Le Sénégal, notre pays, à l’instar de la plus part des pays africains, est à la croisée des chemins. Cinquante sept ans après son indépendance, les problèmes sociaux, économiques et politiques s’amoncèlent encore et attendent des solutions urgentes. Le Sénégal traverse une phase de transition politique et économique : Le Président Macky Sall est non seulement, le Premier Président né après les indépendances, mais il fera également figure de doyen, avec Idrissa Seck, lors de la prochaine présidentielle de 2019. La plupart des candidats, se présenteront pour la première fois, dans une compétition pour le fauteuil présidentiel. Autrement dit, c’est une nouvelle classe politique qui sera désormais au-devant de la scène. Dès 2021, notre pays pourrait inaugurer une nouvelle ère d’exploitation du pétrole et du gaz, sans compter l’autosuffisance en riz qui pointe à l’horizon. Une phase critique qui nécessite : prudence, lucidité et clairvoyance.

A la création de Mankoo Wattu Senegal, par une opposition jeune et ambitieuse, je n’avais pas manqué de rallier cette initiative en vue de contribuer au travail d’assainissement et de redressement des manquements qui caractérisaient la scène politique sénégalaise. Après deux ans de compagnonnage, j’ai compris que la phase de transition politique requiert beaucoup d’expérience et de clairvoyance, tant les risques de glissement étaient réels et nombreux. L’inexpérience de certains leaders et l’ambition démesurée des autres ont marqué, de manière indélébile, la marche glorieuse d’octobre 2016 et les investitures chaotiques aux législatives de juillet 2017 de Mankoo Wattu Senegaal. Il s’en est suivi, l’éclatement du groupe, qui, au départ, avait suscité beaucoup d’espoir auprès des populations !

Aujourd’hui que la présidentielle de février 2019 s’approche à grands pas, les potentiels candidats font feu de tout bois, ce qui interpelle chacun de nous face à ses responsabilités historiques et patriotiques. Il y a six ans, des Sénégalais ont été engagés dans des batailles chaudes pour faire partir Maître Abdoulaye Wade du pouvoir, aujourd’hui, les mêmes figures, qui hier, avaient plébiscité le candidat Macky Sall, se dressent contre lui et tentent de le diaboliser, pour nous entraîner dans un travail de Sisyphe, qui implique un éternel recommencement.

Dans cette perspective, j’ai crû bon de m’investir plutôt dans la recherche de solutions qui empêcheraient notre navire, le Sénégal, de chavirer. Des amis et de nombreux sympathisants ont eu des positions divergentes, par rapport à la position qui devrait être la mienne dans cet imbroglio politique. Pendant que certains me poussaient vers le camp présidentiel, d’autres me conseillaient de rester dans l’opposition.

Suite à une audience que j’ai eue avec le Président de la République M. Macky Sall et compte tenu des discussions qui s’en sont suivi, j’ai pu comprendre que l’homme fait preuve d’un patriotisme ardent, doublé d’une grande ambition pour le Sénégal, mais surtout d’une sérénité rassurante. Cette posture qui s’ajoute à son bilan d’étape ont fini par me convaincre de la nécessité de le soutenir et de l’accompagner pour l’obtention d’un second mandat présidentiel en 2019.

Ainsi, j’en appelle à tous mes amis, sympathisants et compagnons de lutte à venir me rejoindre dans ce projet de haute portée nationale.

J’avoue que je n’ai nullement contribué à l’élection de Monsieur Macky Sall lors de son premier mandat, en revanche, je m’engage entièrement, à faire partie des grands acteurs qui œuvrent désormais pour sa réélection en 2019.

Mamadou Bamba Ndiaye

Ancien Ministre Conseiller, chargé de la Communication, des Relations avec la presse, des Affaires religieuses et Porte-parole de la Présidence de la République.

Contacts :

Tel : 77 545 85 59

Email : [email protected]

18 Commentaires

    • Tu dois d’abord changer de nom. Tu ne mérites pas de porter le nom BAMBA. Je t’appelles MAMBA. Tu es un serpent et in vrai, hypocrite et sournois. Va te remplir les poches et épargne nous de tes explications car tu es la première personne à ne pas y croire. Fuck you MAMBA NDIAYE.

  1. Ce mercenaire cherche un poste
    Bien vu
    Tu auras quelque chose
    Quelle indignité donc dans ce pays le diome n’est plus une valeur
    Quel Sénégal

    • Non ! Khiif bakhoul.
      depuis que l’ai croisé ca fait moins d’un mois a LIberté 6 marchant le long des 2 voies suant a chaudes gouttes, un boubou déchire et dalou thiarkh bleu je m etait dit k il ne tardera pas niak diomer

  2. Je vous avais dit ici qu’on va assister à des ralliements spectaculaires pour Macky dans les prochains mois, et ce n’est qu’un début. Beaucoup de gens qui tiennent des discours incendiaires sur le gouvernement ne veulent qu’être invités par Macky, y compris des chefs de partis de l’opposition radicale actuelle et des gens de la société civile. Qui a vu ou entendu Bamba Fall le 19 avril ? Même certains chanteurs connus et certains journalistes célèbres se préparent à rallier.
    Cependant, Macky doit faire attention à tous ces ralliements de la dernière heure. Pour 2019, il n’a pas besoin du soutien de gens comme Kara, Béthio ou ce Bamba Ndiaye ou d’autres qui vont venir. En réalité son bilan est largement apprécié par l’écrasante majorité de la population. Allez écouter les commentaires et intentions de vote des gens dans toutes les régions du Sénégal, ça vous donnera une idée…

    • Oui, pour le médiatique, il est prêt à casquer fort…. en prenant de la caisse de l’état. Mais, nous, nous te prédisons une chose: aucun ralliement spectaculaire n’aura l’adhésion du peuple sénégalais. Il y a un baromètre qui permet e voir cela: refait la liste de ceux qui ont rejoint Macky Sall, d’où qu’ils viennent, après l’annonce dans les titres des médias, ils disparaissent aussitôt. La transhumance vers Macky Sall est une mort politique, dans le Sénégal d’aujourd’hui. En vérité, une fois avoir rejoint Macky, ils ont honte de s’afficher. Ils ont compris que c’est un acte que le peuple sénégalais ne pardonnera jamais. D’ailleurs, même ceux qui ont été de tout temps avec Macky Sall ont compris maintenant que pour mériter une once d’estime du peuple sénégalais, il faut afficher ne pas être d’accord avec Macky Sall en quelque chose.

  3. Il a decide d’accompagner sa main tendue de mendiant la ou coule le fric heureusement qu’il ne represente rien du tout
    Bientot le grand balayage aucun de ces politiciens pourris ne sera elu en 2019 j’ai peur que le jeune Sonko gagne si on le laisse se presenter

  4. https://www.facebook.com/sharer.php?u=http%3A%2F%2Fxalimasn.com%2Fpresidentielle-2019-bamba-ndiaye-pour-une-pluralite-de-candidature%2F ……………………………………………………………………………………………………………………………………….DOMMAGE……… ! INTELLECTUELLEMENT BON……..; ET RESPECTE, POUR SES ANALYSES CULTURELLES QUE SPIRITUELLES…. . CONTRAINT DE LE NIVELER AU RAZ DES PÂQUERETTES DES PRAIRIES POLITICIENNES ET ALIMENTAIRES…. NOUS LAISSE HALETANT ; POUR ENCORE EN MANQUE DE MATIÈRES A RÉFLEXIONS ET DE CRITIQUES, INDISPENSABLES POUR UNE BONNE EVOLUTION POLITIQUE………………..OUI…….! POUR UN MINIMUM VITALE .., UN C M U , POUR NOS POLITICIENS CHÔMEURS…………… »UTILITÉS SOCIALE » MERCI.

  5. Alhamdoulillah rabil ‘alamina !!! Chapeau à Mouhamadou Bamba N’Diaye pour sa clairvoyance. Il a demontré par ses qualités d’observation d’ecoute par son esprit de conciliation et de depassement que la politique est aux antipodes du bellicisme et de la rancune que d’aucuns portent en bandouliere. Chaque jour que Dieu fait des hommes et des femmes viennent accompagner le PR Macky Sall le batisseur !!! Vive le PR Macky SALL Vive le Sénégal Debout et Fort vers les cimes de l émergence !!!

Repondre

Please enter your comment!
Please enter your name here