CCUAP) pour diligenter une enquête afin d’éclairer les contribuables sénégalais quant à l’exploitation de l’autoroute par la société Eiffage-Senac et la publication dudit contrat de concession. 

Pendant plus de deux heures j’ai eu à être écouté par les officiers de l’OFNAC qui ont fait montre d’un niveau de professionnalisme irréprochable. Le combat menait par le Collectif continue de faire son bonhomme de chemin et j’ai espoir quant à son impact sur les futurs projets autoroutiers afin les dirigeants puissent tirer les leçons d’une telle injustice économique. » 

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here